Bilan des accidents de chasse saison 2018-2019 : 7 morts et des dizaines de blessés…

Bilan des accidents de chasse saison 2018-2019 : 7 morts et des dizaines de blessés…

L’état de siège enfin levé. Dans nos forêts et campagnes, entre monts et vallées, chaque année au retour du printemps c’est la même sensation de joie et de délivrance pour les ruraux et pour tous les amoureux de nature vivante : la fermeture annuelle de la chasse !

S’il n’y a eu « que » 7 morts humaines en cette saison de chasse 2018-2019 (du fait des armes), la presse s’est faite l’écho d’une bonne cinquantaine d’accidents corporels à travers le pays, dont plusieurs gravissimes, ainsi que des centaines « d’incidents », qui, un autre jour, auraient très bien pu allonger la liste mortuaire. Par exemple ce chasseur du Gers, samedi 21 février, qui explose la vitre arrière d’une voiture avec à son bord trois enfants ! Il visait un… sanglier. Ou encore ces surfeurs bretons en octobre 2018, qui ont vu du plomb passer à 50 cm de leur tête – les chasseurs tiraient à contre-jour !

Mais la presse ne relaie pas l’intégralité des accidents… Le bilan est en fait bien plus lourd, puisque selon l’ONCFS, le nombre total d’accidents de chasse relevés durant la saison s’élève à 131, en hausse par rapport à celui de la saison précédente (113 accidents).

Moins de chasseurs, moins de morts… mais toujours autant d’insécurité

Si beaucoup d’accidents concernent les chasseurs, des non-chasseurs sont aussi victimes de l’inconscience de certains porteurs d’armes qui, rappelons-le, ne sont soumis à aucun contrôle de santé ni test d’alcoolémie sur le terrain. La mort d’un vététiste britannique, dans les Alpes le 13 octobre, a eu un retentissement international. Mais les accidents graves ont aussi lieu en zone urbaine : en octobre, c’est une fillette qui a été victime d’une balle, alors qu’elle pique-niquait tranquillement en famille à Limoges au bord de la Vienne ! Quant aux balles perdues, cette année elles ont encore atteint plusieurs murs de salons, un supermarché, des voitures… et même un siège de TGV !

A quand une réforme courageuse de la chasse ?

Au vu de ce nouveau bilan peu glorieux, l’ASPAS réitère sa demande auprès de l’État d’engager une vraie réforme de la chasse (contrôles d’alcoolémie, interdiction de chasser le dimanche, …), une évolution a minima de ce loisir si critiquable.

Signez la pétition

Dernières actualités

21.11.2022

La ville de Melle agit pour les renards !

Grâce en partie au précieux travail de médiation entrepris par la délégation ASPAS des Deux-Sèvres, la ville de Melle, 6200 habitants, a émis le souhait de retirer le renard de la liste des « nuisibles ». Une petite pierre de plus pour la réhabilitation du goupil !     Le 1er juin dernier, le conseil municipal de Melle, petite […]

13.11.2022

Des podcasts immersifs sur le quotidien des animaux sauvages

Depuis quelques années, le secteur des podcasts a le vent en poupe. Moins coûteux et polluant à diffuser qu’une vidéo, ce format éveille l’imaginaire et prend le contrepied de la mode du zapping et du “ toujours plus vite ”.  C’est pour cela que l’ASPAS s’est associée avec le jeune média Mu’ethik pour une série de podcasts […]

09.11.2022

Dominique, éleveur de moutons : “Que vivent les renards !”

Installé dans le Limousin, Dominique gère un élevage* d’une centaine de moutons d’Ouessant, race française la plus primitive et dite la plus petite du monde. Pour ce passionné d’animaux, son terrain placé en refuge ASPAS, protéger son troupeau des prédateurs relève du simple bon sens et de fait, en 26 ans d’activité, il n’a eu aucun souci avec le renard. Oui vous avez bien lu […]

04.11.2022

“GOUPIL” n°151, le magazine trimestriel de l’ASPAS

Succès de la pétition pour les blaireaux au Sénat, victoires en justice pour les loups,  actualité de l’ASPAS dans les territoires, gros dossier sur les corvidés… L’édition n°151 du magazine trimestriel de l’ASPAS est paru !  Sommaire du “Goupil” n°151 – automne 2022 :   L’actualité des actions de l’ASPAS dans les régions Stop à la […]

31.10.2022

Un nouvel épisode dramatique dans le feuilleton des bouquetins du Bargy 

Le triste feuilleton des bouquetins du Bargy continue. En juillet dernier, l’ASPAS vous invitait à participer à une consultation publique concernant un projet d’arrêté déposé par le préfet de Haute-Savoie pour autoriser l’abattage indiscriminé de 75 bouquetins dans le désormais tristement connu massif du Bargy.   Et bien, en dépit de cette consultation publique qui […]