36 loups morts, ça suffit !

36 loups morts, ça suffit !

Loup-0004-110Le maximum de 36 loups susceptibles d’être abattus cette saison est déjà atteint, et leurs populations sont désormais en baisse. L’ASPAS demande l’arrêt immédiat des opérations de tirs, qui sont toujours en cours. L’ASPAS rappelle également, vidéos à l’appui, que beaucoup de troupeaux ne sont pas gardés, et que trop d’éleveurs ne jouent pas le jeu.

Nous ne laisserons pas éradiquer une espèce protégée dans notre pays.

Les loups de France disparaissent peu à peu, mais les tirs se multiplient. Ils sont désormais autorisés à plusieurs milliers de chasseurs encouragés à tuer sans véritable formation, sans contrôle ni justification. En additionnant les morts non élucidées, le braconnage et les 28 tirs officiels, 36 loups sont déjà morts à notre connaissance. Les 35 associations réunies dans le collectif CAP Loup, dont l’ASPAS est cofondatrice, ont adressé ce jour un courrier à la ministre de l’Écologie demandant l’arrêt des tirs…

                                         

Or, nous rappelons que le chiffre de 36, déjà largement abusif, et décidé sans concertation avec le monde scientifique, est un plafond maximum et non un quota à atteindre absolument. C’est désormais chose faite. Et ce plafond maximum risque d’être encore revu à la hausse, avec l’ajout de 15 loups supplémentaires en projet.

Pour protéger les troupeaux, il ne faut pas tuer les loups à l’aveugle, il faut… protéger les troupeaux. La défense des brebis avec des clôtures et des chiens de protection est une condition légale obligatoire avant de s’en prendre à des loups qui persisteraient dans des attaques. Sur le terrain, malgré les millions d’euros de subventions accordées à leur métier, trop d’éleveurs ne jouent pas le jeu, et l’État ferme les yeux.

Nous demandons au monde politique l’arrêt du laxisme d’un côté, et l’arrêt de la violence anti-nature de l’autre. Nous demandons à l’État d’arrêter d’encourager la chasse aux loups plutôt que la cohabitation.

Voir les nouveaux épisodes Quand le berger n’est pas là, les brebis trinquent

Voir tous les épisodes

 

Dernier articles de presse

10.06.2024

35 associations demandent le retrait de l’article 13 de la loi d’orientation agricole, une régression environnementale de 35 ans

Lors du débat sur la loi d’orientation agricole (LOA) à l’Assemblée nationale, le gouvernement vient de porter une atteinte immense à la protection des êtres vivants appartenant à des espèces protégées, faune et flore. L’article 13 est un séisme juridique. A l’article 13 de la LOA, amendement 4452 2e rectificatif, il est décidé que désormais […]

23.05.2024

Baisse de la population de loups en France de 9% : la déraison d’Etat, ça suffit !

Communiqué interassociatif ASPAS, Férus, FNE, LPO, Humanité & Biodiversité et WWF La dernière estimation du nombre de loups présents en France est connue depuis des semaines par les responsables gouvernementaux, qui se sont gardés de la rendre publique, et pour cause : elle fait état d’une baisse de la population de 9 %, passant de […]

03.05.2024

La 3e Journée mondiale des blaireaux c’est le 15 mai 2024 !  

Pour mieux faire connaître les blaireaux et alerter sur la cruauté du déterrage, une pratique de chasse toujours légale en France, l’Association pour la protection des animaux sauvages (ASPAS) a proposé de faire du 15 mai la Journée mondiale des blaireaux, une initiative soutenue par de nombreux partenaires associatifs*. Après le succès des éditions 2022 […]

19.03.2024

Le loup doit rester une espèce strictement protégée : lancement de la mobilisation citoyenne !

Nos 11 organisations de protection de la nature (WWF, FNE, LPO, UICN, ASPAS, Humanité & Biodiversité, SNPN, SFEPM, Ferus, OPIE, SHF) lancent ce mardi 19 mars une grande pétition citoyenne pour appeler le gouvernement français àrejeter sans ambiguïté la proposition, ni nécessaire ni justifiée, de la Commission européenne visant à abaisser le statut de protection du loup. La […]

09.03.2024

Quels pouvoirs du maire sur la chasse ? L’ASPAS édite un guide pratique

Un maire peut-il limiter la chasse dans une forêt communale ? Peut-il imposer un jour sans chasse ? Peut-il venir au secours des espèces considérées comme “nuisibles” ? C’est pour répondre à ces questions de plus en plus fréquentes que l’ASPAS a décidé de mettre à disposition des élus locaux un guide pratique et juridique, […]