Des élus pro-renard soutenus par l’ASPAS

Des élus pro-renard soutenus par l’ASPAS

Plusieurs élus dans les Deux-Sèvres en lien avec l’ASPAS souhaitent s’opposer au classement du renard comme espèces  “nuisibles” sur leurs  communes, pour mettre fin à l’acharnement injustifié dont ils sont victimes. À force de persévérance, les mentalités évoluent enfin jusque dans les mairies !

Absence d’arguments pour justifier des battues, questionnement sur l’intérêt d’une régulation… autant d’éléments qui sont venus mettre la puce à l’oreille aux élus de La Crèche et de Melle (79) pour remettre en question le statut du renard en tant qu’espèce “nuisible” (officiellement ESOD : Espèce susceptible d’occasionner des dégâts). Une troisième commune dans les Deux-Sèvres pourrait également emboîter le pas.

La maire de La Crèche a consulté l’expertise de l’ASPAS dans ce dossier pour faire avancer cette problématique le plus efficacement possible, avec le concours de notre délégué local Cyril Alexandre. Le terreau n’était pourtant pas très fertile pour la protection des renards puisque cette commune abrite le siège de la fédération départementale des chasseurs des Deux-Sèvres !

Interrogé par La Nouvelle République suite à ces dernières actualités qui remuent les acteurs locaux, Cyril Alexandre a mis en lumière les réalités scientifiques et biologiques des dynamiques de population des renards et insisté sur son rôle indispensable d’auxiliaire sanitaire et agricole. Merci à lui pour son indispensable implication !

Lire l’article de La Nouvelle République

L’ASPAS tient à saluer de telles initiatives de la part de représentants de l’État et a bon espoir que d’autres suivront bientôt. Ces décisions  représentent un pas important vers la réhabilitation des soi-disant «nuisibles». La lutte menée en faveur de ces animaux sauvages par l’ASPAS depuis  40 ans, contribue ainsi à la reconnaissance de leur rôle prépondérant dans l’équilibre de nos écosystèmes et de leur intérêt au sein de notre patrimoine naturel. En l’état actuel de la biodiversité, la notion de nuisibilité est en complète contradiction avec la nécessité de conservation des espèces, fragilisées par la pression croissante des activités humaines.

Dernières actualités

26.01.2023

Enfin une loi pour restreindre la chasse en enclos  !

Le 25 janvier 2023, la proposition de loi visant à limiter l’engrillagement des espaces naturels a été définitivement adoptée par l’Assemblée nationale. L’ASPAS, qui mène une campagne active contre la chasse en enclos depuis 2019, regrette que le texte ne vise pas le principe même d’autoriser la chasse sur des animaux maintenus en captivité, mais […]

20.01.2023

Réforme de la chasse ? Circulez, y’a rien à voir !

La réforme de la chasse tant attendue a accouché d’une souris. En lieu et place du dimanche sans chasse, le gouvernement propose une appli smartphone aussi inutile que bouffonne !

11.01.2023

Les actions phares de l’ASPAS en 2023

Cohabitation avec les loups, les ours ; accompagnement des maires contre les abus de la chasse ; mobilisation générale pour les “nuisibles”… Petit aperçu des combats que l’ASPAS va mener à vos côtés au cours de cette nouvelle année !  https://youtube.com/watch?v=vIodcPfORG0&si=EnSIkaIECMiOmarE Imaginez de vieilles forêts sauvages qui grouillent de vie, que de discrets humains viendraient […]

29.12.2022

Parole d’ex-chasseur : “Ils ont pollué la génétique des sangliers” 

C’est Michel qui le dit, ancien chasseur de petit gibier installé dans le Lot, pas loin de Calvignac où le jeune Morgan Keane a été tué, confondu avec la bête noire en décembre 2020, en plein confinement.   Michel s’exprime dans le cadre d’un reportage de France Inter, diffusé en 5 épisodes début décembre 2022, […]

26.12.2022

Une belle année de blaireaux ! 

Attention, ça décoiffe. Dans ce contexte si morose pour le vivant, l’ASPAS a accumulé les succès tout au long de l’année 2022, et nous n’allons pas nous priver de nous en vanter ! Petite rétrospective en texte et en images…