Dans l’Aveyron (aussi), les agriculteurs manquent de renards !

Dans l’Aveyron (aussi), les agriculteurs manquent de renards !

Un article du Midi Libre daté du 7 novembre 2020, fait état de nombreux dégâts subis par des maraîchers du Sud-Aveyron sur certaines de leurs cultures. Sangliers ? Non, campagnols !

Un technicien explique : « les campagnols vont sectionner des racines, des cultures semées comme des pois ou des fèves. Ils vont suivre les lignes des semis pour manger les graines. »

Dans les solutions proposées, il est question d’installer notamment des perchoirs pour les rapaces (buses, faucons, chouettes), grands consommateurs de rongeurs. Très bien ! Mais il est un autre redoutable prédateur, nullement évoqué dans l’article, pourtant capable de rendre des services énormes aux agriculteurs démunis : le renard !

On estime en effet qu’un seul renard peut chasser environ 5000 campagnols par an. Une prédation naturelle totalement gratuite, qui permet aux agriculteurs qui l’ont compris de faire bien des économies…

Oui mais problème : contrairement aux rapaces, qui bénéficient du statut d’espèce protégée depuis les années 70, le renard est toujours injustement considéré comme « nuisible » dans l’Aveyron comme quasiment partout en France, pour des dégâts que lui-même ferait aux élevages avicoles… La note du Préfet datée du 6 novembre 2020 encadrant la chasse pendant le confinement, confirme la poursuite des opérations des “interventions” contre les ESOD, y compris le renard… (lire ici). Cet acharnement est bien entendu piloté par les chasseurs, qui voient surtout dans le renard un concurrent qui ose chasser “leur” petit gibier. Et quand bien même un renard s’attaquerait à des cocottes domestiques, là aussi la solution est simplissime : poulailler bien fermé = problème réglé !

Autrefois empoisonné, gazé, le renard subit aujourd’hui toujours le piégeage, le déterrage, la chasse à tir ou encore les battues administratives… On estime à  600 000 renards le nombre de renards massacrés chaque année en France. Un acharnement terrible et totalement injustifié au regard des connaissances scientifiques actuelles ! Pour que ça change, signez notre pétition déjà soutenue par plus de 400 000 Français.

En 2019, l’ASPAS avait déjà réagi à un article similaire, dans la Haute-Loire (lire ici).

 Prenez la défense de Goupil !

Dernières actualités

26.01.2023

Enfin une loi pour restreindre la chasse en enclos  !

Le 25 janvier 2023, la proposition de loi visant à limiter l’engrillagement des espaces naturels a été définitivement adoptée par l’Assemblée nationale. L’ASPAS, qui mène une campagne active contre la chasse en enclos depuis 2019, regrette que le texte ne vise pas le principe même d’autoriser la chasse sur des animaux maintenus en captivité, mais […]

20.01.2023

Réforme de la chasse ? Circulez, y’a rien à voir !

La réforme de la chasse tant attendue a accouché d’une souris. En lieu et place du dimanche sans chasse, le gouvernement propose une appli smartphone aussi inutile que bouffonne !

11.01.2023

Les actions phares de l’ASPAS en 2023

Cohabitation avec les loups, les ours ; accompagnement des maires contre les abus de la chasse ; mobilisation générale pour les “nuisibles”… Petit aperçu des combats que l’ASPAS va mener à vos côtés au cours de cette nouvelle année !  https://youtube.com/watch?v=vIodcPfORG0&si=EnSIkaIECMiOmarE Imaginez de vieilles forêts sauvages qui grouillent de vie, que de discrets humains viendraient […]

29.12.2022

Parole d’ex-chasseur : “Ils ont pollué la génétique des sangliers” 

C’est Michel qui le dit, ancien chasseur de petit gibier installé dans le Lot, pas loin de Calvignac où le jeune Morgan Keane a été tué, confondu avec la bête noire en décembre 2020, en plein confinement.   Michel s’exprime dans le cadre d’un reportage de France Inter, diffusé en 5 épisodes début décembre 2022, […]

26.12.2022

Une belle année de blaireaux ! 

Attention, ça décoiffe. Dans ce contexte si morose pour le vivant, l’ASPAS a accumulé les succès tout au long de l’année 2022, et nous n’allons pas nous priver de nous en vanter ! Petite rétrospective en texte et en images…