Bilan officiel de la chasse 2020-2021 : des incidents en hausse !

Bilan officiel de la chasse 2020-2021 : des incidents en hausse !

A ce jour, bizarrement, l’Office Français de la Biodiversité n’a toujours pas révélé au grand public son traditionnel comptage des accidents de chasse de la saison dernière. Pourtant, d’après un article du journaliste P. David publié sur Mediapart, ce bilan existe puisqu’il aurait été présenté aux participants d’une réunion CNCFS*, le 23 septembre 2021.

Avec 80 accidents dont 7 mortels (6 chasseurs et Morgan Keane qui coupait du bois au fond de son jardin, confondu avec un sanglier), les chasseurs se félicitent dans un court communiqué d’un « bilan particulièrement positif »… ! Quand on sait que le nombre de chasseurs diminue continuellement d’année en année (ils seraient désormais moins d’un million), et que la saison 2020-2021 a été perturbée par la crise sanitaire, cette baisse accidentogène est toute relative, et on ne trouve aucune raison de se réjouir, tant que ce loisir provoquera des morts et brisera des familles…

© DR

Surtout, d’après nos sources, la proportion d’accidents impliquant des non-chasseurs serait en légère hausse (14% contre 12% auparavant), de même que le nombre d’incidents aurait sensiblement augmenté par rapport à 2019-2020, avec plus de 50 tirs sur des habitations et 26 tirs sur des véhicules !

Autres chiffres que les chasseurs se gardent bien de mettre en avant : 1 accident de grand gibier sur 10 serait lié à un tir sans identification de la cible, et 1 accident de petit gibier sur 2 serait lié à une non prise en compte de l’environnement (tirs vers une personne, une route ou une habitation). Le sentiment d’insécurité ressenti par les ruraux non chasseurs est on ne peut plus justifié, surtout quand on sait que certaines balles gros calibre finissent leur course à parfois plus d’un kilomètre d’où elles ont été tirées !

>> A lire aussi : notre bilan médiatique publié en mars 2021

Déjà 15 accidents pour la saison 2021-2022 !

En 5 semaines, la chasse a déjà fait 15 accidents et provoqué la mort de 2 personnes… Deux non-chasseurs ont été blessés : une automobiliste touchée à l’épaule à Zonza, en Corse, et une cycliste touchée au pied à la Balme, en Savoie. Voilà qui n’inspire pas vraiment confiance pour le reste de la saison…

Pour une réforme majeure et en profondeur de la chasse !

Dès 2017, l’ASPAS a écrit au Président de la République Emmanuel Macron pour lui exhorter de procéder à une réforme majeure et en profondeur de la chasse en France. Au lieu de cela, M. Macron a opté pour une réforme qui favorise surtout les intérêts des chasseurs (autorisation des silencieux sur les armes, prix du permis national divisé par 2, nouveaux pouvoirs accordés aux Fédérations de chasse, etc.).

La généralisation du port de gilets fluorescents, la pose de panneaux « chasse en cours » et la remise à niveau décennale obligatoire portant sur les règles élémentaires de sécurité sont des mesures nationales entrées en vigueur par arrêté ministériel le 5 octobre 2020. C’est mieux que rien, mais c’est largement insuffisant : les Français attendent une réforme beaucoup plus ambitieuse !

Dans notre démocratie, il est inacceptable qu’autant de pouvoir et d’attention soient accordés à cette pratique qui concerne moins de 2% de la population.

> Lire la proposition de réforme de l’ASPAS et signez la pétition

* CNCFS : Conseil national de la chasse et de la faune sauvage 

Dernières actualités

12.08.2022

La faune a besoin d’eau, pas de fusils !

À cause de la sécheresse et des incendies, la flore et la faune souffrent et meurent. La chasse ajouterait un stress insupportable à des animaux en état de grande vulnérabilité, ayant de graves difficultés à s’abreuver et à se nourrir, et trop affaiblis pour fuir. Aujourd’hui, nos agriculteurs sont obligés de s’adapter au changement climatique […]

10.08.2022

Une réserve de l’ASPAS encore contrôlée par l’État ! 

La France compte environ 1300 parcs et enclos de chasse aux pratiques opaques. Les propriétaires de ces terrains, où des animaux captifs sont livrés à la brutalité meurtrière de certains chasseurs, ne sont que très rarement contrôlés. Or, le traitement de l’administration est étrangement différent pour la pacifique ASPAS : après avoir subi le 3e contrôle […]

09.08.2022

VIDÉO – Après une séance de déterrage de blaireaux…

Terre retournée, branches et racines coupées, gueules de terriers rebouchées… En retournant voir la famille de blaireaux qu’il prenait plaisir à photographier et filmer, en Haute-Vienne, Sébastien a eu la douloureuse surprise de découvrir que les animaux n’étaient plus. Que des chasseurs étaient passés par là avec des pelles, des pioches, des haches, pour venir […]

08.08.2022

Une avalanche de victoires contre le déterrage des blaireaux !

Depuis le début de l’année 2022, sur les 9 actions en justice qu’elle a engagées, l’ASPAS a réussi à faire suspendre ou annuler 8 arrêtés préfectoraux qui autorisaient une période complémentaire de vénerie sous terre des blaireaux, une chasse particulièrement cruelle et non sélective qui peut être pratiquée dès le 15 mai en France. Avec […]

29.07.2022

La Cour des comptes va se pencher sur les fonds publics accordés aux chasseurs !

Le 11 avril 2022, le collectif Un jour un chasseur, spécialisé dans le relai et la sensibilisation vis-à-vis des comportements abusifs liés à la chasse, a publié une proposition sur la plateforme de participation citoyenne de la Cour des Comptes. Il y était question de vérifier la bonne utilisation des fonds publics accordés aux chasseurs, […]