Chasse à la glu : la colère des enfants gâtés

Chasse à la glu : la colère des enfants gâtés

Samedi 12 septembre, des chasseurs manifestent à Prades contre l’arrêt légal de la chasse à la glu, décidé pour mettre enfin la France en accord avec les lois européennes, et soutenu par la grande majorité des citoyens. À l’heure où le WWF annonce un déclin alarmant du vivant, et où le lobby de la chasse a déjà obtenu tous les cadeaux de l’État, les autoproclamés “premiers écolos de France” osent encore faire des caprices…

Tout d’abord, c’est quoi, les chasses traditionnelles ? En gros, c’est attraper des petits oiseaux avec des bouts de ficelles ou de la colle. Bref, des jeux de gamins dérisoires. Continuer de s’amuser avec de la glu, c’est pourtant l’objet de l’extrême colère de ces vieux enfants gâtés, sourds aux problèmes du monde, aux enjeux de l’écologie et à la souffrance des oiseaux. Rappelons que ce jeu est non sélectif, et que des oiseaux protégés en font les frais (comme ce rouge-gorge ci-dessus, photographié par la LPO*).

Enfants gâtés, car leur lobby a déjà reçu de l’État tous les cadeaux qu’ils exigeaient, y compris les plus injustifiables, comme la poursuite de la chasse aux tourterelles des bois, espèce pourtant menacée. Tous les cadeaux sauf celui-ci, et pour une seule raison : la France étant le dernier pays à tolérer cette pratique barbare, l’Europe excédée la menaçait d’amendes sévères. Cet apparent désaveu de l’État déstabilise le puissant lobby de la chasse, qui n’a pas l’habitude des contrariétés, qui tremble désormais devant une opinion publique défavorable, et qui faute de savoir évoluer, ose maintenant l’extrême mauvaise foi.

Le 8 septembre, le chef des chasseurs a donc pris sa plume pour communiquer une désinformation grossière et malhonnête. Outre son habituel amalgame entre la chasse et la ruralité, ou son fantasme de la « campagne sous cloche » Willy Schraen brandit le spectre d’écologistes « violents » et « anti-tout » voulant anéantir « les artisans, les petits commerçants », et même « mettre fin à la torture des végétaux par la fermeture des fleuristes sadiques qui décapitent les fleurs et les plantes » (on n’invente rien) ! Ce qui fait diversion du problème éthique, biologique et juridique de la glu. Mais les chasseurs, ça ose tout…

* Fin 2019, la LPO a publié une vidéo qui montre l’intolérable réalité de la chasse à la glu (voir ici)

 

Dernières actualités

04.04.2024

Consultations publiques : dites NON au déterrage des blaireaux dès le 15 mai !

À partir du 15 mai, dans plusieurs départements de France, les chasseurs ressortent leurs pelles, pioches et autres instruments de torture pour s’adonner à leur funeste passion : le déterrage de familles entières de blaireaux, directement au terrier. Interdite chez la plupart de nos voisins, la chasse sous terre fait de la résistance en France, […]

03.04.2024

L’Etat doit faire plus pour les ours en France ! 

Si le dernier bilan démographique publié par l’Office Français de la biodiversité (OFB) révèle une légère progression de la population des ours dans les Pyrénées en 2023, le brassage génétique est toujours préoccupant et on est encore loin du seuil minimal de viabilité de l’espèce. Redonnons sa place à l’ours dans les grands massifs de […]

27.03.2024

Le col de Lizarrieta, zone Natura 2000 plombée par la chasse !  

Une étude publiée par l’association CPAL* alerte sur les taux anormalement élevés de plomb contenu dans le sol et les organismes vivants du col de Lizarrieta, un site très prisé par les chasseurs d’oiseaux migrateurs…  Véritable hot-spot de la migration, le col de Lizarrieta situé sur la commune de Sare (64) est tristement célèbre pour […]

26.03.2024

La préfète du Rhône veut autoriser le déterrage de blaireaux dès le 15 mai !

Sous la pression des chasseurs du département du Rhône, la préfecture entend autoriser une période complémentaire de vénerie sous terre des blaireaux la saison prochaine, du 15 mai au 15 août 2025… Soyons nombreux à dire NON à ce projet d’arrêté en participant à la consultation publique jusqu’au 4 avril !  Le projet d’arrêté est […]

21.03.2024

Oui aux ours dans les grands massifs de France !

Ce samedi 23 mars, c’est la Journée mondiale des ours ! L’occasion pour l’ASPAS de faire un focus sur l’ours brun et de rappeler nos actions en faveur du grand plantigrade en France. Détruit à outrance jusqu’à la moitié du 20e siècle, l’ours brun a bien failli complètement disparaître de France, à l‘instar du loup […]