Bâtiments vitrés : des pièges mortels pour les oiseaux

Bâtiments vitrés : des pièges mortels pour les oiseaux

Savez-vous que les surfaces vitrées tuent plus d’oiseaux que les pires accidents de bateaux pétroliers ? Des estimations faites dans de nombreux pays le démontrent, avec une précision effarante : cette hécatombe se produit tous les jours ! Les collisions mortelles contre les bâtiments constituent l’un des plus grands problèmes de protection des oiseaux de notre monde urbanisé.
 
En France, on estime que des centaines de milliers d’oiseaux meurent de cette façon chaque année. Passerelles, garages à vélos, abribus, vérandas, murs anti-bruits, façades réfléchissantes d’immeubles, etc. Le verre tient aujourd’hui une place considérable dans l’architecture moderne. Malheureusement, le verre est une double source de danger :
 
  • L’environnement s’y réfléchit : le ciel ou un paysage naturel (végétation) s’y reflètent et donnent à l’oiseau l’illusion d’un milieu attractif.
  • Il est transparent : l’oiseau aperçoit un environnement propice derrière la vitre et ne prend pas l’obstacle en compte.
Afin de limiter les pièges pour les oiseaux et d’éviter les critiques désagréables aux professionnels du bâtiment, l’ASPAS lance une nouvelle campagne, en partenariat avec la Station ornithologique suisse, et avec le soutien de l’Ordre des architectes :« Le verre : un piège pour les oiseaux ».
 
Pour donner des conseils utiles et pratiques, 2 supports de communication ont été édités :
 
  • un dépliant 4 volets à destination du grand public : vous y trouverez des explications sur les nombreuses sources de danger liées au verre, des solutions préventives, des mesures de protections ou encore des conseils pratiques pour tenter d’enrayer l’hécatombe des oiseaux causée par le verre.
  • un guide de 50 pages, destiné en priorité aux professionnels, mais également très complet pour les particuliers. Ce support démontre que des constructions réalisées avec le souci de la sauvegarde des oiseaux ne sont pas forcément synonymes d’une architecture monotone, de contraintes inacceptables ni de coûts supplémentaires. Des mesures esthétiques et modernes, respectant les oiseaux, adaptées aux professionnels et aux particuliers y sont entre autre présentées (verres sérigraphiés, colorés, imprimés ou collage de bandes ou silhouettes d’oiseaux sur les vitres…).  
L’aspect biologique et les problèmes de protection de la nature doivent être pris en considération au même titre que ceux de l’esthétique. Les mesures de prévention des collisions d’oiseaux doivent urgemment être inscrites dans les directives des normes pour la construction.

 Pour recevoir le dépliant 4 volets : faire une demande sur papier libre à ASPAS – BP 505 – 26401 CREST Cedex en joignant une enveloppe timbrée à 0,92 €, au format A5 (15 x 21 cm), libellée à votre adresse.

Pour commander le guide de 50 pages : faire une demande sur papier libre à ASPAS – BP 505 – 26401 CREST Cedex en joignant un règlement de 5 €.
Le dépliant 4 volets est aussi disponible en libre téléchargement sur www.aspas-nature.org <https://www.aspas-nature.org

Tous les journalistes intéressés recevront, sur simple demande, le dépliant, le guide, les textes et des photos. 

 

 

Dernier articles de presse

26.02.2024

Un plan mouton qui s’attaque aux loups !

On le redoutait depuis deux mois : le nouveau “Plan national d’actions” (PNA) pour la conservation du loup a finalement été publié par l’Etat à la veille de l’ouverture du Salon de l’Agriculture, sans aucun changement substantiel par rapport au projet dévoilé fin 2023. Alors que l’objectif d’un PNA est en principe de garantir la […]

23.02.2024

Pour une transition écologique, équitable et solidaire de notre agriculture et de notre alimentation

A la veille du Salon de l’agriculture, nos 12 ONG réunies au sein du collectif Cap Nature & Biodiversité dénoncent la volonté de faire de l’écologie le bouc émissaire de la crise agricole, et demandent l’élaboration concertée de solutions associant la protection de l‘agriculture à celle de l’environnement. En 40 ans, l’Europe a perdu 800 […]

13.02.2024

Quels pouvoirs du maire sur la chasse ? L’ASPAS édite un guide pratique

Un maire peut-il limiter la chasse dans une forêt communale ? Peut-il imposer un jour sans chasse ? Peut-il venir au secours des espèces considérées comme “nuisibles” ? C’est pour répondre à ces questions de plus en plus fréquentes que l’ASPAS a décidé de mettre à disposition des élus locaux un guide pratique et juridique, […]

01.02.2024

Insécurité liée à la chasse : l’ASPAS et Un jour un chasseur attaquent l’État pour inaction cynégétique

Le gouvernement n’a pas réagi au recours gracieux envoyé le 10 octobre par l’Association pour la protection des animaux sauvages (ASPAS) et le collectif Un Jour Un Chasseur. Celui-ci exigeait l’adoption de mesures nationales fortes pour encadrer de manière plus sécuritaire la pratique de la chasse. Au nom des ruraux et de tous les citoyens […]

31.01.2024

La destruction des “nuisibles” sévèrement critiquée par des scientifiques

Un panel d’experts dénonce l’absence de justification et l’inefficience du massacre annuel de millions d’oiseaux et de mammifères sauvages accusés d’être potentiellement néfastes aux activités humaines. En partenariat avec l’ASPAS et la LPO, la Fondation pour la recherche sur la biodiversité (FRB) a constitué un comité d’experts scientifiques et sociétaux indépendants afin d’émettre un avis sur la […]