Chasse : deux lois, sinon rien…

Chasse : deux lois, sinon rien…

Assemblée Nationale + Sénat = deux offrandes au petit monde de la chasse

En ces temps de difficultés économiques et d’insécurité énergétique, nos parlementaires ont une priorité : complaire au puissant lobby des chasseurs. Ainsi, pour la première fois de l’histoire de la Cinquième République, deux lois pratiquement identiques seront présentées par les groupes chasse du Sénat le 5 mai, et de l’Assemblée Nationale le 10 mai. La course au clientélisme est lancée.

Le 5 mai, la loi proposée par Pierre Martin, président UMP du groupe chasse au Sénat sera débattue dans ce même Sénat.

Le 10 mai, celle de Jérôme Bignon, président UMP du groupe chasse à l’Assemblée Nationale sera débattue au Palais Bourbon.

Quelles différences entre les deux ? Quasiment aucune, puisque ces deux textes sont issus d’une demande de la Fédération Nationale des chasseurs, présidée elle aussi par un politicien UMP, Bernard Baudin, ex-conseiller régional UMP de PACA et conseiller municipal de Nice.

Des lois sur mesure, qui illustrent une fois de plus les très fortes relations entre le monde de la chasse et notre classe politique. En effet, depuis 1994, cette loi (laquelle des deux finalement ?) sera la 8ème loi chasse ! Nos élus ont le sens des priorités.

Cette fois-ci, il y a guerre entre les élus du même parti politique, pour savoir lesquels seront les plus enclins à offrir de nouveaux privilèges à des chasseurs qui bénéficient déjà d’avantages exorbitants.

En effet, la France est le pays d’Europe qui compte le plus de chasseurs, le plus grand nombre d’espèces chassables (90 !), la plus longue période de chasse et enfin, elle est le seul pays d’Europe où l’on chasse tous les jours de la semaine. Et par conséquent, c’est en France que l’on dénombre le plus d’accidents de chasse !

Mais il n’y a rien dans cette loi pour réglementer la sécurité liée à la chasse. Avec la loi Poniatowski (2009) toutes références à un décret – jamais pris – fixant les règles de sécurité, avaient disparu. Dans ces lois Martin et Bignon, il n’y a rien non plus, pour que cette activité de loisir, la plus déréglementée de France, se voit enfin encadrée. Au lieu de cela, nos parlementaires entendent offrir au lobby chasse la défiscalisation des terrains de chasse, des réductions sur le permis de chasser, et confient aux chasseurs un rôle d’éducation dans nos écoles !

Vous avez dit équité, dialogue, démocratie ?

Dernier articles de presse

02.12.2022

Manifestation violente à La Bastide-de-Sérou : le tribunal condamne fermement les responsables

RAPPEL DES FAITS Le 5 mai 2018, à la Bastide-de-Sérou en Ariège, des agriculteurs, chasseurs et élus “anti-ours” se revendiquant de “la ruralité” ont tenté d’empêcher la tenue d’une réunion entre plusieurs associations de protection de l’environnement, dont l’ASPAS. Cette contre-manifestation, à laquelle ont notamment appelé à participer les représentants de la Fédération de Chasse […]

24.11.2022

Nous voulons deux jours sans chasse, M. le président !

Lundi 21 novembre 2022, plusieurs associations de protection de la nature dont l’ASPAS ont envoyé un courrier au président de la République Emmanuel Macron, lui demandant formellement d’instaurer deux jours sans chasse partout en France.   Monsieur le Président,   Nos associations vous demandent formellement d’instaurer sans plus tarder au niveau national deux jours dont le […]

18.11.2022

La chasse tue : à quand sa mue ?

Six mois de prison ferme et retrait du permis à vie pour le chasseur qui avait confondu Morgan Keane avec un sanglier, le 2 décembre 2020, en plein confinement, et six mois de prison ferme à l’encontre du directeur de la battue : cette réquisition du procureur, prononcée lors du procès qui s’est tenu ce […]

21.10.2022

Monsieur le Ministre de la Transition Ecologique, faîtes arrêter le massacre des bouquetins du Bargy

Quelques jours avant la visite du Ministre de l’Agriculture dans son département, le Préfet de Haute-Savoie a pris au dernier moment un arrêté autorisant l’abattage indiscriminé de 75 bouquetins dans le but d’éradiquer un foyer de brucellose, une maladie infectieuse potentiellement transmissible au bétail et à l’homme. Il a déclenché dans la foulée une opération […]

06.10.2022

PLF : un amendement de plus pour museler la société civile

Nous, organisations citoyennes, environnementales et paysannes, dénonçons fermement l’amendement qui vient d’être adopté ce jour en commission des finances sur le PLF, qui vise à supprimer les avantages fiscaux accordés aux associations dont les militants se rendraient coupables d’intrusion sur des sites agricoles et industriels*.  Si cet amendement était réellement voté en plénière, il toucherait […]