Chasse : des accidents en hausse en 2022 !

Chasse : des accidents en hausse en 2022 !

Le 1er septembre, l’OFB a enfin dévoilé le bilan officiel du nombre d’accidents provoqués par le loisir de la chasse au cours de la saison 2021-2022. Avec 8 morts et 90 blessés par arme à feu, le nombre de victimes recensées a augmenté de 10% en comparaison avec la saison 2020-2021. À quelques jours de l’ouverture, voilà qui ne va pas rassurer les quelque 83% de Français, et surtout des ruraux, pour qui chasse rime avec insécurité…

L’ASPAS, qui réclame depuis des années une réforme majeure et en profondeur de la chasse, n’a pas attendu le communiqué tardif de l’OFB pour réagir sur le vif aux multiples méfaits de la chasse survenus au cours de la saison dernière. Si les chasseurs restent les premiers concernés, plusieurs non-chasseurs ont été blessés parmi lesquels des cyclistes, des joggeurs, des promeneurs, et deux ont été tués : Joël Viard, un homme de 67 ans touché par une balle alors qu’il était au volant de sa voiture en Ille-et-Vilaine, et Mélodie Cauffet, une jeune femme de 25 ans atteinte par une chasseuse adolescente alors qu’elle se promenait sur un sentier de randonnée dans le Cantal.  

« Il n’y a pas de risque zéro » nous assène Willy Schraen, le président de la Fédération Nationale des Chasseurs qui a trop souvent l’habitude de minimiser le danger que représente la chasse et de vanter les progrès réalisés par les fédérations pour sécuriser ce loisir morbide, alors que les accidents se comptent toujours en dizaines et que les incidents, eux, ont tendance au contraire à augmenter chaque année…    

Ces incidents, souvent très graves (tirs en direction des routes, des maisons…), sont d’ailleurs à peine évoqués par l’OFB alors qu’ils sont une réelle source d’angoisse pour les ruraux qui subissent la chasse, parfois 7 jours sur 7 dans certains territoires. Les sondages sont édifiants : 75% des Français qui habitent près d’une zone de chasse ne sont pas sereins lorsqu’ils se promènent* et 41% déclarent même avoir été (eux ou leurs proches) victimes d’une situation d’insécurité liée à la chasse**… Même dans sa propre maison on n’est pas à l’abri de se prendre une balle*** !! 

Ne sont pas comptabilisés non plus tous les animaux domestiques victimes de balles plus ou moins perdues (chiens, chats, chevaux…), ni les trop nombreux animaux sauvages victimes de tirs approximatifs, dont on imagine toute l’agonie…  

L’ASPAS, qui a participé aux travaux collectifs de la « mission d’information de la sécurisation de la chasse » mise en place par le Sénat suite au succès de la pétition du collectif Un jour un chasseur, attend de pied ferme la publication des conclusions, prévues courant septembre. Verra-t-on enfin l’instauration d’un jour sans chasse partout en France , comme l’ASPAS le demande des décennies ? La règlementation va-t-elle enfin responsabiliser les adeptes de ce loisir à la hauteur des abus subis par les autres citoyens ? On peut hélas en douter, si l’on en croit les premières fuites parues dans la presse cet été…  

Chasse et insécurité : #OsezParler !

Seule nouvelle réjouissante pour le moment : le nombre de chasseurs ne cesse de diminuer d’année en année, jusqu’à tomber sous le seuil symbolique du million l’an passé. De quoi affaiblir enfin le lobby de la chasse ? Pas sûr du tout avec la réélection du président Macron qui a distribué tant de cadeaux aux auto-proclamés « 1ers écolos de France », mais pas de quoi décourager l’ASPAS, qui ne lâchera rien tant qu’une réforme digne de ce nom ne verra pas le jour ! 

 

Aidez-nous à continuer de mettre la pression sur nos élus en dénonçant les situations dangereuses, les abus et les dérives de la chasse ! N’hésitez pas à envoyer vos photos, vidéos et témoignages à l’adresse temoignage@aspas-nature.org 

* sondage IPSOS pour One Voice, septembre 2021 

** Sondage Yougov de janvier 2021 pour Animal Cross 

***https://www.lejsl.com/faits-divers-justice/2021/11/16/chasse-une-balle-perdue-traverse-la-porte-d-une-habitation 

Dernières actualités

13.09.2022

100 000 signatures pour les blaireaux, c’est fait !

Le 11 septembre 2022, moins de 6 mois après sa mise en ligne et à la veille de l’ouverture générale de la chasse (tout un symbole !), la pétition « Pour l’interdiction du déterrage des blaireaux » déposée par l’ASPAS sur le site du Sénat a atteint et largement dépassé les 100 000 signatures requises pour que les […]

12.09.2022

Exigeons l’interdiction de la chasse à la marmotte en France !

Dans une tribune, l’ASPAS et de nombreuses autres organisations de protection animale et de l’environnement demandent l’interdiction de la chasse à la marmotte en France. Ce texte est d’abord paru sur lemonde.fr samedi 10 septembre 2022. Cela peut paraître incroyable mais aujourd’hui, en France, on continue de chasser la marmotte. Dans une dizaine de départements français, ce […]

31.08.2022

Chasse : les lâchers de faisans font disparaître les reptiles

Une étude belge* révèle l’impact désastreux des lâchers massifs de faisans pour la chasse sur plusieurs espèces de reptiles, notamment le lézard vivipard et l’orvet fragile. Chaque année, en France, des millions de faisans de Colchide (espèce originaire d’Asie) sont élevés puis relâchés dans la nature, pour le seul loisir de la chasse**. C’est généralement […]

30.08.2022

Sécheresse, incendies : moins de chasse = moins de casse, M. le Ministre !

Après son appel “La faune a besoin d’eau, pas de fusils !” lancé le 12 août dernier, l’ASPAS enfonce le clou en cette rentrée en s’adressant solennellement à Christophe Béchu, ministre de la Transition écologique, pour lui demander de prendre des mesures fortes en faveur de la faune sauvage mise à très rude épreuve cet […]