chasse-courre-500

L’horreur est légale ! L’ASPAS exige une réforme de la chasse

26/10/2017

Samedi 21 octobre, un cerf poursuivi par des chasseurs à courre saute la clôture du jardin d’un petit pavillon de la commune de Lacroix-Saint-Ouen (Oise) pour se réfugier. Il s’allonge, il est épuisé. Les images ne permettent pas de déceler de blessure. Le cerf est abattu à bout portant, dans un jardin privé, sous l’œil horrifié des riverains qui protestent et demandent de le laisser partir. Si un peu de répit avait été accordé à ce cerf épuisé, il aurait pu reprendre son souffle et chasse-courrerepartir comme il était arrivé…

Violation de domicile ?
Infraction pour chasse sur terrain d’autrui ?
Acte de cruauté ?
Mise en danger des riverains ?
Non-respect de l’interdiction de chasser à courre dans la commune ?
Non-respect des règles de sécurité ?

D’après le maître d’équipage, responsable de cette chasse à courre, la Fédération Départementale des Chasseurs de l’Oise et la gendarmerie présente sur les lieux, tout se serait déroulé « dans les règles conformes de la chasse »!

Si ces HORREURS sont aujourd’hui « LÉGALES » en France, l’ASPAS demande à ce que la législation CHANGE !

L’ASPAS demande en URGENCE une RÉFORME de la CHASSE en PROFONDEUR !

L’ASPAS DÉNONCE le droit de suite qui en France permet aux veneurs (les pratiquants de ce type de chasse) d’achever un animal aux abois, même s’il n’est pas blessé.

L’ASPAS DÉNONCE l’impunité des équipes de chasse à courre incapables de respecter leur territoire de chasse.

L’ASPAS DÉNONCE la chasse à courre, pratique barbare et cruelle.

L’ASPAS DÉNONCE l’absence de réglementation nationale de la sécurité à la chasse.

Dans notre pays civilisé, qui reconnaît aujourd’hui le statut d’être vivant et doté de sensibilité aux animaux domestiques, il est URGENT d’interdire ces pratiques archaïques et dangereuse et de #RéformerlaChasse !

Pour soutenir notre demande,
SIGNEZ ET PARTAGEZ LA PÉTITION