De plus en plus de loups… mais des dégâts qui baissent !  

De plus en plus de loups… mais des dégâts qui baissent !  

Entre 2018 et 2023, d’après les données fournies par l’OFB*, le nombre de loups présents en France a quasiment doublé, passant d’environ 570 individus à 1100. Dans le même temps, d’après les bilans des dommages établis par la DREAL**, le nombre d’animaux domestiques prédatés par les loups a quant à lui diminué de 13% ! 

Comment expliquer cette énigme qui donne à n’en pas douter des nœuds aux cerveaux des anti-loups les plus radicaux ? Deux hypothèses : soit les loups deviennent de plus en plus végétariens, soit les mesures de protection des troupeaux entrent de plus en plus dans les habitudes des éleveurs (chiens, bergers, filets électrifiés) et sont de plus en plus efficaces…

La seconde explication est évidemment la seule plausible, et c’est une très bonne nouvelle ! Plus de 30 ans après le retour spontané des loups depuis l’Italie, l’heure de la ré-acceptation du grand prédateur dans nos contrées est-elle enfin arrivée ?

Pas si vite… Notre gouvernement, sourd aux alertes des associations et des scientifiques, n’a d’oreilles que pour les intérêts des lobbies qu’il s’applique à contenter : c’est ainsi que la France vient non seulement d’assouplir encore davantage le tir de loups, mais elle soutient également la proposition de la Commission européenne visant à rabaisser le niveau de protection de l’espèce !

Le loup est pourtant toujours considéré par l’UICN*** dans un état de conservation défavorable en France… En effet, à part l’arc alpin où l’espèce est désormais bien présente, tout est fait dans notre pays pour éviter que le prédateur ne se réinstalle dans d’autres régions… A peine arrivé, aussitôt éliminé : combien de fois ce même scénario s’est-il produit ces dernières années, sans qu’à aucun moment l’Etat ne se préoccupe du rôle positif apporté par le super-prédateur sur les écosystèmes forestiers notamment ? Que l’on se rappelle l’unique loup tué en Corrèze en mai 2023 ou de l’unique louve abattue quelques mois plus tard dans le Lot…

Signez la pétition !

Refusons que le loup perde son statut d’espèce strictement protégée et prônons la cohabitation avec le monde pastoral en signant la grande pétition lancée par nos associations !

* OFB : Office Français de la Biodiversité
** DREAL : Direction régionale de l’environnement, de l’aménagement et du logement
*** UICN : Union internationale pour la conservation de la nature

Soutenez nos actions pour les loups

Kits de sensibilisation « J’aime les loups », actions en justice contre les tirs « légaux » et le braconnage… Depuis plus de 40 ans, l’ASPAS mène une lutte active pour la sauvegarde des loups en France. Pour soutenir nos actions, vous pouvez faire un don. Un grand merci pour votre générosité !

Dernières actualités

14.06.2024

Pour « L’agriculteur normand », la voiture est « un prédateur du blaireau »…

Humour de très mauvais goût ou incitation implicite au braconnage ?… Relayant la frustration des chasseurs de l’Eure, privés de déterrage de blaireaux ce printemps suite à une récente victoire en justice des associations, le journal L’Agriculteur normand peut sembler encourager à demi-mot, dans un article daté du 12 juin 2024, la destruction de ces […]

11.06.2024

« Goupil score » : déclare ton massacre de renards à la FDC 87 !

Après la « brigade d’action contre les corvidés » (BACC 87) en partenariat avec la FNSEA, le défilé « Au bonheur des veneurs1 » à Limoges pour défendre la passion barbare du déterrage, la Fédération des chasseurs de la Haute-Vienne innove encore un peu plus dans le genre massacre ludique d’animaux sauvages : via sa plateforme baptisée « Goupil score », lancée […]

07.06.2024

Elections européennes : votez pour la nature !!

Chasse aux loups, recul sur les pesticides, destruction des habitats naturels… Contre les graves risques de régressions actuelles, votre vote pour la nature est essentiel ce 9 juin ! Voici quelques pistes pour vous aider dans votre choix… Fidèle à sa volonté de conserver toute son indépendance politique et sa liberté d’action, l’ASPAS se gardera bien […]

06.06.2024

Crise agricole et biodiversité : non à la loi qui facilitera la destruction d’espèces protégées !

L’ASPAS est co-signataire de la pétition interassociative initiée par Animal Cross pour demander au gouvernement de revoir l’article 13 du projet de loi sur l’orientation agricole : en l’état, le texte prévoit une dépénalisation de l’atteinte aux espèces protégées, ce qui constituerait une atteinte gravissime à la protection de la nature avec un retour en […]

29.05.2024

Agissons contre la chasse d’été !

Comme si la chasse en automne et en hiver ne suffisait pas, une majorité de préfectures autorise aussi la chasse d’été, et ce à partir du 1er juin ! Les animaux à subir ces nouveaux assauts sont principalement les sangliers, les chevreuils (surtout les mâles qui font de beaux trophées), et les renards… Les renards […]