Signez la nouvelle pétition e-Sénat contre le déterrage des blaireaux !

Signez la nouvelle pétition e-Sénat contre le déterrage des blaireaux !

Grâce à la mobilisation citoyenne accrue de ces dernières années, la cause des blaireaux avance : ces animaux sont de mieux en mieux connus, respectés, et la pratique atroce du déterrage disparaît à petit feu. De son côté, l’ASPAS a remporté plusieurs victoires prometteuses devant les tribunaux en 2021, et nous avons de bonnes raisons de rester optimistes pour la suite !  

Plus de 113 000 personnes ont signé notre pétition lancée en 2018. Aujourd’hui, pour parvenir ENFIN à l’interdiction définitive de la vénerie sous terre, l’ASPAS a décidé de déposer sa pétition sur la plateforme e-Senat. Ce nouvel outil démocratique permet à tout citoyen de déposer une demande de modification de loi, prise en compte par le Sénat si 100 000 signatures sont atteintes.    

La mauvaise nouvelle à cela, c’est que le compteur de signatures est remis à zéro. Mais la bonne, c’est que dès que nous atteindrons sur ce site le seuil des 100 000 signatures, le Sénat s’engagera (vraiment, cette fois !) à étudier notre demande, comme il l’a déjà fait pour la pétition contre les accidents de chasse. Une mission de travail pourra voir le jour, puis peut-être une loi !     

Signer une pétition sur le site du Sénat est une démarche légèrement plus fastidieuse qu’une pétition classique (il faut s’identifier via France Connect), mais si c’est la condition pour mettre fin à l’une des chasses les plus abominables qui soient, cela en vaut sacrément la peine, vous ne pensez pas ?! 

Comment signer la pétition e-Sénat pour les blaireaux ?

C’est très simple ! Au lieu de passer par votre adresse e-mail, le Sénat a juste besoin de vérifier que vous êtes une vraie personne (et pas un robot), en vous invitant à vous identifier via votre compte Ameli, votre compte impots.gouv.fr, ou 3 autres sites reliés à FranceConnect.

Capture d’écran 106

C’est comme vous voulez. Vous avez juste besoin des identifiants que vous utilisez pour vous connecter à l’un de ces 5 sites, et le tour est joué ! Cela prend une poignée de secondes : vous n’avez rien à valider par e-mail, vos données personnelles ne sont pas conservées, et votre nom ne s’affichera pas sur la pétition. Seule une notification vous sera envoyée par e-mail pour confirmer que vous vous êtes bien connectés sur FranceConnect.   

Voici la marche à suivre :

  1. Rendez-vous sur https://petitions.senat.fr/initiatives/i-1012, et cliquez sur « signer » à droite
  2. Une petite fenêtre apparaît vous invitant à vous identifier avec FranceConnect
  3. En cliquant sur le lien, vous serez dirigés vers une nouvelle page vous proposant de choisir avec quel compte vous souhaitez vous connecter. Cela suppose que vous avez déjà des identifiants de connexion pour au moins un de ces 5 sites. Si ce n’est pas le cas, il faudra d’abord faire cette démarche (ex : pour le site impots.gouv.fr, vous trouverez ces identifiants sur votre avis d’imposition).
  4. Une fois connecté à l’un des 5 sites proposés, un message apparaître pour vous confirmer que vous êtes désormais connecté de façon anonyme. Cliquez sur « continuer… » et vous serez renvoyé vers la page de la pétition, avec un message sur fond vert qui vous confirmera que vous êtes « authentifiés comme une personne unique »
  5. Cliquez sur SIGNER, et vous verrez immédiatement le compteur augmenter +1 !

Explication en vidéo avec Partager C'est Sympa :

Pour voir la vidéo complète de Partager C’est sympa sur le blaireau : c’est ici ! 

Maintenant que vous avez signé, partagez l’info autour de vous, faites signer vos amis, votre famille, vos collègues !  

LES BLAIREAUX VOUS DISENT MERCI !

© Photo d’en-tête : Marc Steichen

Dernières actualités

21.11.2022

La ville de Melle agit pour les renards !

Grâce en partie au précieux travail de médiation entrepris par la délégation ASPAS des Deux-Sèvres, la ville de Melle, 6200 habitants, a émis le souhait de retirer le renard de la liste des « nuisibles ». Une petite pierre de plus pour la réhabilitation du goupil !     Le 1er juin dernier, le conseil municipal de Melle, petite […]

13.11.2022

Des podcasts immersifs sur le quotidien des animaux sauvages

Depuis quelques années, le secteur des podcasts a le vent en poupe. Moins coûteux et polluant à diffuser qu’une vidéo, ce format éveille l’imaginaire et prend le contrepied de la mode du zapping et du “ toujours plus vite ”.  C’est pour cela que l’ASPAS s’est associée avec le jeune média Mu’ethik pour une série de podcasts […]

09.11.2022

Dominique, éleveur de moutons : “Que vivent les renards !”

Installé dans le Limousin, Dominique gère un élevage* d’une centaine de moutons d’Ouessant, race française la plus primitive et dite la plus petite du monde. Pour ce passionné d’animaux, son terrain placé en refuge ASPAS, protéger son troupeau des prédateurs relève du simple bon sens et de fait, en 26 ans d’activité, il n’a eu aucun souci avec le renard. Oui vous avez bien lu […]

04.11.2022

“GOUPIL” n°151, le magazine trimestriel de l’ASPAS

Succès de la pétition pour les blaireaux au Sénat, victoires en justice pour les loups,  actualité de l’ASPAS dans les territoires, gros dossier sur les corvidés… L’édition n°151 du magazine trimestriel de l’ASPAS est paru !  Sommaire du “Goupil” n°151 – automne 2022 :   L’actualité des actions de l’ASPAS dans les régions Stop à la […]

31.10.2022

Un nouvel épisode dramatique dans le feuilleton des bouquetins du Bargy 

Le triste feuilleton des bouquetins du Bargy continue. En juillet dernier, l’ASPAS vous invitait à participer à une consultation publique concernant un projet d’arrêté déposé par le préfet de Haute-Savoie pour autoriser l’abattage indiscriminé de 75 bouquetins dans le désormais tristement connu massif du Bargy.   Et bien, en dépit de cette consultation publique qui […]