Plus de 400 000 Français ont signé pour la protection des renards !

Plus de 400 000 Français ont signé pour la protection des renards !

Co-lancée par les associations Anymal, ASPAS et One Voice, la pétition #RenardsNuisiblesVraiment? a dépassé la barre des 400 000 signatures le 2 juillet 2020.

Il s’agit d’un seuil fort symbolique, puisqu’une enquête réalisée par l’ONCFS (aujourd’hui OFB) en 2014 estime à 400 000 le nombre de renards tués par la seule chasse à tir chaque année. Si l’on y ajoute la chasse à courre, le déterrage, les battues administratives et le piégeage, ce sont alors 600 000 à 1 million de renards qui sont massacrés chaque année en France !

Ces tueries massives n’ont aucune justification écologique ni sanitaire. Accumulée depuis plusieurs décennies, la littérature scientifique est désormais suffisamment dense et précise pour dédouaner le renard roux des maux dont on l’accuse.

En consommant chaque année plusieurs milliers de rongeurs susceptibles de ravager les cultures, un seul renard se révèle d’une grande utilité à l’agriculteur, et lui rapporte plus de 1 000 euros chaque année. Par ailleurs, les micro-mammifères étant souvent infestés de tiques, leur « régulation » naturelle par les renards permet de limiter la propagation de la maladie de Lyme, dont sont victimes chaque année de nombreux Français. Animal territorial dont les portées s’adaptent à la quantité de nourriture disponible, le Renard roux est une espèce qui s’auto-régule. De plus, un territoire libéré par un renard victime de la chasse sera vite réoccupé par un autre renard, révélant ainsi l’inutilité de la chasse.

Anymal, ASPAS et One Voice rappellent que les renards sont des êtres sensibles doués d’émotions, aux capacités cognitives développées, et que leur abattage est source de stress et de grandes souffrances.

Par conséquent, nos associations demandent à ce que le renard roux soit en urgence retiré de la liste des « espèces susceptibles d’occasionner des dégâts » et, qu’à terme, il soit protégé par la loi.

Forts de ces 400 000 signatures, nous souhaitons être rapidement reçus par Mme Barbara Pompili, ministre de la Transition écologique, pour lui remettre la pétition et lui exposer plus en détail tous les arguments soutenant une protection du renard roux en France.

Contacts presse pour l’ASPAS :
presse@aspas-nature.org
direction@aspas-nature.org

Dernier articles de presse

12.01.2023

Mort de Morgan Keane : un verdict au parfum de révolte  

La mort de Morgan Keane, confondu avec un sanglier dans le Lot le 2 décembre 2020, a marqué le début d’une grande offensive citoyenne contre l’insécurité liée à la chasse, initiée par des proches de Morgan réunies au sein du collectif « Un Jour Un Chasseur ». L’ASPAS avait décidé de se porter partie civile […]

09.01.2023

Insécurité à la chasse : chasseurs 1, les autres 0

Alors que 4 Français sur 5 sont favorables au dimanche sans chasse, jour où l’on compte le plus grand nombre d’accidents liés à ce loisir, l’État préfère renforcer les intérêts d’une minorité dangereusement armée : l’appli-gadget permettant de signaler les chasses en cours est non seulement anti-démocratique, elle est aussi à l’avantage des chasseurs qui […]

02.01.2023

8 Français sur 10 réclament le dimanche sans chasse

Alors que le gouvernement tarde à faire ses annonces concernant la sécurisation de la chasse (maintenant prévues le 9 janvier), un sondage IFOP réalisé par sept associations de protection de la nature dont l’ASPAS révèle une nouvelle fois que 78% des Français sont favorables à ce que le dimanche devienne un jour sans chasse. Face […]

02.12.2022

Manifestation violente à La Bastide-de-Sérou : le tribunal condamne fermement les responsables

RAPPEL DES FAITS Le 5 mai 2018, à la Bastide-de-Sérou en Ariège, des agriculteurs, chasseurs et élus “anti-ours” se revendiquant de “la ruralité” ont tenté d’empêcher la tenue d’une réunion entre plusieurs associations de protection de l’environnement, dont l’ASPAS. Cette contre-manifestation, à laquelle ont notamment appelé à participer les représentants de la Fédération de Chasse […]

24.11.2022

Nous voulons deux jours sans chasse, M. le président !

Lundi 21 novembre 2022, plusieurs associations de protection de la nature dont l’ASPAS ont envoyé un courrier au président de la République Emmanuel Macron, lui demandant formellement d’instaurer deux jours sans chasse partout en France.   Monsieur le Président,   Nos associations vous demandent formellement d’instaurer sans plus tarder au niveau national deux jours dont le […]