Borloo débourse 190 000 € pour… treize huttes de chasse !

Borloo débourse 190 000 € pour… treize huttes de chasse !

Utilisation ubuesque du budget de l’Écologie :

Le ministre dit de l’ Écologie cumule les cadeaux (1) à ses amis les chasseurs. Le dernier en date, ce généreux don d’argent public pour des intérêts privés. L’Association pour la Protection des Animaux Sauvages dénonce ces mesures bling-bling, anti-démocratiques, anti-sociales et anti-écologiques.

Ces huttes remplaceraient les installations hors-la-loi situées à l’intérieur même de la Réserve naturelle du Platier d’Oye (sur la commune d’Oye Plage, Pas-de-Calais) créée en 1987. Cette zone de protection était devenue un lieu d’affrontement jusqu’à ces dernières années entre les chasseurs, qui continuaient à y tirer illégalement les oiseaux d’eau, et les défenseurs de la nature qui entendaient que cette Réserve naturelle soit un havre de tranquillité pour la faune sauvage. Après deux décennies d’illégalité, les chasseurs viennent de décrocher le jackpot !
 
Ces 190 000 € ne sont qu’une partie de ce que réclament les chasseurs de gibier d’eau. Ces derniers en espèrent encore 200 000 du Conseil général du Pas-de-Calais et autant du Conseil régional Nord-Pas-de-Calais. Soit la modique somme de 600 000 € pour treize huttes ! Qui a dit que la chasse aux oiseaux d’eau était une pratique populaire ? Cette chasse est autorisée sur le Domaine public maritime, de début août au 10 février, de jour comme de nuit ! Il ne manquait plus qu’elle soit soutenue par de l’argent public.
 
On notera la pertinence de ce don en pleine crise économique, pour des intérêts particuliers, avec l’argent de contribuables en difficulté. De plus, faut-il le rappeler, la hutte et le fusil de chasse ne sont en rien des instruments de protection des oiseaux et de la biodiversité. Une fois encore, l’ASPAS constate des actions gouvernementales totalement opposées aux belles promesses du Grenelle de l’Environnement. Ou plutôt du « Grosnul de l’Environnement » ?

(1) Cadeaux législatifs : la loi Poniatowski qui dispense les chasseurs de règles de sécurité nationale, octroie une réduction de 50% de la taxe cynégétique pour les nouveaux chasseurs ou qui autorise les Associations communales de chasse à vendre des journées de chasse.
Cadeaux réglementaires : allongement de la période de chasse aux oiseaux migrateurs, création d’une amende pour entrave à la chasse.
Et les petits cadeaux qui préparent les grands : nomination du député/président de fédération de chasse Pierre Lang à une mission sur le statut des espèces, dont les fameux « nuisibles ». On attend du haut niveau scientifique…

Dernier articles de presse

10.06.2024

35 associations demandent le retrait de l’article 13 de la loi d’orientation agricole, une régression environnementale de 35 ans

Lors du débat sur la loi d’orientation agricole (LOA) à l’Assemblée nationale, le gouvernement vient de porter une atteinte immense à la protection des êtres vivants appartenant à des espèces protégées, faune et flore. L’article 13 est un séisme juridique. A l’article 13 de la LOA, amendement 4452 2e rectificatif, il est décidé que désormais […]

23.05.2024

Baisse de la population de loups en France de 9% : la déraison d’Etat, ça suffit !

Communiqué interassociatif ASPAS, Férus, FNE, LPO, Humanité & Biodiversité et WWF La dernière estimation du nombre de loups présents en France est connue depuis des semaines par les responsables gouvernementaux, qui se sont gardés de la rendre publique, et pour cause : elle fait état d’une baisse de la population de 9 %, passant de […]

03.05.2024

La 3e Journée mondiale des blaireaux c’est le 15 mai 2024 !  

Pour mieux faire connaître les blaireaux et alerter sur la cruauté du déterrage, une pratique de chasse toujours légale en France, l’Association pour la protection des animaux sauvages (ASPAS) a proposé de faire du 15 mai la Journée mondiale des blaireaux, une initiative soutenue par de nombreux partenaires associatifs*. Après le succès des éditions 2022 […]

19.03.2024

Le loup doit rester une espèce strictement protégée : lancement de la mobilisation citoyenne !

Nos 11 organisations de protection de la nature (WWF, FNE, LPO, UICN, ASPAS, Humanité & Biodiversité, SNPN, SFEPM, Ferus, OPIE, SHF) lancent ce mardi 19 mars une grande pétition citoyenne pour appeler le gouvernement français àrejeter sans ambiguïté la proposition, ni nécessaire ni justifiée, de la Commission européenne visant à abaisser le statut de protection du loup. La […]

09.03.2024

Quels pouvoirs du maire sur la chasse ? L’ASPAS édite un guide pratique

Un maire peut-il limiter la chasse dans une forêt communale ? Peut-il imposer un jour sans chasse ? Peut-il venir au secours des espèces considérées comme “nuisibles” ? C’est pour répondre à ces questions de plus en plus fréquentes que l’ASPAS a décidé de mettre à disposition des élus locaux un guide pratique et juridique, […]