BLAIREAU : Haute-Savoie, suspension de trois arrêtés de destruction

BLAIREAU : Haute-Savoie, suspension de trois arrêtés de destruction

Le Tribunal administratif de Grenoble a suspendu (ordonnances n°1101811, 1101809, 1101813 du 21/04/11) trois arrêtés du préfet de la Haute-Savoie organisant des opérations de destruction de blaireaux de mars à juin 2011 au 30 juin 2011, en considérant que :

n° 1101809 :

Sur l’urgence :
Considérant que l’arrêté contesté a pour objet d’autoriser durant la période du 23 février 2011 au 30 juin 2011 à capturer ou à détruire des blaireaux sur les communes de Sallanches, Domancy, Cordon et Passy  ; qu’ainsi son exécution est susceptible de porter une atteinte grave et immédiate aux intérêts que l’association s’est donné pour mission de défendre ; que la condition d’urgence est, par suite, remplie ;

Sur le doute sérieux :
Considérant, qu’en l’état de l’instruction et en l’absence de défense du préfet de la Haute-Savoie, sont de nature à faire naître un doute sérieux quant à la légalité de l’arrêté attaqué les moyens tirés de ce que l’arrêté du préfet est insuffisamment motivé, de ce qu’il a été pris en méconnaissance de l’article L.427-6 du code de l’environnement, l’avis du président de la fédération départementale des chasseurs de la Haute-Savoie n’ayant pas été préalablement recueilli préalablement à son édiction et de ce que le préfet a abandonné à la libre appréciation du lieutenant de louveterie son pouvoir de police de la chasse en matière de destruction d’animaux nuisibles ; »

n° 1101813 :

Sur l’urgence :
Considérant que l’arrêté contesté a pour objet d’autoriser durant la période du 18 mars 2011 au 30 juin 2011 à capturer ou à détruire des blaireaux sur la commune de Rumilly ; qu’ainsi son exécution est susceptible de porter une atteinte grave et immédiate aux intérêts que l’association s’est donné pour mission de défendre ; que la condition d’urgence est, par suite, remplie ;

Sur le doute sérieux :
Considérant, qu’en l’état de l’instruction et en l’absence de défense du préfet de la Haute-Savoie, sont de nature à faire naître un doute sérieux quant à la légalité de l’arrêté attaqué les moyens tirés de ce que l’arrêté du préfet est insuffisamment motivé, de ce qu’il a été pris en méconnaissance de l’article L.427-6 du code de l’environnement, l’avis du président de la fédération départementale des chasseurs de la Haute-Savoie n’ayant pas été préalablement recueilli préalablement à son édiction et de ce que le préfet a abandonné à la libre appréciation du lieutenant de louveterie son pouvoir de police de la chasse en matière de destruction d’animaux nuisibles ; »

n°1101811 :

 Sur l’urgence :
Considérant que l’arrêté contesté a pour objet d’autoriser durant la période du 2 mars 2011 au 30 juin 2011 à capturer ou à détruire des blaireaux sur les communes de COMBLOUX DEMI-QUARTIER LES CONTAMINES-MONJOIE MEGEVE PRAZ-SUR-ARLY SAINT-GERVAIS  ; qu’ainsi son exécution est susceptible de porter une atteinte grave et immédiate aux intérêts que l’association s’est donné pour mission de défendre ; que la condition d’urgence est, par suite, remplie ;

Sur le doute sérieux :
Considérant, qu’en l’état de l’instruction et en l’absence de défense du préfet de la Haute-Savoie, sont de nature à faire naître un doute sérieux quant à la légalité de l’arrêté attaqué les moyens tirés de ce que l’arrêté du préfet est insuffisamment motivé, de ce qu’il a été pris en méconnaissance de l’article L.427-6 du code de l’environnement, l’avis du président de la fédération départementale des chasseurs de la Haute-Savoie n’ayant pas été préalablement recueilli préalablement à son édiction et de ce que le préfet a abandonné à la libre appréciation du lieutenant de louveterie son pouvoir de police de la chasse en matière de destruction d’animaux nuisibles ; »

Télécharger les ordonnances : 1188 – 1190 – 1193

Dernières actualités

« Goupil score » : déclare ton massacre de renards à la FDC 87 !

Après la « brigade d’action contre les corvidés » (BACC 87) en partenariat avec la FNSEA, le défilé « Au bonheur des veneurs1 » à Limoges pour défendre la passion barbare du déterrage, la Fédération des chasseurs de la Haute-Vienne innove encore un peu plus dans le genre massacre ludique d’animaux sauvages : via sa

Elections européennes : votez pour la nature !!

Chasse aux loups, recul sur les pesticides, destruction des habitats naturels… Contre les graves risques de régressions actuelles, votre vote pour la nature est essentiel ce 9 juin ! Voici quelques pistes pour vous aider dans votre choix… Fidèle à sa volonté de conserver toute son indépendance politique et sa liberté

Inscription à la newsletter

X