Marineland d’Antibes : derrière, le business… la détresse

orques110Et derrière la réouverture du parc, les plaintes déposées par trois associations de protection des animaux pour cruauté et maltraitance. Non, le public ne peut plus se satisfaire de spectacles mercantiles basés sur des souffrances.

À quelques semaines de la ré-ouverture du parc marin, les associations « Réseau-Cétacés », « C’est Assez ! » et « ASPAS » rappellent qu’elles ont déposé une plainte officielle le 29 décembre 2015, contre la société Marineland qui exploite le parc marin et animalier d’Antibes et contre ses dirigeants, auprès du Tribunal de Grande Instance de Grasse, par l’intermédiaire de Maître Alexandre Faro, Avocat au Barreau de Paris.

Les chefs d’accusation retenus sont la commission d’actes de cruauté et de maltraitance envers les cétacés, le défaut de soins et la mise à mort sans nécessité.

Orque_Marineland-1Cette plainte est accompagnée de 4 témoignages édifiants dont celui de John Hargrove, qui lèvent le voile sur la condition des cétacés captifs au Marineland. En voici un extrait : « … Un matin, en arrivant au travail, nous avons trouvé sept orques grièvement brûlées, lésions provoquées par une défaillance du système de filtration dans la nuit qui envoyait du chlore en continu dans le bassin. Les orques étaient tellement brûlées qu’elles n’arrivaient pas à ouvrir les yeux, même pas pour se nourrir… Cet incident a aussi provoqué des problèmes de peau.

Des lambeaux de peau tombaient au niveau de la tête et du dos. Pendant des jours, leur peau était gravement endommagée et exposée aux infections bactériennes… ».

Ne laissons plus sous silence les actes de cruauté envers des animaux tenus en captivité, les actes de mauvais traitements envers des animaux et les atteintes involontaires à la vie ou à l’intégrité des animaux tenus en captivité.

La France doit profiter de la présence des cétacés libres et présents tout le long de son littoral pour envisager de revoir sa législation vis-à-vis de leur détention en captivité.

Télécharger le dossier de presse

#PourUneFranceSansDelphinarium

Signez la pétition : Pour la fermeture de Marineland à Antibes

Sans titre

 

email

Les commentaires sont fermés.