Coup de chaud chez les animaux : comment les protéger ? 

Coup de chaud chez les animaux : comment les protéger ? 

Le manque d’eau fragilise les jeunes, tarit la production de lait des mères, empêche les oiseaux de laver leurs plumes, stresse les insectes… comment les aider dès le mois de mai, période d’élevage des petits.  

De l'eau

Pour les oiseaux et insectes, choisissez des récipients peu profonds (2-3 cm) pour éviter qu’ils ne se noient. Déposez-y des cailloux, une brique, un bouchon en liège coupé en deux ou une petite branche pour qu’abeilles et oiseaux s’y posent en toute sécurité. Placez-les à l’ombre, sur les bords de fenêtre, votre balcon, une gouttière ou tout endroit à l’abri des chats, et changez l’eau régulièrement. 

Pour les hérissons, lapins, micromammifères, préférez un récipient lourd ou semi- enterré pour éviter que les animaux ne le renversent en buvant. Les écureuils, eux, seront heureux de trouver des abreuvoirs en hauteur, dans les arbres ! Quant aux fouines, martres, renards, blaireaux, l’idéal, si vous avez un jardin, est de creuser une mare, qui n’a pas besoin d’être profonde.  

Il est interdit d’arroser dans votre département ? Mettez des bassines dans l’évier ou votre baignoire pour récupérer l’eau que vous faites couler en attendant qu’elle soit chaude quand vous prenez votre douche par exemple. Elle vous servira à remplir vos abreuvoirs ! 

De l'ombre

Difficile de se protéger des rayons du soleil entre nos pelouses tondues et nos champs dépourvus d’arbres ! Installez des plantes en pots sur votre balcon et plantez des arbres, des haies et des arbustes dans votre jardin. Au green sans vie préférez la jolie prairie fleurie qui fera revenir les papillons, retiendra la rosée et abritera toute une population d’insectes. Laissez dans un coin quelques branchages ou un tas de bûches qui protégeront hérissons, reptiles et petits mammifères de la chaleur. 

Une terre humide

Pour que les vers de terre et insectes puissent trouver un peu d’humidité, aidez vos plantes et la terre en paillant le sol. Vous n’avez pas de paille ? Gardez vos cartons de pizzas ou de déménagement, découpez en lanières les parties sans encre. Arrosez vos plantes puis déposez le carton trempé que vous recouvrirez de tontes de gazons, écorces, branches d’arbres…   

Dernières actualités

16.04.2024

Bouquetins du Bargy : du mieux mais des animaux sains toujours menacés d’abattage !

Trois nouveaux arrêtés sont actuellement soumis à consultation publique jusqu’au 25 avril par la préfecture de Haute-Savoie, visant à lutter contre l’enzootie de brucellose au sein des populations de bouquetins sauvages dans les massifs du Bargy et des Aravis. L’ASPAS vous invite à y participer en refusant toute opération visant à abattre des bouquetins potentiellement […]

16.04.2024

La Poste milite en faveur des renards !

De superbes photos de renards dans leur milieu naturel sur des timbres 20g, et un message de sensibilisation sur la place du petit carnivore dans l’écosystème : l’ASPAS ne peut que saluer cette initiative de La Poste, entreprise de service public, qui propose à la vente dès le 3 juin prochain un « collector » à tirage limité* […]

04.04.2024

Consultations publiques : dites NON au déterrage des blaireaux dès le 15 mai !

À partir du 15 mai, dans plusieurs départements de France, les chasseurs ressortent leurs pelles, pioches et autres instruments de torture pour s’adonner à leur funeste passion : le déterrage de familles entières de blaireaux, directement au terrier. Interdite chez la plupart de nos voisins, la chasse sous terre fait de la résistance en France, […]

03.04.2024

L’Etat doit faire plus pour les ours en France ! 

Si le dernier bilan démographique publié par l’Office Français de la biodiversité (OFB) révèle une légère progression de la population des ours dans les Pyrénées en 2023, le brassage génétique est toujours préoccupant et on est encore loin du seuil minimal de viabilité de l’espèce. Redonnons sa place à l’ours dans les grands massifs de […]

27.03.2024

Le col de Lizarrieta, zone Natura 2000 plombée par la chasse !  

Une étude publiée par l’association CPAL* alerte sur les taux anormalement élevés de plomb contenu dans le sol et les organismes vivants du col de Lizarrieta, un site très prisé par les chasseurs d’oiseaux migrateurs…  Véritable hot-spot de la migration, le col de Lizarrieta situé sur la commune de Sare (64) est tristement célèbre pour […]