Comment aider les crapauds à traverser la route

Comment aider les crapauds à traverser la route

Les amphibiens sortent actuellement d’hibernation pour rejoindre leur lieu de reproduction… et se font écraser sur les routes. Hélas, il n’existe aucune structure en France pour coordonner les bonnes volontés voulant agir localement.  L’ASPAS propose donc aux particuliers de les aider à aider les crapauds. 

L’association diffuse gratuitement un guide de conseils et propose des panneaux signalétiques adaptés, à placer aux abords des routes.


Les crapauds, les grenouilles ou les tritons sont d’utiles éliminateurs de certaines espèces d’insectes et d’invertébrés (moustiques, limaces…) et sont protégés par la loi. Or, chaque année pendant leur migration, se posent de graves problèmes de souffrance animale et de raréfaction d’espèces sauvages. Et en malus pour les automobilistes, s’ajoute un réel danger de « crapauplanning »…


Vous constatez des écrasements de crapauds, et vous ne savez pas comment agir ? Voici différents degrés d’action :

  • Le plus simple et le plus immédiat : ramassez-les et faites-les traverser. Leur venin n’est absolument pas toxique pour l’homme, il faut juste ne pas se frotter les yeux. Pour ne pas abîmer leur peau fragile, mouillez-vous les mains avant de délicatement les saisir. Votre seul matériel sera une torche, un seau et un gilet fluo. Théoriquement, il est interdit de transporter des espèces protégées sans autorisation. Mais il vaut mieux aider les amphibiens à traverser sur quelques mètres, plutôt que d’assister, impuissant, à leur destruction, tout aussi illégale.
  • Un peu plus collectif : rassemblez des volontaires et organisez des roulements. Vous pouvez également coller des affiches chez les commerçants pour sensibiliser les gens. Pour une action efficace et à plus fort impact, il faut contacter une association locale de protection de la nature et l’ASPAS pour vous aider dans vos démarches. Écrire au Conseil général et à la mairie, obtenir leur aide, leurs autorisations, etc.
  • L’ASPAS propose aux particuliers, aux mairies et aux associations des panneaux de signalisation, réfléchissants, en PVC, semblables aux panneaux routiers. Attention : leur pose sur la voie publique est soumise à autorisation accordée par les Conseils généraux ou les mairies.

L’idéal est bien sûr d’obtenir la réalisation d’un crapauduc, la plus efficace des protections. Il en existe quelques-uns en France, mais trop peu face à l’ampleur du problème. En attendant, l’urgence reste de limiter concrètement les hécatombes de crapauds. 


À vos seaux et à vos gilets fluo, l’ASPAS est à votre écoute !

Dernier articles de presse

10.06.2024

35 associations demandent le retrait de l’article 13 de la loi d’orientation agricole, une régression environnementale de 35 ans

Lors du débat sur la loi d’orientation agricole (LOA) à l’Assemblée nationale, le gouvernement vient de porter une atteinte immense à la protection des êtres vivants appartenant à des espèces protégées, faune et flore. L’article 13 est un séisme juridique. A l’article 13 de la LOA, amendement 4452 2e rectificatif, il est décidé que désormais […]

23.05.2024

Baisse de la population de loups en France de 9% : la déraison d’Etat, ça suffit !

Communiqué interassociatif ASPAS, Férus, FNE, LPO, Humanité & Biodiversité et WWF La dernière estimation du nombre de loups présents en France est connue depuis des semaines par les responsables gouvernementaux, qui se sont gardés de la rendre publique, et pour cause : elle fait état d’une baisse de la population de 9 %, passant de […]

03.05.2024

La 3e Journée mondiale des blaireaux c’est le 15 mai 2024 !  

Pour mieux faire connaître les blaireaux et alerter sur la cruauté du déterrage, une pratique de chasse toujours légale en France, l’Association pour la protection des animaux sauvages (ASPAS) a proposé de faire du 15 mai la Journée mondiale des blaireaux, une initiative soutenue par de nombreux partenaires associatifs*. Après le succès des éditions 2022 […]

19.03.2024

Le loup doit rester une espèce strictement protégée : lancement de la mobilisation citoyenne !

Nos 11 organisations de protection de la nature (WWF, FNE, LPO, UICN, ASPAS, Humanité & Biodiversité, SNPN, SFEPM, Ferus, OPIE, SHF) lancent ce mardi 19 mars une grande pétition citoyenne pour appeler le gouvernement français àrejeter sans ambiguïté la proposition, ni nécessaire ni justifiée, de la Commission européenne visant à abaisser le statut de protection du loup. La […]

09.03.2024

Quels pouvoirs du maire sur la chasse ? L’ASPAS édite un guide pratique

Un maire peut-il limiter la chasse dans une forêt communale ? Peut-il imposer un jour sans chasse ? Peut-il venir au secours des espèces considérées comme “nuisibles” ? C’est pour répondre à ces questions de plus en plus fréquentes que l’ASPAS a décidé de mettre à disposition des élus locaux un guide pratique et juridique, […]