Grippe aviaire : les chasseurs privés de lâchers de faisans !

Grippe aviaire : les chasseurs privés de lâchers de faisans !

La consigne vient du Ministère de l’Agriculture, dans un communiqué publié le 25 octobre 2020 et relayé par de nombreux médias*, suite à la découverte de deux cygnes tuberculés infectés au virus H5N8 aux Pays-Bas, le 20 octobre.

Faisan d’élevage fraîchement relâché (dans l’Eure, en 2018), comme en témoigne son collier de plastique orange que les chasseurs n’ont même pas pris la peine d’ôter…

A ce jour, la France est officiellement indemne de la grippe aviaire, mais cette découverte dans un pays voisin en période de migration des oiseaux est suffisamment préoccupante pour que le risque d’importation passe de “négligeable” à “modéré”, et entraîne de ce fait de nouvelles mesures de prévention chez les éleveurs de volaille… et de “gibiers à plumes”.

Ces mesures, en vigueur depuis le 25 octobre, concernent « les communes situées dans des zones dites à risque particulier (ZRP), c’est-à-dire abritant des zones humides fréquentées par les oiseaux migrateurs”. Pour les chasseurs, cela se traduit dans les zones concernées par une interdiction de “rassemblement d’oiseaux”,  de “transports et lâchers de gibiers à plumes” et “d’utilisation d’appelants” (c’est-à-dire des oiseaux captifs utilisés pour attirer d’autres oiseaux de la même espèce dans le but de les plomber).

Le retour possible de ce virus en pleine pandémie du Covid 19 serait évidemment catastrophique… Mais voyons le “bon” côté des choses : la communication édulcorée et mensongère des chasseurs “premiers écologistes de France”, “protecteurs de la biodiversité” et “indispensables régulateurs de la faune sauvage” en prend en sérieux coup avec la mise en lumière de ces pratiques difficilement justifiables…

Rappelons en effet que 19 millions de faisans, 5 millions de perdrix et 1 million de canards colvert sont élevés chaque année en France pour le seul loisir de la chasse !

L’enquête de l’ASPAS à ce sujet :

> Pour en savoir plus et signez la pétition, c’est ici 

* Lire par exemple cet article du journal “Le Monde” 

Dernières actualités

22.05.2024

Un loup dans un Parc national, quel scandale !

Près du village d’Altier en Lozère, en plein cœur du Parc national des Cévennes, la vidéo de ce qui semble être un loup poursuivi par une voiture sur une route de montagne est devenue virale sur les réseaux sociaux depuis sa mise en ligne, le 19 mai 2024. Comme à leur habitude, chasseurs, bergers et […]

16.05.2024

“GOUPIL” n°157, le magazine trimestriel de l’ASPAS

Dans ce numéro de printemps, réservé à nos adhérents à jour de cotisation, vous retrouverez les dernières victoires de Maître Renard devant les tribunaux, l’actualité de nos délégations territoriales, des articles inédits concernant les actions de l’ASPAS en faveur des loups, des lynx, des renards et blaireaux, ainsi qu’un grand dossier central consacré aux parcs […]

13.05.2024

Non, les blaireaux ne dévorent pas les brebis vivantes !

D’abord une citation de la Fédération de chasse d’Indre-et-Loire dans La Nouvelle République, ensuite un communiqué délirant du président de celle de la Haute-Vienne… La grosse intox du blaireau tueur de moutons refait surface ces dernières semaines dans le monde cynégétique* ; comme par hasard dans deux départements où la pratique du déterrage a été retoquée […]

07.05.2024

Drôme : dites NON à la chasse aux 1000 chamois !

Malgré une population en baisse, les chasseurs drômois font pression pour tuer plus d’un millier de chamois d’ici 2027… Pour leur seul loisir ! Avant le 12 mai 2024, participons en masse à la consultation publique pour demander un moratoire sur la chasse de cette espèce emblématique de nos montagnes !   Le chamois est un ongulé paisible, […]

06.05.2024

“La part du loup”, un film sur le gouffre culturel entre l’Italie et la France

Pourquoi la cohabitation entre le loup et les activités pastorales fonctionne mieux en Italie qu’en France ? C’est le fil rouge du nouveau film documentaire La Part du Loup réalisé par Carmen Munoz Pastor et Vincent Primault, dont l’ASPAS et Férus sont partenaires. Des avant-premières sont prévues les 10 et 11 mai 2024 au Festival Nature d’Aubusson (23). […]