Chasse : deux lois, sinon rien…

Chasse : deux lois, sinon rien…

Assemblée Nationale + Sénat = deux offrandes au petit monde de la chasse

En ces temps de difficultés économiques et d’insécurité énergétique, nos parlementaires ont une priorité : complaire au puissant lobby des chasseurs. Ainsi, pour la première fois de l’histoire de la Cinquième République, deux lois pratiquement identiques seront présentées par les groupes chasse du Sénat le 5 mai, et de l’Assemblée Nationale le 10 mai. La course au clientélisme est lancée.

Le 5 mai, la loi proposée par Pierre Martin, président UMP du groupe chasse au Sénat sera débattue dans ce même Sénat.

Le 10 mai, celle de Jérôme Bignon, président UMP du groupe chasse à l’Assemblée Nationale sera débattue au Palais Bourbon.

Quelles différences entre les deux ? Quasiment aucune, puisque ces deux textes sont issus d’une demande de la Fédération Nationale des chasseurs, présidée elle aussi par un politicien UMP, Bernard Baudin, ex-conseiller régional UMP de PACA et conseiller municipal de Nice.

Des lois sur mesure, qui illustrent une fois de plus les très fortes relations entre le monde de la chasse et notre classe politique. En effet, depuis 1994, cette loi (laquelle des deux finalement ?) sera la 8ème loi chasse ! Nos élus ont le sens des priorités.

Cette fois-ci, il y a guerre entre les élus du même parti politique, pour savoir lesquels seront les plus enclins à offrir de nouveaux privilèges à des chasseurs qui bénéficient déjà d’avantages exorbitants.

En effet, la France est le pays d’Europe qui compte le plus de chasseurs, le plus grand nombre d’espèces chassables (90 !), la plus longue période de chasse et enfin, elle est le seul pays d’Europe où l’on chasse tous les jours de la semaine. Et par conséquent, c’est en France que l’on dénombre le plus d’accidents de chasse !

Mais il n’y a rien dans cette loi pour réglementer la sécurité liée à la chasse. Avec la loi Poniatowski (2009) toutes références à un décret – jamais pris – fixant les règles de sécurité, avaient disparu. Dans ces lois Martin et Bignon, il n’y a rien non plus, pour que cette activité de loisir, la plus déréglementée de France, se voit enfin encadrée. Au lieu de cela, nos parlementaires entendent offrir au lobby chasse la défiscalisation des terrains de chasse, des réductions sur le permis de chasser, et confient aux chasseurs un rôle d’éducation dans nos écoles !

Vous avez dit équité, dialogue, démocratie ?

Dernier articles de presse

03.05.2024

La 3e Journée mondiale des blaireaux c’est le 15 mai 2024 !  

Pour mieux faire connaître les blaireaux et alerter sur la cruauté du déterrage, une pratique de chasse toujours légale en France, l’Association pour la protection des animaux sauvages (ASPAS) a proposé de faire du 15 mai la Journée mondiale des blaireaux, une initiative soutenue par de nombreux partenaires associatifs*. Après le succès des éditions 2022 […]

19.03.2024

Le loup doit rester une espèce strictement protégée : lancement de la mobilisation citoyenne !

Nos 11 organisations de protection de la nature (WWF, FNE, LPO, UICN, ASPAS, Humanité & Biodiversité, SNPN, SFEPM, Ferus, OPIE, SHF) lancent ce mardi 19 mars une grande pétition citoyenne pour appeler le gouvernement français àrejeter sans ambiguïté la proposition, ni nécessaire ni justifiée, de la Commission européenne visant à abaisser le statut de protection du loup. La […]

09.03.2024

Quels pouvoirs du maire sur la chasse ? L’ASPAS édite un guide pratique

Un maire peut-il limiter la chasse dans une forêt communale ? Peut-il imposer un jour sans chasse ? Peut-il venir au secours des espèces considérées comme “nuisibles” ? C’est pour répondre à ces questions de plus en plus fréquentes que l’ASPAS a décidé de mettre à disposition des élus locaux un guide pratique et juridique, […]

26.02.2024

Un plan mouton qui s’attaque aux loups !

On le redoutait depuis deux mois : le nouveau “Plan national d’actions” (PNA) pour la conservation du loup a finalement été publié par l’Etat à la veille de l’ouverture du Salon de l’Agriculture, sans aucun changement substantiel par rapport au projet dévoilé fin 2023. Alors que l’objectif d’un PNA est en principe de garantir la […]

23.02.2024

Pour une transition écologique, équitable et solidaire de notre agriculture et de notre alimentation

A la veille du Salon de l’agriculture, nos 12 ONG réunies au sein du collectif Cap Nature & Biodiversité dénoncent la volonté de faire de l’écologie le bouc émissaire de la crise agricole, et demandent l’élaboration concertée de solutions associant la protection de l‘agriculture à celle de l’environnement. En 40 ans, l’Europe a perdu 800 […]