Dites STOP au massacre des bouquetins du Bargy !

Dites STOP au massacre des bouquetins du Bargy !

Le préfet de Haute-Savoie a lancé une nouvelle consultation pour recueillir l’avis du public sur le massacre des bouquetins du Bargy (Haute-Savoie). Réagissez avant le 28 avril prochain pour éviter cette nouvelle tuerie !

Un acharnement injustifié

Depuis des années, l’ASPAS se mobilise avec d’autres associations contre les abattages à répétition des bouquetins du Bargy, en Haute-Savoie. Pourquoi ces massacres ? Car certains d’entre eux peuvent être porteurs de brucellose, une zoonose transmise par les moutons, les chèvres et les vaches infectés qui, élevés dans les alpages, côtoient parfois les bouquetins.

Comme l’indique un compte-rendu scientifique (télécharger le PDF) des experts de l’ANSES (agence de sécurité sanitaire), il est possible de remédier à cette situation en préservant les animaux sains. Pourtant, le Préfet persiste à autoriser des abattages indiscriminés, c’est-à-dire sans que les animaux ne soient testés avant d’être tués, or cette méthode a montré son inefficacité, et serait même contre-productive.

Près de 480 bouquetins ont déjà été abattus dans le massif les années précédentes, dont une forte proportion d’animaux bien portants. Aujourd’hui, la prévalence de la maladie a nettement baissé : réduite à quasiment zéro dans les zones périphériques du massif, elle est passée de 70% aux environs de 30% dans la zone cœur, ce qui signifie que plus des deux-tiers des bouquetins y sont sains. De plus, le risque pour les élevages est considéré comme quasi nul. Et pourtant le Préfet veut tout de même les abattre ! Et ce alors que l’espèce est protégée en France comme au niveau européen par la convention de Berne et la directive Habitats.

bouquetin-R.CollangeFaites-vous entendre !

Le préfet de Haute-Savoie projette un nouvel arrêté pour 2019, qui ordonne notamment « le prélèvement de bouquetins présents sur les secteurs Grand Bargy, Petit Bargy et Jalouvre Peyre (…) pour prévenir les dommages à l’élevage et aux filières agricoles de montagne ». Présenté à la consultation publique jusqu’au 28 avril inclus, cet arrêté permettrait la mise à mort de près de 100 bouquetins, dont certains sont potentiellement sains. C’est inacceptable !

Mobilisez-vous dès aujourd’hui en répondant à la consultation :

  • par mail : ddt-consultations-publiques@haute-savoie.gouv.fr
  • par courrier postal : Direction départementale des territoires de la Haute-Savoie, Service eau et environnement – 15 rue Henry-Bordeaux 74998 Annecy Cedex 9

Les documents de la consultation sont accessibles ici.

Si vous habitez dans la région ou le département concerné, pensez à le préciser. Et n’oubliez pas que les messages posés et sans injure seront les plus efficaces pour sauver ces animaux. Merci de votre participation !

Dernières actualités

14.06.2024

Pour « L’agriculteur normand », la voiture est « un prédateur du blaireau »…

Humour de très mauvais goût ou incitation implicite au braconnage ?… Relayant la frustration des chasseurs de l’Eure, privés de déterrage de blaireaux ce printemps suite à une récente victoire en justice des associations, le journal L’Agriculteur normand peut sembler encourager à demi-mot, dans un article daté du 12 juin 2024, la destruction de ces […]

11.06.2024

« Goupil score » : déclare ton massacre de renards à la FDC 87 !

Après la « brigade d’action contre les corvidés » (BACC 87) en partenariat avec la FNSEA, le défilé « Au bonheur des veneurs1 » à Limoges pour défendre la passion barbare du déterrage, la Fédération des chasseurs de la Haute-Vienne innove encore un peu plus dans le genre massacre ludique d’animaux sauvages : via sa plateforme baptisée « Goupil score », lancée […]

07.06.2024

Elections européennes : votez pour la nature !!

Chasse aux loups, recul sur les pesticides, destruction des habitats naturels… Contre les graves risques de régressions actuelles, votre vote pour la nature est essentiel ce 9 juin ! Voici quelques pistes pour vous aider dans votre choix… Fidèle à sa volonté de conserver toute son indépendance politique et sa liberté d’action, l’ASPAS se gardera bien […]

06.06.2024

Crise agricole et biodiversité : non à la loi qui facilitera la destruction d’espèces protégées !

L’ASPAS est co-signataire de la pétition interassociative initiée par Animal Cross pour demander au gouvernement de revoir l’article 13 du projet de loi sur l’orientation agricole : en l’état, le texte prévoit une dépénalisation de l’atteinte aux espèces protégées, ce qui constituerait une atteinte gravissime à la protection de la nature avec un retour en […]

29.05.2024

Agissons contre la chasse d’été !

Comme si la chasse en automne et en hiver ne suffisait pas, une majorité de préfectures autorise aussi la chasse d’été, et ce à partir du 1er juin ! Les animaux à subir ces nouveaux assauts sont principalement les sangliers, les chevreuils (surtout les mâles qui font de beaux trophées), et les renards… Les renards […]