Plus de 400 000 Français ont signé pour la protection des renards !

Plus de 400 000 Français ont signé pour la protection des renards !

Co-lancée par les associations Anymal, ASPAS et One Voice, la pétition #RenardsNuisiblesVraiment? a dépassé la barre des 400 000 signatures le 2 juillet 2020.

Il s’agit d’un seuil fort symbolique, puisqu’une enquête réalisée par l’ONCFS (aujourd’hui OFB) en 2014 estime à 400 000 le nombre de renards tués par la seule chasse à tir chaque année. Si l’on y ajoute la chasse à courre, le déterrage, les battues administratives et le piégeage, ce sont alors 600 000 à 1 million de renards qui sont massacrés chaque année en France !

Ces tueries massives n’ont aucune justification écologique ni sanitaire. Accumulée depuis plusieurs décennies, la littérature scientifique est désormais suffisamment dense et précise pour dédouaner le renard roux des maux dont on l’accuse.

En consommant chaque année plusieurs milliers de rongeurs susceptibles de ravager les cultures, un seul renard se révèle d’une grande utilité à l’agriculteur, et lui rapporte plus de 1 000 euros chaque année. Par ailleurs, les micro-mammifères étant souvent infestés de tiques, leur « régulation » naturelle par les renards permet de limiter la propagation de la maladie de Lyme, dont sont victimes chaque année de nombreux Français. Animal territorial dont les portées s’adaptent à la quantité de nourriture disponible, le Renard roux est une espèce qui s’auto-régule. De plus, un territoire libéré par un renard victime de la chasse sera vite réoccupé par un autre renard, révélant ainsi l’inutilité de la chasse.

Anymal, ASPAS et One Voice rappellent que les renards sont des êtres sensibles doués d’émotions, aux capacités cognitives développées, et que leur abattage est source de stress et de grandes souffrances.

Par conséquent, nos associations demandent à ce que le renard roux soit en urgence retiré de la liste des « espèces susceptibles d’occasionner des dégâts » et, qu’à terme, il soit protégé par la loi.

Forts de ces 400 000 signatures, nous souhaitons être rapidement reçus par Mme Barbara Pompili, ministre de la Transition écologique, pour lui remettre la pétition et lui exposer plus en détail tous les arguments soutenant une protection du renard roux en France.

Contacts presse pour l’ASPAS :
presse@aspas-nature.org

Dernier articles de presse

26.02.2024

Un plan mouton qui s’attaque aux loups !

On le redoutait depuis deux mois : le nouveau “Plan national d’actions” (PNA) pour la conservation du loup a finalement été publié par l’Etat à la veille de l’ouverture du Salon de l’Agriculture, sans aucun changement substantiel par rapport au projet dévoilé fin 2023. Alors que l’objectif d’un PNA est en principe de garantir la […]

23.02.2024

Pour une transition écologique, équitable et solidaire de notre agriculture et de notre alimentation

A la veille du Salon de l’agriculture, nos 12 ONG réunies au sein du collectif Cap Nature & Biodiversité dénoncent la volonté de faire de l’écologie le bouc émissaire de la crise agricole, et demandent l’élaboration concertée de solutions associant la protection de l‘agriculture à celle de l’environnement. En 40 ans, l’Europe a perdu 800 […]

13.02.2024

Quels pouvoirs du maire sur la chasse ? L’ASPAS édite un guide pratique

Un maire peut-il limiter la chasse dans une forêt communale ? Peut-il imposer un jour sans chasse ? Peut-il venir au secours des espèces considérées comme “nuisibles” ? C’est pour répondre à ces questions de plus en plus fréquentes que l’ASPAS a décidé de mettre à disposition des élus locaux un guide pratique et juridique, […]

01.02.2024

Insécurité liée à la chasse : l’ASPAS et Un jour un chasseur attaquent l’État pour inaction cynégétique

Le gouvernement n’a pas réagi au recours gracieux envoyé le 10 octobre par l’Association pour la protection des animaux sauvages (ASPAS) et le collectif Un Jour Un Chasseur. Celui-ci exigeait l’adoption de mesures nationales fortes pour encadrer de manière plus sécuritaire la pratique de la chasse. Au nom des ruraux et de tous les citoyens […]

31.01.2024

La destruction des “nuisibles” sévèrement critiquée par des scientifiques

Un panel d’experts dénonce l’absence de justification et l’inefficience du massacre annuel de millions d’oiseaux et de mammifères sauvages accusés d’être potentiellement néfastes aux activités humaines. En partenariat avec l’ASPAS et la LPO, la Fondation pour la recherche sur la biodiversité (FRB) a constitué un comité d’experts scientifiques et sociétaux indépendants afin d’émettre un avis sur la […]