chasseur-500

Des réformes ? Oui, pour la chasse !

06/10/2017

La grande majorité des Français a peur du loisir chasse et demande sa réforme. Mais notre pays reste enlisé dans des règlementations d’un autre âge, imposées par un lobby tout-puissant qui n’entend pas évoluer. L’ASPAS propose donc au gouvernement 22 mesures simples et efficaces pour mieux préserver notre patrimoine naturel, pour rétablir un peu de démocratie, et pour répondre à une demande citoyenne de plus en plus pressante.

Selon un sondage IFOP de septembre 2016, 8 Français sur 10 demandent une trêve de la chasse le dimanche. La majorité ne se sent pas en sécurité dans la nature en période de chasse, et 91% des Français souhaitent une réforme de l’organisation et de la réglementation sur la chasse.

chasse-ASPASEn France, il n’existe pas de contrôles de l’état de santé des chasseurs ni de leurs armes une fois qu’ils ont obtenu leur permis. 146 accidents ont été recensés lors de la saison 2015-2016 dont 10 mortels, 18 pour la saison 2016-2017, soit une hausse de 80% des accidents ! Il n’existe même pas d’infraction « chasse en état d’ivresse » : en France, chasser bourré, c’est légal !

En France, les chasseurs peuvent pratiquer toute l’année (chasse et destruction des « nuisibles » confondus) et tous les jours de la semaine, même le dimanche, journée des activités de pleine nature.

En France, plus des deux tiers des 91 espèces chassables présentent des populations en mauvais état de conservation. Leur chasse contribue à faire diminuer leurs effectifs, accélère leur raréfaction et empêche toute véritable politique de protection à leur égard.

Il est temps que la chasse française soit dépoussiérée, et que ce loisir ne rassemblant qu’un million de personnes ne dicte plus ses règles à l’ensemble des citoyens.

Au nom de la majorité des Français, l’ASPAS demande donc une REFORME MAJEURE ET EN PROFONDEUR de la chasse, et de prendre rapidement des mesures efficaces en ce sens.

Une demande écrite officielle avec les 22 mesures urgentes vient d’être envoyée au Président de la République (Lire la demande)

Une pétition vient d’être lancée pour demander cette réforme en profondeur :
bouton-petitions