Exprimez-vous contre la chasse d’espèces menacées en Guadeloupe

Exprimez-vous contre la chasse d’espèces menacées en Guadeloupe

Le préfet de la Guadeloupe soumet à la consultation du public le projet d’arrêté relatif à la chasse dans ce département pour la saison 2016-2017. Faisant fi des données scientifiques et des décisions de justice, le préfet de la Guadeloupe persiste à autoriser la chasse de la grive à pieds jaunes et du pigeon à couronne blanche, pourtant menacés d’extinction.

Ce projet d’arrêté est disponible ICI
Le site de la consultation est disponible ICI
 Attention, la consultation est ouverte jusqu’au 16 juin inclus.

Opposez-vous à cette décision injustifiable mettant en péril ces deux espèces en envoyant votre avis à ces adresses :

noelise.leopold@developpement-durable.gouv.fr
beatrice.galdi@developpement-durable.gouv.fr
fabien.barthelat@developpement-durable.gouv.fr

Vous pouvez personnaliser votre participation en vous appuyant sur les éléments suivants :

GRIVE-A-PIEDS-JAUNES-CopyLa grive à pieds jaunes n’est plus observée que dans 3 îles au monde (Dominique, Montserrat et Guadeloupe). Selon l’UICN (1), l’espèce présente un risque élevé d’extinction à l’état sauvage (statut « vulnérable »). Il est impensable que cette espèce endémique soit protégée partout, sauf en Guadeloupe. Ses populations doivent être préservées, interdire sa chasse est la première mesure de bon sens. Rien ne justifie qu’un loisir pratiqué par une minorité mette en péril la survie d’une espèce. Cette décision est illégale, ainsi que l’a jugé, à 2 reprises, le Tribunal administratif de Basse-Terre saisi par l’ASPAS et l’ASFA (2).

Le pigeon à couronne blanche est sur le point de s’éteindre en Guadeloupe. Il est classé « en danger » sur la liste rouge de l’UICN, c’est-à-dire 2 échelons avant le classement « extinction » ! Autoriser sa chasse sur plus de la moitié de sa période de reproduction et sans aucun quota est, là aussi, injustifiable et illégal.

Ces espèces subissent déjà de nombreuses atteintes qui ne cessent de s’accroître : dégradation de leur habitat naturel et régression de leur aire de répartition, contamination au chlordécone, concurrence avec de nouvelles espèces, diminution des échanges entre populations…

Interdire leur chasse n’a aucune conséquence, l’autoriser risque d’entraîner leur disparition.

Il est temps de passer des paroles aux actes et de tout mettre en œuvre pour que soit réellement préservée la biodiversité riche mais fragile des Antilles.

Vous pouvez également demander la protection de la grive à pieds jaunes en signant la pétition qui sera adressée au Ministère en charge de l’écologie :

Pétition pour que la grive à pieds jaunes devienne une espèce protégée !

(1) Union internationale pour la conservation de la nature

(2) Association pour la Sauvegarde et la réhabilitation de la Faune des Antilles

 

Dernières actualités

23.02.2024

“Vivre avec les loups” censuré dans la vallée de la Roya !

Dans la vallée de Roya (Alpes-Maritimes), le dernier film de Jean-Michel Bertrand a été scandaleusement déprogrammé sur décision municipale dans deux communes : Breil-sur-Roya, le 13 février, et Fontan, le 17 février… Le film devait être projeté dans les salles municipales de ces deux villages. Les élus qui ont pris cette décision expliquent à la presse […]

22.02.2024

“Vivre avec les loups”, un film en partenariat avec l’ASPAS

Après La Vallée des Loups et Marche avec les loups, Jean-Michel Bertrand revient avec le 3e opus de sa trilogie consacré à la coexistence avec le grand prédateur, toujours en partenariat avec l’ASPAS. Plusieurs avant-premières de Vivre avec les loups sont organisées un peu partout en France courant décembre et janvier, avant sa sortie officielle […]

21.02.2024

Oui aux ours dans les grands massifs de France !

Détruit à outrance jusqu’à la moitié du 20e siècle, l’ours brun a bien failli complètement disparaître de France, à l‘instar du loup gris. Éliminé des Alpes, seule une petite population a péniblement subsisté dans les Pyrénées. Mais grâce au dévouement de quelques passionnés, d’associations de protection de la nature et d’opérations de réintroduction, le pire […]

19.02.2024

Réguler les lynx, le Doubs rêve des chasseurs !

Dans une lettre* adressée à la Fédération départementale de chasse du Doubs, le 16 février dernier, l’association intercommunale de chasse de Fournets-Luisans-Fuans exprime sa volonté de pouvoir réguler les lynx, espèce pourtant strictement protégée et menacée d’extinction en France… Motif ? Sans régulation, les grands félins feraient disparaître tous les chevreuils et les chamois ! […]

13.02.2024

Pas nuisibles  : les renards épargnés dans 10 communes de l’Hérault 

Dans l’Hérault, grâce notamment à une mobilisation de bénévoles ASPAS, LPO et Goupil connexion, les renards échappent au nouveau classement ESOD 2023-2026 dans plusieurs communes du département. Le rôle des prédateurs dans la régulation naturelle des lapins a été l’un des arguments mis en avant pour convaincre la préfecture.   Des dégâts de lapins chez les arboriculteurs, […]