Chasse : Haute sécurité en Haute-Savoie

Chasse : Haute sécurité en Haute-Savoie

C’est une première en France ! Suite à un accident mortel, dans le massif du Semnoz en décembre dernier, les services préfectoraux et la Fédération de chasse départementale ont annoncé hier l’interdiction de tous les chasseurs dans certaines zones très fréquentées, et la restriction de la chasse dans d’autres. L’ASPAS salue ces mesures départementales de protection des promeneurs, qu’elle réclame depuis des décennies. Mais le ministère de l’Environnement reste apathique face aux accidents de chasse…

Le 5 décembre 2015, Gaël, 43 ans, est abattu d’une balle en pleine tête alors qu’il randonne dans le massif du Semnoz (près d’Annecy). Cette nouvelle tragédie a amené les services préfectoraux de la Haute-Savoie et la Fédération départementale de chasse (FDC) à travailler conjointement. Ils ont annoncé hier, mercredi 6 juillet, un plan de renforcement des règles de sécurité qui entreront en vigueur à l’ouverture de la prochaine saison de chasse.

randonneurs-aspasÀ partir du 11 septembre 2016, des zones (dites rouges) seront totalement interdites aux chasseurs, en raison de l’hyperfréquentation des lieux.

Sur d’autres secteurs plus étendus et péri-urbains (zones oranges), il sera impossible de chasser le dimanche après 11h30. (Voir les cartes)

En outre, tous les chasseurs qui ne respecteront pas le règlement des associations communales de chasse agréées (ACCA) seront sanctionnés systématiquement, grâce à un pouvoir renforcé des présidents de ces ACCA.
La FDC74 lancera enfin, une formation obligatoire sur la sécurité et la responsabilisation pour tous les chefs d’équipe. Ces mesures ont déjà été publiées dans le Dauphiné Libéré.

Rappelons qu’il existe des formes de chasse TOUTE L’ANNÉE, et que l’on déplore une quinzaine d’accidents mortels chaque saison de chasse, sans compter les dizaines de blessés graves. Le ministère de l’Environnement est responsable d’un manque flagrant de prise en compte de ce problème, qui conduit chaque année à des pertes humaines et des drames familiaux.

Notre association attend, encore et toujours, une prise de position nationale et énergique sur ses demandes concernant :

  • la trêve nationale de la chasse le dimanche (plus de la moitié des accidents ont lieu ce jour-là),
  • les responsabilités pénales des dirigeants des structures cynégétiques,
  • l’instauration d’un périmètre de sécurité autour des habitations (mesure qui n’existe plus depuis 1982 sur la moitié du territoire national),
  • l’établissement d’une réglementation nationale pour encadrer la sécurité liée à la chasse (il n’existe plus aucun texte législatif ou règlementaire en application en France !),
  • le contrôle annuel de l’état de santé, et de la vue, pour obtenir le renouvellement du permis de chasser,
  • la mise en place d’un seuil légal de concentration d’alcool dans le sang et dans l’air expiré au-delà duquel la chasse est interdite, et instauration de l’infraction qui en découle.

Dernier articles de presse

21.06.2024

L’extrême droite, une menace pour le Vivant

Depuis plus de 40 ans, l’ASPAS se bat sans relâche pour faire reconnaître les droits des animaux sauvages et défendre l’expression de la nature dans toute sa diversité, toutes ses spécificités. Fière de son indépendance financière et politique, qui lui garantit une totale liberté d’action et de ton, l’ASPAS ne peut aujourd’hui rester silencieuse face […]

10.06.2024

35 associations demandent le retrait de l’article 13 de la loi d’orientation agricole, une régression environnementale de 35 ans

Lors du débat sur la loi d’orientation agricole (LOA) à l’Assemblée nationale, le gouvernement vient de porter une atteinte immense à la protection des êtres vivants appartenant à des espèces protégées, faune et flore. L’article 13 est un séisme juridique. A l’article 13 de la LOA, amendement 4452 2e rectificatif, il est décidé que désormais […]

23.05.2024

Baisse de la population de loups en France de 9% : la déraison d’Etat, ça suffit !

Communiqué interassociatif ASPAS, Férus, FNE, LPO, Humanité & Biodiversité et WWF La dernière estimation du nombre de loups présents en France est connue depuis des semaines par les responsables gouvernementaux, qui se sont gardés de la rendre publique, et pour cause : elle fait état d’une baisse de la population de 9 %, passant de […]

03.05.2024

La 3e Journée mondiale des blaireaux c’est le 15 mai 2024 !  

Pour mieux faire connaître les blaireaux et alerter sur la cruauté du déterrage, une pratique de chasse toujours légale en France, l’Association pour la protection des animaux sauvages (ASPAS) a proposé de faire du 15 mai la Journée mondiale des blaireaux, une initiative soutenue par de nombreux partenaires associatifs*. Après le succès des éditions 2022 […]

19.03.2024

Le loup doit rester une espèce strictement protégée : lancement de la mobilisation citoyenne !

Nos 11 organisations de protection de la nature (WWF, FNE, LPO, UICN, ASPAS, Humanité & Biodiversité, SNPN, SFEPM, Ferus, OPIE, SHF) lancent ce mardi 19 mars une grande pétition citoyenne pour appeler le gouvernement français àrejeter sans ambiguïté la proposition, ni nécessaire ni justifiée, de la Commission européenne visant à abaisser le statut de protection du loup. La […]