Captivité des cétacés : lettre interassociative à Nicolas Hulot

Captivité des cétacés : lettre interassociative à Nicolas Hulot

Monsieur le Ministre d’État,
Depuis 20 mois, nos organisations de protection animale et de la nature ont participé aux discussions relatives à la nouvelle réglementation encadrant l’activité dans les delphinariums français. Dans un arrêté publié au Journal Officiel le 6 mai 2017, la France a prévu de mettre fin à la captivité des cétacés sur son territoire, notamment en interdisant la reproduction des individus actuellement régulièrement détenus « pour assurer la protection des espèces, améliorer le bien-être et supprimer la souffrance animale » (article 1 – arrêté interministériel du 3 mai 2017). Cette prise de position de la France envoie un signal fort aux autres pays européens autorisant encore la captivité des cétacés. Nous l’avons accueillie avec une grande satisfaction.

dauphins-captiviteLa nouvelle réglementation qui entrera en vigueur le 7 novembre 2017 prévoit, en plus de l’interdiction de la reproduction, des dispositions visant à améliorer les conditions de vie des 4 orques et 26 dauphins captifs, parmi lesquelles l’interdiction de l’utilisation des produits chlorés dans l’eau des bassins, l’installation de zones protégées du soleil, l’augmentation du volume des bassins et leur enrichissement d’ici 3 ans. Elle dispose également que les responsables des établissements doivent prendre toutes les mesures pour prévenir les inondations et leurs conséquences sur les animaux.

À ce jour, les responsables des delphinariums envisagent d’attaquer le présent arrêté devant le Conseil d’État. Cet éventuel recours et ses possibles conséquences inquiètent nos organisations de protection animale et de la nature. Convaincues, comme vous, que notre civilisation ne doit plus tolérer la captivité des cétacés, nous espérons que vous aurez à cœur de défendre ce texte et le faire appliquer. Nous nous tenons à votre disposition afin, si vous le souhaitez, de vous transmettre les informations dont nous disposons.

Nous vous saurions gré de bien vouloir nous avertir si ce texte était contesté devant les tribunaux afin que nous puissions le défendre en tant que partie intervenante aux côtés du ministère.

Nous vous remercions de l’attention que vous voudrez bien porter à ce courrier, et nous
vous prions d’agréer, Monsieur le Ministre d’État, l’expression de notre haute considération.

Télécharger la lettre

logos-cetaces

Dernières actualités

23.02.2024

“Vivre avec les loups” censuré dans la vallée de la Roya !

Dans la vallée de Roya (Alpes-Maritimes), le dernier film de Jean-Michel Bertrand a été scandaleusement déprogrammé sur décision municipale dans deux communes : Breil-sur-Roya, le 13 février, et Fontan, le 17 février… Le film devait être projeté dans les salles municipales de ces deux villages. Les élus qui ont pris cette décision expliquent à la presse […]

22.02.2024

“Vivre avec les loups”, un film en partenariat avec l’ASPAS

Après La Vallée des Loups et Marche avec les loups, Jean-Michel Bertrand revient avec le 3e opus de sa trilogie consacré à la coexistence avec le grand prédateur, toujours en partenariat avec l’ASPAS. Plusieurs avant-premières de Vivre avec les loups sont organisées un peu partout en France courant décembre et janvier, avant sa sortie officielle […]

21.02.2024

Oui aux ours dans les grands massifs de France !

Détruit à outrance jusqu’à la moitié du 20e siècle, l’ours brun a bien failli complètement disparaître de France, à l‘instar du loup gris. Éliminé des Alpes, seule une petite population a péniblement subsisté dans les Pyrénées. Mais grâce au dévouement de quelques passionnés, d’associations de protection de la nature et d’opérations de réintroduction, le pire […]

19.02.2024

Réguler les lynx, le Doubs rêve des chasseurs !

Dans une lettre* adressée à la Fédération départementale de chasse du Doubs, le 16 février dernier, l’association intercommunale de chasse de Fournets-Luisans-Fuans exprime sa volonté de pouvoir réguler les lynx, espèce pourtant strictement protégée et menacée d’extinction en France… Motif ? Sans régulation, les grands félins feraient disparaître tous les chevreuils et les chamois ! […]

13.02.2024

Pas nuisibles  : les renards épargnés dans 10 communes de l’Hérault 

Dans l’Hérault, grâce notamment à une mobilisation de bénévoles ASPAS, LPO et Goupil connexion, les renards échappent au nouveau classement ESOD 2023-2026 dans plusieurs communes du département. Le rôle des prédateurs dans la régulation naturelle des lapins a été l’un des arguments mis en avant pour convaincre la préfecture.   Des dégâts de lapins chez les arboriculteurs, […]