Enfin ! Grive et pigeon ne devraient pas être chassés en 2020-2021 en Guadeloupe

Enfin ! Grive et pigeon ne devraient pas être chassés en 2020-2021 en Guadeloupe

Notre acharnement a fini par payer ! Après 6 années de combats judiciaires, la préfecture de la Guadeloupe a enfin cédé : le projet d’arrêté encadrant la saison de chasse 2020-2021 ne prévoit pas la chasse de la grive à pattes jaunes et du pigeon à couronne blanche, deux oiseaux au statut de conservation défavorable.

Comment on en est arrivé là

Depuis quelques années, et grâce à Béatrice Ibéné, déléguée en Guadeloupe et présidente de l’association locale ASFA¹, l’ASPAS s’intéresse au sort réservé à ces deux oiseaux menacés d’extinction et pourtant toujours chassés dans les Antilles françaises. Depuis 2014, 12 recours juridiques ont été engagés par les deux associations rejointes par la LPO, et tous ont été couronnés de succès.

En 2014 et 2015, les associations ont fait suspendre en urgence la chasse de la grive à pieds jaunes, endémique des Petites Antilles et présente de manière certaine sur seulement trois îles au monde. En 2016, la chasse de cette espèce a été interdite suite à l’intervention de Barbara Pompili, secrétaire d’État chargée de la biodiversité qui avait reçu nos associations. En 2017, les ouragans violents survenus dans cette région ont mis à mal toute la faune, ce qui a conduit le préfet à suspendre la chasse de manière générale, sous la pression des associations locales.

La chasse du pigeon à couronne blanche, endémique des Caraïbes, était quant à elle autorisée pendant toute la période de chasse², soit en pleine période de nidification et de reproduction, sans qu’aucun quota ne soit fixé. Grâce aux recours des associations, un quota global et des quotas par chasseur ont été fixés et sa période de chasse réduite à deux mois. 

Pour la saison 2019/2020, nos associations sont à nouveau montées au créneau et le tribunal de Basse-Terre a suspendu en urgence la chasse de ces deux espèces. Grâce à cette action, aucun oiseau n’a été tué cette saison !

Disons “merci ! mais…” à la Préfecture en participant à la consultation publique !

C’est en ce sens que nous vous proposons de réagir positivement – une fois n’est pas coutume ! – à la consultation publique en cours pour encourager la Préfecture en la remerciant de proposer pour la saison 2020-2021 l’interdiction de la chasse de ces deux oiseaux, et pourquoi pas lui suggérer de classer ces espèces sur la liste des oiseaux protégés ?

Mais bien entendu, n’oublions pas que cet arrêté autorise dans le même temps la chasse à de nombreuses autres espèces d’oiseaux…

Voici quelques points de vigilance sur lesquels vous pouvez rebondir dans votre message :

– Le texte autorise la chasse de la tourterelle à queue carrée en période de reproduction (il aurait fallu au minimum décaler au 15 aout ). De plus, ces tourterelles sont interdites à la consommation car potentiellement contaminées par la chlordécone (populations dite du “croissant bananier”) ;

– Le texte autorise la chasse dans des territoires lourdement impactés par les cyclones de 2017, sans avancer quelconque étude fiable permettant d’assurer que les espèces ont déjà recouvré leurs effectifs  ;

– Plus généralement, le nombre d’espèces d’oiseaux chassables en Guadeloupe reste très élevé par rapport aux autres îles des Petites Antilles, et par rapport à l’Hexagone.

Pour participer, écrivez à chasse.guadeloupe@developpement-durable.gouv.fr avant le 27 juin 2020.

1 – Association pour la sauvegarde et la réhabilitation de la faune des Antilles
2 – La période de chasse dans les Antilles s’étend de mi-juillet à début janvier.
3 – Union internationale pour la conservation de la nature

Dernières actualités

23.02.2024

“Vivre avec les loups” censuré dans la vallée de la Roya !

Dans la vallée de Roya (Alpes-Maritimes), le dernier film de Jean-Michel Bertrand a été scandaleusement déprogrammé sur décision municipale dans deux communes : Breil-sur-Roya, le 13 février, et Fontan, le 17 février… Le film devait être projeté dans les salles municipales de ces deux villages. Les élus qui ont pris cette décision expliquent à la presse […]

22.02.2024

“Vivre avec les loups”, un film en partenariat avec l’ASPAS

Après La Vallée des Loups et Marche avec les loups, Jean-Michel Bertrand revient avec le 3e opus de sa trilogie consacré à la coexistence avec le grand prédateur, toujours en partenariat avec l’ASPAS. Plusieurs avant-premières de Vivre avec les loups sont organisées un peu partout en France courant décembre et janvier, avant sa sortie officielle […]

21.02.2024

Oui aux ours dans les grands massifs de France !

Détruit à outrance jusqu’à la moitié du 20e siècle, l’ours brun a bien failli complètement disparaître de France, à l‘instar du loup gris. Éliminé des Alpes, seule une petite population a péniblement subsisté dans les Pyrénées. Mais grâce au dévouement de quelques passionnés, d’associations de protection de la nature et d’opérations de réintroduction, le pire […]

19.02.2024

Réguler les lynx, le Doubs rêve des chasseurs !

Dans une lettre* adressée à la Fédération départementale de chasse du Doubs, le 16 février dernier, l’association intercommunale de chasse de Fournets-Luisans-Fuans exprime sa volonté de pouvoir réguler les lynx, espèce pourtant strictement protégée et menacée d’extinction en France… Motif ? Sans régulation, les grands félins feraient disparaître tous les chevreuils et les chamois ! […]

13.02.2024

Pas nuisibles  : les renards épargnés dans 10 communes de l’Hérault 

Dans l’Hérault, grâce notamment à une mobilisation de bénévoles ASPAS, LPO et Goupil connexion, les renards échappent au nouveau classement ESOD 2023-2026 dans plusieurs communes du département. Le rôle des prédateurs dans la régulation naturelle des lapins a été l’un des arguments mis en avant pour convaincre la préfecture.   Des dégâts de lapins chez les arboriculteurs, […]