La Cour des comptes va se pencher sur les fonds publics accordés aux chasseurs !

La Cour des comptes va se pencher sur les fonds publics accordés aux chasseurs !

Le 11 avril 2022, le collectif Un jour un chasseur, spécialisé dans le relai et la sensibilisation vis-à-vis des comportements abusifs liés à la chasse, a publié une proposition sur la plateforme de participation citoyenne de la Cour des Comptes. Il y était question de vérifier la bonne utilisation des fonds publics accordés aux chasseurs, et ce à tous les niveaux (local, départemental, régional, national). 

Cette proposition se base sur le fait qu’il est difficile d’estimer le montant global de ces financements, mais aussi que leur utilisation est parfois discutable : 

 

« Le montant exact de ces financements ainsi que la manière dont cet argent est utilisé restent difficiles d’accès. D’autre part, l’apport de ces financements à l’intérêt général est souvent contestable. Par exemple, en juillet 2019, la région Île-de-France a fait cadeau de 57 000 euros de subvention aux chasseurs, pour l’achat de 5000 faisans destinés à être chassés. Comment l’usage de cet argent public se justifie-t-il au nom de l’intérêt général ? » 

 

Il n’est pas certain que tous les contribuables soient ravis d’apprendre que leur argent est utilisé pour financer un tel loisir. C’est pourquoi il est temps de demander davantage de transparence quant aux montants attribués ainsi qu’à leur utilisation : 

 

« Nous considérons que ces financements, destinés à une activité de loisir, -reconnue juridiquement comme telle- doivent faire l’objet d’un contrôle et être rendus accessibles à tous les contribuables. » 

 

Il est également question d’étudier des alternatives plus économiques et respectueuses des animaux à certaines méthodes utilisées par les chasseurs. 

 

Bonne nouvelle ! Cette proposition, soumise au vote des citoyens et citoyennes que l’ASPAS avait relayé dans ses réseaux, a été retenue et sera suivie de la rédaction d’un rapport de la Cour des Comptes qui sera publié en 2023. Comptez sur nous pour suivre cela avec attention. 

 

Cette initiative est d’autant plus importante que le recours engagé par l’ASPAS et ses partenaires (LPO et OPIE) pour contester l’écocontribution versée aux chasseurs et demander la fin de ces subventions publiques a été rejeté. 

 

Retrouvez ci-dessous le lien vers la proposition complète faite par Un Jour un Chasseur.
L’argent public destiné aux fédérations de chasseurs et son usage.

Dernières actualités

13.09.2022

100 000 signatures pour les blaireaux, c’est fait !

Le 11 septembre 2022, moins de 6 mois après sa mise en ligne et à la veille de l’ouverture générale de la chasse (tout un symbole !), la pétition « Pour l’interdiction du déterrage des blaireaux » déposée par l’ASPAS sur le site du Sénat a atteint et largement dépassé les 100 000 signatures requises pour que les […]

12.09.2022

Exigeons l’interdiction de la chasse à la marmotte en France !

Dans une tribune, l’ASPAS et de nombreuses autres organisations de protection animale et de l’environnement demandent l’interdiction de la chasse à la marmotte en France. Ce texte est d’abord paru sur lemonde.fr samedi 10 septembre 2022. Cela peut paraître incroyable mais aujourd’hui, en France, on continue de chasser la marmotte. Dans une dizaine de départements français, ce […]

08.09.2022

Chasse : des accidents en hausse en 2022 !

Le 1er septembre, l’OFB a enfin dévoilé le bilan officiel du nombre d’accidents provoqués par le loisir de la chasse au cours de la saison 2021-2022. Avec 8 morts et 90 blessés par arme à feu, le nombre de victimes recensées a augmenté de 10% en comparaison avec la saison 2020-2021. À quelques jours de […]

31.08.2022

Chasse : les lâchers de faisans font disparaître les reptiles

Une étude belge* révèle l’impact désastreux des lâchers massifs de faisans pour la chasse sur plusieurs espèces de reptiles, notamment le lézard vivipard et l’orvet fragile. Chaque année, en France, des millions de faisans de Colchide (espèce originaire d’Asie) sont élevés puis relâchés dans la nature, pour le seul loisir de la chasse**. C’est généralement […]

30.08.2022

Sécheresse, incendies : moins de chasse = moins de casse, M. le Ministre !

Après son appel “La faune a besoin d’eau, pas de fusils !” lancé le 12 août dernier, l’ASPAS enfonce le clou en cette rentrée en s’adressant solennellement à Christophe Béchu, ministre de la Transition écologique, pour lui demander de prendre des mesures fortes en faveur de la faune sauvage mise à très rude épreuve cet […]