Bilan des accidents de chasse saison 2018-2019 : 7 morts et des dizaines de blessés…

Bilan des accidents de chasse saison 2018-2019 : 7 morts et des dizaines de blessés…

L’état de siège enfin levé. Dans nos forêts et campagnes, entre monts et vallées, chaque année au retour du printemps c’est la même sensation de joie et de délivrance pour les ruraux et pour tous les amoureux de nature vivante : la fermeture annuelle de la chasse !

S’il n’y a eu « que » 7 morts humaines en cette saison de chasse 2018-2019 (du fait des armes), la presse s’est faite l’écho d’une bonne cinquantaine d’accidents corporels à travers le pays, dont plusieurs gravissimes, ainsi que des centaines « d’incidents », qui, un autre jour, auraient très bien pu allonger la liste mortuaire. Par exemple ce chasseur du Gers, samedi 21 février, qui explose la vitre arrière d’une voiture avec à son bord trois enfants ! Il visait un… sanglier. Ou encore ces surfeurs bretons en octobre 2018, qui ont vu du plomb passer à 50 cm de leur tête – les chasseurs tiraient à contre-jour !

Mais la presse ne relaie pas l’intégralité des accidents… Le bilan est en fait bien plus lourd, puisque selon l’ONCFS, le nombre total d’accidents de chasse relevés durant la saison s’élève à 131, en hausse par rapport à celui de la saison précédente (113 accidents).

Moins de chasseurs, moins de morts… mais toujours autant d’insécurité

Si beaucoup d’accidents concernent les chasseurs, des non-chasseurs sont aussi victimes de l’inconscience de certains porteurs d’armes qui, rappelons-le, ne sont soumis à aucun contrôle de santé ni test d’alcoolémie sur le terrain. La mort d’un vététiste britannique, dans les Alpes le 13 octobre, a eu un retentissement international. Mais les accidents graves ont aussi lieu en zone urbaine : en octobre, c’est une fillette qui a été victime d’une balle, alors qu’elle pique-niquait tranquillement en famille à Limoges au bord de la Vienne ! Quant aux balles perdues, cette année elles ont encore atteint plusieurs murs de salons, un supermarché, des voitures… et même un siège de TGV !

A quand une réforme courageuse de la chasse ?

Au vu de ce nouveau bilan peu glorieux, l’ASPAS réitère sa demande auprès de l’État d’engager une vraie réforme de la chasse (contrôles d’alcoolémie, interdiction de chasser le dimanche, …), une évolution a minima de ce loisir si critiquable.

Signez la pétition

Dernières actualités

12.08.2022

La faune a besoin d’eau, pas de fusils !

À cause de la sécheresse et des incendies, la flore et la faune souffrent et meurent. La chasse ajouterait un stress insupportable à des animaux en état de grande vulnérabilité, ayant de graves difficultés à s’abreuver et à se nourrir, et trop affaiblis pour fuir. Aujourd’hui, nos agriculteurs sont obligés de s’adapter au changement climatique […]

10.08.2022

Une réserve de l’ASPAS encore contrôlée par l’État ! 

La France compte environ 1300 parcs et enclos de chasse aux pratiques opaques. Les propriétaires de ces terrains, où des animaux captifs sont livrés à la brutalité meurtrière de certains chasseurs, ne sont que très rarement contrôlés. Or, le traitement de l’administration est étrangement différent pour la pacifique ASPAS : après avoir subi le 3e contrôle […]

09.08.2022

VIDÉO – Après une séance de déterrage de blaireaux…

Terre retournée, branches et racines coupées, gueules de terriers rebouchées… En retournant voir la famille de blaireaux qu’il prenait plaisir à photographier et filmer, en Haute-Vienne, Sébastien a eu la douloureuse surprise de découvrir que les animaux n’étaient plus. Que des chasseurs étaient passés par là avec des pelles, des pioches, des haches, pour venir […]

08.08.2022

Une avalanche de victoires contre le déterrage des blaireaux !

Depuis le début de l’année 2022, sur les 9 actions en justice qu’elle a engagées, l’ASPAS a réussi à faire suspendre ou annuler 8 arrêtés préfectoraux qui autorisaient une période complémentaire de vénerie sous terre des blaireaux, une chasse particulièrement cruelle et non sélective qui peut être pratiquée dès le 15 mai en France. Avec […]

29.07.2022

La Cour des comptes va se pencher sur les fonds publics accordés aux chasseurs !

Le 11 avril 2022, le collectif Un jour un chasseur, spécialisé dans le relai et la sensibilisation vis-à-vis des comportements abusifs liés à la chasse, a publié une proposition sur la plateforme de participation citoyenne de la Cour des Comptes. Il y était question de vérifier la bonne utilisation des fonds publics accordés aux chasseurs, […]