Déterrage de blaireaux : l’ASPAS obtient l’annulation d’un arrêté dans le Morbihan !

Déterrage de blaireaux : l’ASPAS obtient l’annulation d’un arrêté dans le Morbihan !

Attaqué en justice par l’ASPAS, l’arrêté du 20 mai 2019 adopté par le préfet du Morbihan a été sanctionné par le Tribunal administratif de Rennes, le 12 avril 2021, en ce qu’il a autorisé une période complémentaire de vénerie sous terre des blaireaux entre le 15 mai et le 14 septembre 2020.

Les animaux victimes de déterrage dans ce département breton n’ont hélas pas pu être sauvés, mais cette décision de justice en faveur de l’ASPAS va obliger la préfet du Morbihan, s’il persiste à vouloir autoriser une période complémentaire de vénerie sous terre pour le seul loisir de quelques chasseurs, d’avancer des données sérieuses ; d’une part sur l’état des populations des blaireaux dans son département, et d’autre part sur l’incontournable nécessité de les “réguler” par la méthode cruelle du déterrage… 

En effet, comme le précise le Tribunal dans sa décision, “aucune indication n’est donnée notamment quant aux populations de blaireaux (…) aux nécessités et pratiques traditionnelles de cette chasse et aux prises par déterrage effectuées les années précédentes. Il ressort ainsi des pièces du dossier que la note de présentation mise à la disposition du public, qui se limite à présenter l’objet du projet d’arrêté, sans énoncer, s’agissant de la période complémentaire de chasse sous terre du blaireau, son contexte et ses objectifs, ne satisfait pas aux exigences énoncées du II de l’article L. 123-19-6 du code de l’environnement dans le champ duquel entrait ledit arrêté dès lors que l’arrêté contesté n’est pas dépourvu d’une incidence sur l’environnement au sens de cet article.”

> Téléchargez le jugement entier (PDF)

L’ASPAS aurait évidemment voulu que ce jugement intervienne avant le début des hostilités à l’égard des blaireaux au cours de la saison 2019-2020, mais elle y voit cependant deux bonnes nouvelles : 

  • Le juge redonne un sens au principe de participation du public, trop souvent considéré comme une simple formalité par les préfets ;
  • La jurisprudence favorable au sort des blaireaux continue de se renforcer, suite à la victoire d’Indre Nature le 9 juillet 2019 et celle de l’ASPAS le 18 décembre 2020 en Gironde.

Continuons de porter la voix des blaireaux !

L’ASPAS vous encourage à participer aux différentes consultations publiques actuellement en cours un peu partout en France, pour dire NON à la période complémentaire de déterrage !  

Je participe 

#STOPdéterrage !

Blaireau-F.Limosani
© Blaireau-F.Limosani

La très grande majorité des Français sont favorables à l’interdiction du déterrage, et 73 % n’imaginaient pas que la vénerie sous terre existait encore, selon un sondage IPSOS de 2018 !

Demandez aux côtés de l’ASPAS l’interdiction du déterrage du blaireau, une pratique de chasse barbare et incompatible avec la reconnaissance des animaux comme êtres sensibles.

JE SIGNE LA PÉTITION

Dernières actualités

21.11.2022

La ville de Melle agit pour les renards !

Grâce en partie au précieux travail de médiation entrepris par la délégation ASPAS des Deux-Sèvres, la ville de Melle, 6200 habitants, a émis le souhait de retirer le renard de la liste des « nuisibles ». Une petite pierre de plus pour la réhabilitation du goupil !     Le 1er juin dernier, le conseil municipal de Melle, petite […]

13.11.2022

Des podcasts immersifs sur le quotidien des animaux sauvages

Depuis quelques années, le secteur des podcasts a le vent en poupe. Moins coûteux et polluant à diffuser qu’une vidéo, ce format éveille l’imaginaire et prend le contrepied de la mode du zapping et du “ toujours plus vite ”.  C’est pour cela que l’ASPAS s’est associée avec le jeune média Mu’ethik pour une série de podcasts […]

09.11.2022

Dominique, éleveur de moutons : “Que vivent les renards !”

Installé dans le Limousin, Dominique gère un élevage* d’une centaine de moutons d’Ouessant, race française la plus primitive et dite la plus petite du monde. Pour ce passionné d’animaux, son terrain placé en refuge ASPAS, protéger son troupeau des prédateurs relève du simple bon sens et de fait, en 26 ans d’activité, il n’a eu aucun souci avec le renard. Oui vous avez bien lu […]

04.11.2022

“GOUPIL” n°151, le magazine trimestriel de l’ASPAS

Succès de la pétition pour les blaireaux au Sénat, victoires en justice pour les loups,  actualité de l’ASPAS dans les territoires, gros dossier sur les corvidés… L’édition n°151 du magazine trimestriel de l’ASPAS est paru !  Sommaire du “Goupil” n°151 – automne 2022 :   L’actualité des actions de l’ASPAS dans les régions Stop à la […]

31.10.2022

Un nouvel épisode dramatique dans le feuilleton des bouquetins du Bargy 

Le triste feuilleton des bouquetins du Bargy continue. En juillet dernier, l’ASPAS vous invitait à participer à une consultation publique concernant un projet d’arrêté déposé par le préfet de Haute-Savoie pour autoriser l’abattage indiscriminé de 75 bouquetins dans le désormais tristement connu massif du Bargy.   Et bien, en dépit de cette consultation publique qui […]