Des élus pro-renard soutenus par l’ASPAS

Des élus pro-renard soutenus par l’ASPAS

Plusieurs élus dans les Deux-Sèvres en lien avec l’ASPAS souhaitent s’opposer au classement du renard comme espèces  “nuisibles” sur leurs  communes, pour mettre fin à l’acharnement injustifié dont ils sont victimes. À force de persévérance, les mentalités évoluent enfin jusque dans les mairies !

Absence d’arguments pour justifier des battues, questionnement sur l’intérêt d’une régulation… autant d’éléments qui sont venus mettre la puce à l’oreille aux élus de La Crèche et de Melle (79) pour remettre en question le statut du renard en tant qu’espèce “nuisible” (officiellement ESOD : Espèce susceptible d’occasionner des dégâts). Une troisième commune dans les Deux-Sèvres pourrait également emboîter le pas.

La maire de La Crèche a consulté l’expertise de l’ASPAS dans ce dossier pour faire avancer cette problématique le plus efficacement possible, avec le concours de notre délégué local Cyril Alexandre. Le terreau n’était pourtant pas très fertile pour la protection des renards puisque cette commune abrite le siège de la fédération départementale des chasseurs des Deux-Sèvres !

Interrogé par La Nouvelle République suite à ces dernières actualités qui remuent les acteurs locaux, Cyril Alexandre a mis en lumière les réalités scientifiques et biologiques des dynamiques de population des renards et insisté sur son rôle indispensable d’auxiliaire sanitaire et agricole. Merci à lui pour son indispensable implication !

Lire l’article de La Nouvelle République

L’ASPAS tient à saluer de telles initiatives de la part de représentants de l’État et a bon espoir que d’autres suivront bientôt. Ces décisions  représentent un pas important vers la réhabilitation des soi-disant «nuisibles». La lutte menée en faveur de ces animaux sauvages par l’ASPAS depuis  40 ans, contribue ainsi à la reconnaissance de leur rôle prépondérant dans l’équilibre de nos écosystèmes et de leur intérêt au sein de notre patrimoine naturel. En l’état actuel de la biodiversité, la notion de nuisibilité est en complète contradiction avec la nécessité de conservation des espèces, fragilisées par la pression croissante des activités humaines.

Dernières actualités

21.11.2022

La ville de Melle agit pour les renards !

Grâce en partie au précieux travail de médiation entrepris par la délégation ASPAS des Deux-Sèvres, la ville de Melle, 6200 habitants, a émis le souhait de retirer le renard de la liste des « nuisibles ». Une petite pierre de plus pour la réhabilitation du goupil !     Le 1er juin dernier, le conseil municipal de Melle, petite […]

13.11.2022

Des podcasts immersifs sur le quotidien des animaux sauvages

Depuis quelques années, le secteur des podcasts a le vent en poupe. Moins coûteux et polluant à diffuser qu’une vidéo, ce format éveille l’imaginaire et prend le contrepied de la mode du zapping et du “ toujours plus vite ”.  C’est pour cela que l’ASPAS s’est associée avec le jeune média Mu’ethik pour une série de podcasts […]

09.11.2022

Dominique, éleveur de moutons : “Que vivent les renards !”

Installé dans le Limousin, Dominique gère un élevage* d’une centaine de moutons d’Ouessant, race française la plus primitive et dite la plus petite du monde. Pour ce passionné d’animaux, son terrain placé en refuge ASPAS, protéger son troupeau des prédateurs relève du simple bon sens et de fait, en 26 ans d’activité, il n’a eu aucun souci avec le renard. Oui vous avez bien lu […]

04.11.2022

“GOUPIL” n°151, le magazine trimestriel de l’ASPAS

Succès de la pétition pour les blaireaux au Sénat, victoires en justice pour les loups,  actualité de l’ASPAS dans les territoires, gros dossier sur les corvidés… L’édition n°151 du magazine trimestriel de l’ASPAS est paru !  Sommaire du “Goupil” n°151 – automne 2022 :   L’actualité des actions de l’ASPAS dans les régions Stop à la […]

31.10.2022

Un nouvel épisode dramatique dans le feuilleton des bouquetins du Bargy 

Le triste feuilleton des bouquetins du Bargy continue. En juillet dernier, l’ASPAS vous invitait à participer à une consultation publique concernant un projet d’arrêté déposé par le préfet de Haute-Savoie pour autoriser l’abattage indiscriminé de 75 bouquetins dans le désormais tristement connu massif du Bargy.   Et bien, en dépit de cette consultation publique qui […]