Bilan officiel de la chasse 2020-2021 : des incidents en hausse !

Bilan officiel de la chasse 2020-2021 : des incidents en hausse !

A ce jour, bizarrement, l’Office Français de la Biodiversité n’a toujours pas révélé au grand public son traditionnel comptage des accidents de chasse de la saison dernière. Pourtant, d’après un article du journaliste P. David publié sur Mediapart, ce bilan existe puisqu’il aurait été présenté aux participants d’une réunion CNCFS*, le 23 septembre 2021.

Avec 80 accidents dont 7 mortels (6 chasseurs et Morgan Keane qui coupait du bois au fond de son jardin, confondu avec un sanglier), les chasseurs se félicitent dans un court communiqué d’un « bilan particulièrement positif »… ! Quand on sait que le nombre de chasseurs diminue continuellement d’année en année (ils seraient désormais moins d’un million), et que la saison 2020-2021 a été perturbée par la crise sanitaire, cette baisse accidentogène est toute relative, et on ne trouve aucune raison de se réjouir, tant que ce loisir provoquera des morts et brisera des familles…

© DR

Surtout, d’après nos sources, la proportion d’accidents impliquant des non-chasseurs serait en légère hausse (14% contre 12% auparavant), de même que le nombre d’incidents aurait sensiblement augmenté par rapport à 2019-2020, avec plus de 50 tirs sur des habitations et 26 tirs sur des véhicules !

Autres chiffres que les chasseurs se gardent bien de mettre en avant : 1 accident de grand gibier sur 10 serait lié à un tir sans identification de la cible, et 1 accident de petit gibier sur 2 serait lié à une non prise en compte de l’environnement (tirs vers une personne, une route ou une habitation). Le sentiment d’insécurité ressenti par les ruraux non chasseurs est on ne peut plus justifié, surtout quand on sait que certaines balles gros calibre finissent leur course à parfois plus d’un kilomètre d’où elles ont été tirées !

>> A lire aussi : notre bilan médiatique publié en mars 2021

Déjà 15 accidents pour la saison 2021-2022 !

En 5 semaines, la chasse a déjà fait 15 accidents et provoqué la mort de 2 personnes… Deux non-chasseurs ont été blessés : une automobiliste touchée à l’épaule à Zonza, en Corse, et une cycliste touchée au pied à la Balme, en Savoie. Voilà qui n’inspire pas vraiment confiance pour le reste de la saison…

Pour une réforme majeure et en profondeur de la chasse !

Dès 2017, l’ASPAS a écrit au Président de la République Emmanuel Macron pour lui exhorter de procéder à une réforme majeure et en profondeur de la chasse en France. Au lieu de cela, M. Macron a opté pour une réforme qui favorise surtout les intérêts des chasseurs (autorisation des silencieux sur les armes, prix du permis national divisé par 2, nouveaux pouvoirs accordés aux Fédérations de chasse, etc.).

La généralisation du port de gilets fluorescents, la pose de panneaux « chasse en cours » et la remise à niveau décennale obligatoire portant sur les règles élémentaires de sécurité sont des mesures nationales entrées en vigueur par arrêté ministériel le 5 octobre 2020. C’est mieux que rien, mais c’est largement insuffisant : les Français attendent une réforme beaucoup plus ambitieuse !

Dans notre démocratie, il est inacceptable qu’autant de pouvoir et d’attention soient accordés à cette pratique qui concerne moins de 2% de la population.

> Lire la proposition de réforme de l’ASPAS et signez la pétition

* CNCFS : Conseil national de la chasse et de la faune sauvage 

Dernières actualités

01.07.2022

Voilà 40 ans que l’ASPAS protège les ours !

L’ASPAS est depuis toujours engagée dans la protection des ours, comme le sont d’autres associations avec qui nous faisons souvent front commun. Légaliste, l’ASPAS entend défendre scrupuleusement les intérêts de l’ours brun, espèce protégée par la directive Habitats, qui ne peut être soumise à aucune forme de régulation, et dont la population estimée à 70 individus ne serait […]

28.06.2022

NON aux tirs de loups dans l’Hérault ! 

Le 24 juin, le préfet de l’Hérault a donné son feu vert pour des “tirs renforcés” contre des loups qui seraient responsables d’attaques de brebis dans une zone décrétée comme “difficilement protégeable”, dans le nord-est du département. L’ASPAS dénonce une fois de plus la manie de l’État de miser sur l’abattage plutôt que l’anticipation et […]

14.06.2022

La ville de Melle agit pour les renards !

Grâce en partie au précieux travail de médiation entrepris par la délégation ASPAS des Deux-Sèvres, la ville de Melle, 6200 habitants, a émis le souhait de retirer le renard de la liste des « nuisibles ». Une petite pierre de plus pour la réhabilitation du goupil !     Le 1er juin dernier, le conseil municipal de Melle, petite […]

01.06.2022

Pas de déterrage pour les blaireaux de l’Ardèche le printemps prochain !

L’ASPAS et AVES avaient adressé fin 2021 une lettre à la préfecture pour l’inciter à ne plus autoriser de période complémentaire de vénerie sous terre dans son département : une initiative qui semble avoir porté ses fruits, puisque l’interdiction est en effet mentionnée dans le projet d’arrêté encadrant la saison de chasse 2022-2023 ! Saluons cette […]

31.05.2022

KARMA, un moteur de recherche dédié à la protection du Vivant

Lancé le 22 mai 2022 à l’occasion de la Journée mondiale de la biodiversité, KARMA est le tout premier moteur de recherche 100% engagé pour le bien-être animal et la protection de la nature. L’ASPAS est partenaire de l’initiative : utiliser KARMA pour vos recherches sur le web est une manière rapide et facile de soutenir […]