Engagement animaux 2022 : CAP sur les Présidentielles

Engagement animaux 2022 : CAP sur les Présidentielles

L’ASPAS et 27 autres ONG se sont unies au sein du collectif « Engagement animaux 2022 », initié et coordonnée par CAP (Convergence Animaux Politique) pour porter la voix des animaux dans le débat politique des présidentielles, autour de 22 mesures en leur faveur. Nous demandons aux candidats de s’engager sur ces mesures concrètes, réalistes et ambitieuses pour l’amélioration de la condition animale. 

Six grandes thématiques ont été retenues : la prise en compte des animaux par l’État ; l’élevage, le transport et l’abattage ; l’expérimentation animale ; la captivité et les divertissements ; les animaux de compagnie et de loisir ; la faune sauvage et la biodiversité. 

L’ASPAS a surtout apporté son expertise sur cette dernière thématique aux côtés d’autres associations comme Animal Cross, AVES, la LFDA et AVA, en dégageant quatre mesures prioritaires : 

  • Atteindre en 2030, 10 % de libre évolution sur chacun des écosystèmes terrestres et marins, en métropole et en outre-mer. 
  • Interdire la chasse au moins deux jours par semaine dont le dimanche, ainsi que les jours fériés et les vacances scolaires.
  • Supprimer la liste des espèces « nuisibles » et retirer de la liste des espèces chassables celles dont les populations sont en déclin ou menacées. 
  • Interdire les pratiques de chasse et de piégeage cruelles et barbares à l’encontre des animaux sauvages (chasses traditionnelles, chasse à courre, vénerie sous terre, chasse à l’arc, chasse en enclos, pièges tuants, mutilants et non sélectifs).

Un site web dédié a été créé (engagement-animaux.fr), où vous retrouverez l’intégralité des 22 mesures, le degré d’engagement des différents candidats pour la cause animale ainsi que des outils pour les interpeller directement en ligne.

Jusqu’au premier tour de l’élection présidentielle, nos associations veilleront activement à ce que l’engagement pour les animaux demeure une préoccupation majeure dans le débat politique ! 

Dernières actualités

04.04.2024

Consultations publiques : dites NON au déterrage des blaireaux dès le 15 mai !

À partir du 15 mai, dans plusieurs départements de France, les chasseurs ressortent leurs pelles, pioches et autres instruments de torture pour s’adonner à leur funeste passion : le déterrage de familles entières de blaireaux, directement au terrier. Interdite chez la plupart de nos voisins, la chasse sous terre fait de la résistance en France, […]

03.04.2024

L’Etat doit faire plus pour les ours en France ! 

Si le dernier bilan démographique publié par l’Office Français de la biodiversité (OFB) révèle une légère progression de la population des ours dans les Pyrénées en 2023, le brassage génétique est toujours préoccupant et on est encore loin du seuil minimal de viabilité de l’espèce. Redonnons sa place à l’ours dans les grands massifs de […]

27.03.2024

Le col de Lizarrieta, zone Natura 2000 plombée par la chasse !  

Une étude publiée par l’association CPAL* alerte sur les taux anormalement élevés de plomb contenu dans le sol et les organismes vivants du col de Lizarrieta, un site très prisé par les chasseurs d’oiseaux migrateurs…  Véritable hot-spot de la migration, le col de Lizarrieta situé sur la commune de Sare (64) est tristement célèbre pour […]

26.03.2024

La préfète du Rhône veut autoriser le déterrage de blaireaux dès le 15 mai !

Sous la pression des chasseurs du département du Rhône, la préfecture entend autoriser une période complémentaire de vénerie sous terre des blaireaux la saison prochaine, du 15 mai au 15 août 2025… Soyons nombreux à dire NON à ce projet d’arrêté en participant à la consultation publique jusqu’au 4 avril !  Le projet d’arrêté est […]

21.03.2024

Oui aux ours dans les grands massifs de France !

Ce samedi 23 mars, c’est la Journée mondiale des ours ! L’occasion pour l’ASPAS de faire un focus sur l’ours brun et de rappeler nos actions en faveur du grand plantigrade en France. Détruit à outrance jusqu’à la moitié du 20e siècle, l’ours brun a bien failli complètement disparaître de France, à l‘instar du loup […]