Comité loup : l’ASPAS et FERUS quittent la séance

Comité loup : l’ASPAS et FERUS quittent la séance

Aujourd’hui 22 juin 2017 s’est déroulé à Lyon le Comité national loup. Alors que le point 5 de l’ordre du jour allait débuter (discussion sur la fixation du nombre de spécimens dont la destruction pourra être autorisée pour la période 2017-2018), les associations ASPAS et FERUS se sont levées et ont quitté la réunion. Pas question de discuter d’un nombre inutile de loups à abattre et encore moins de servir de caution au gouvernement français par notre seule présence.
Avant de quitter la séance, nous avons déclaré :

Les associations ASPAS et FERUS sont opposées aux destructions de loups. Détruire des loups est inefficace et contre productif.

loup-mj1Nous rappelons que le loup est une espèce strictement protégée dans notre pays et que l’État français est tenu d’appliquer la convention de Berne dont il est signataire et la directive européenne “Habitats faune et flore” qui classent le loup parmi les espèces strictement protégées.

Nous demandons à l’État français de développer une politique novatrice et audacieuse permettant une protection efficace des troupeaux et une cohabitation pérenne et harmonieuse entre l’homme et les grands prédateurs.

Il n’est pas question que nos deux associations restent autour de cette table pour discuter de la fixation du nombre de spécimens dont la destruction pourra être autorisée pour la période 2017-2018. Nous sommes opposés aux destructions de loups et le seul nombre admissible à nos yeux est zéro spécimen.

Nous quittons donc cette salle en signe de protestation contre cette politique de “mort annoncée” qui ne résoudra aucun problème.

Dernier articles de presse

10.06.2024

35 associations demandent le retrait de l’article 13 de la loi d’orientation agricole, une régression environnementale de 35 ans

Lors du débat sur la loi d’orientation agricole (LOA) à l’Assemblée nationale, le gouvernement vient de porter une atteinte immense à la protection des êtres vivants appartenant à des espèces protégées, faune et flore. L’article 13 est un séisme juridique. A l’article 13 de la LOA, amendement 4452 2e rectificatif, il est décidé que désormais […]

23.05.2024

Baisse de la population de loups en France de 9% : la déraison d’Etat, ça suffit !

Communiqué interassociatif ASPAS, Férus, FNE, LPO, Humanité & Biodiversité et WWF La dernière estimation du nombre de loups présents en France est connue depuis des semaines par les responsables gouvernementaux, qui se sont gardés de la rendre publique, et pour cause : elle fait état d’une baisse de la population de 9 %, passant de […]

03.05.2024

La 3e Journée mondiale des blaireaux c’est le 15 mai 2024 !  

Pour mieux faire connaître les blaireaux et alerter sur la cruauté du déterrage, une pratique de chasse toujours légale en France, l’Association pour la protection des animaux sauvages (ASPAS) a proposé de faire du 15 mai la Journée mondiale des blaireaux, une initiative soutenue par de nombreux partenaires associatifs*. Après le succès des éditions 2022 […]

19.03.2024

Le loup doit rester une espèce strictement protégée : lancement de la mobilisation citoyenne !

Nos 11 organisations de protection de la nature (WWF, FNE, LPO, UICN, ASPAS, Humanité & Biodiversité, SNPN, SFEPM, Ferus, OPIE, SHF) lancent ce mardi 19 mars une grande pétition citoyenne pour appeler le gouvernement français àrejeter sans ambiguïté la proposition, ni nécessaire ni justifiée, de la Commission européenne visant à abaisser le statut de protection du loup. La […]

09.03.2024

Quels pouvoirs du maire sur la chasse ? L’ASPAS édite un guide pratique

Un maire peut-il limiter la chasse dans une forêt communale ? Peut-il imposer un jour sans chasse ? Peut-il venir au secours des espèces considérées comme “nuisibles” ? C’est pour répondre à ces questions de plus en plus fréquentes que l’ASPAS a décidé de mettre à disposition des élus locaux un guide pratique et juridique, […]