Captivité des cétacés : lettre interassociative à Nicolas Hulot

Captivité des cétacés : lettre interassociative à Nicolas Hulot

Monsieur le Ministre d’État,
Depuis 20 mois, nos organisations de protection animale et de la nature ont participé aux discussions relatives à la nouvelle réglementation encadrant l’activité dans les delphinariums français. Dans un arrêté publié au Journal Officiel le 6 mai 2017, la France a prévu de mettre fin à la captivité des cétacés sur son territoire, notamment en interdisant la reproduction des individus actuellement régulièrement détenus « pour assurer la protection des espèces, améliorer le bien-être et supprimer la souffrance animale » (article 1 – arrêté interministériel du 3 mai 2017). Cette prise de position de la France envoie un signal fort aux autres pays européens autorisant encore la captivité des cétacés. Nous l’avons accueillie avec une grande satisfaction.

dauphins-captiviteLa nouvelle réglementation qui entrera en vigueur le 7 novembre 2017 prévoit, en plus de l’interdiction de la reproduction, des dispositions visant à améliorer les conditions de vie des 4 orques et 26 dauphins captifs, parmi lesquelles l’interdiction de l’utilisation des produits chlorés dans l’eau des bassins, l’installation de zones protégées du soleil, l’augmentation du volume des bassins et leur enrichissement d’ici 3 ans. Elle dispose également que les responsables des établissements doivent prendre toutes les mesures pour prévenir les inondations et leurs conséquences sur les animaux.

À ce jour, les responsables des delphinariums envisagent d’attaquer le présent arrêté devant le Conseil d’État. Cet éventuel recours et ses possibles conséquences inquiètent nos organisations de protection animale et de la nature. Convaincues, comme vous, que notre civilisation ne doit plus tolérer la captivité des cétacés, nous espérons que vous aurez à cœur de défendre ce texte et le faire appliquer. Nous nous tenons à votre disposition afin, si vous le souhaitez, de vous transmettre les informations dont nous disposons.

Nous vous saurions gré de bien vouloir nous avertir si ce texte était contesté devant les tribunaux afin que nous puissions le défendre en tant que partie intervenante aux côtés du ministère.

Nous vous remercions de l’attention que vous voudrez bien porter à ce courrier, et nous
vous prions d’agréer, Monsieur le Ministre d’État, l’expression de notre haute considération.

Télécharger la lettre

logos-cetaces

Dernières actualités

21.11.2022

La ville de Melle agit pour les renards !

Grâce en partie au précieux travail de médiation entrepris par la délégation ASPAS des Deux-Sèvres, la ville de Melle, 6200 habitants, a émis le souhait de retirer le renard de la liste des « nuisibles ». Une petite pierre de plus pour la réhabilitation du goupil !     Le 1er juin dernier, le conseil municipal de Melle, petite […]

13.11.2022

Des podcasts immersifs sur le quotidien des animaux sauvages

Depuis quelques années, le secteur des podcasts a le vent en poupe. Moins coûteux et polluant à diffuser qu’une vidéo, ce format éveille l’imaginaire et prend le contrepied de la mode du zapping et du “ toujours plus vite ”.  C’est pour cela que l’ASPAS s’est associée avec le jeune média Mu’ethik pour une série de podcasts […]

09.11.2022

Dominique, éleveur de moutons : “Que vivent les renards !”

Installé dans le Limousin, Dominique gère un élevage* d’une centaine de moutons d’Ouessant, race française la plus primitive et dite la plus petite du monde. Pour ce passionné d’animaux, son terrain placé en refuge ASPAS, protéger son troupeau des prédateurs relève du simple bon sens et de fait, en 26 ans d’activité, il n’a eu aucun souci avec le renard. Oui vous avez bien lu […]

04.11.2022

“GOUPIL” n°151, le magazine trimestriel de l’ASPAS

Succès de la pétition pour les blaireaux au Sénat, victoires en justice pour les loups,  actualité de l’ASPAS dans les territoires, gros dossier sur les corvidés… L’édition n°151 du magazine trimestriel de l’ASPAS est paru !  Sommaire du “Goupil” n°151 – automne 2022 :   L’actualité des actions de l’ASPAS dans les régions Stop à la […]

31.10.2022

Un nouvel épisode dramatique dans le feuilleton des bouquetins du Bargy 

Le triste feuilleton des bouquetins du Bargy continue. En juillet dernier, l’ASPAS vous invitait à participer à une consultation publique concernant un projet d’arrêté déposé par le préfet de Haute-Savoie pour autoriser l’abattage indiscriminé de 75 bouquetins dans le désormais tristement connu massif du Bargy.   Et bien, en dépit de cette consultation publique qui […]