Vercors Vie Sauvage : la nature vous dit MERCI !

Vercors Vie Sauvage : la nature vous dit MERCI !

C’est fait ! Tous vos dons réunis au cours de ces 14 derniers mois ont permis à l’ASPAS, après moult rebondissements, d’acquérir près de 500 hectares de terrain en plein cœur du Parc du Vercors. Le mercredi 27 novembre, nous avons signé l’acte de vente !  

Aujourd’hui n’avons qu’un mot à la bouche : MERCI à vous tous qui avez contribué par un don ! Vous avez cru à ce projet un peu fou, et sans votre soutien, cet écrin de nature n’aurait certainement pas la même protection que l’ASPAS s’apprête à lui offrir. Dès demain.

Idéalement situé entre vallées et montagnes dans le massif pré-alpin du Vercors drômois, ce terrain est une véritable aubaine pour la vie sauvage. Ici, arbres, plantes, insectes, loups, cerfs, renards, sangliers, aigles, vautours, etc. auront le temps et l’espace d’évoluer librement, sans pression humaine. Plus de chasse ni de coupe de bois : telle est la promesse des Réserves de Vie Sauvage® créées par l’ASPAS, afin que la nature puisse se cicatriser et que les équilibres naturels reviennent d’eux-mêmes. Dans ces zones préservées, l’activité humaine est réduite à la balade contemplative et immersive, le rêve éveillé, l’observation tranquille et désintéressée.

Un peu de patience avant de pouvoir visiter…

Comme vous le savez, la moitié de Vercors Vie Sauvage est un ancien enclos de chasse. Des animaux y sont toujours prisonniers des grillages. Les chasseurs y avaient importé des espèces exogènes, comme le cerf Sika. Il y a aussi quelques daims.

L’ASPAS va maintenant placer toute son énergie dans la réhabilitation de ce lieu. Objectif final : préserver la vie des animaux et faire tomber toutes les clôtures. Dans un avenir proche, ce lieu au lourd passif cynégétique sera intégralement redonné à la nature.

L’autre moitié de Vercors Vie Sauvage n’est pas clôturé, même s’il s’y pratiquait aussi des chasses privées. Cette partie deviendra dans quelques mois une authentique Réserve de Vie Sauvage®, le temps pour nous de délimiter les contours par des panneaux de sensibilisation, d’éviter le dérangement inutile de la faune en hiver, et de créer un sentier de découverte restreint afin que tout promeneur curieux et respectueux de la nature puisse découvrir ce lieu avec un impact minimal sur la faune et la flore.

À l’heure où les scientifiques nous alertent d’une 6e extinction de masse, une biodiversité de plus en plus affaiblie, l’ASPAS agit concrètement, sur le terrain, grâce à vous tous.

Chaque petit hectare compte. C’est la planète qui vous remercie !

Dernières actualités

21.11.2022

La ville de Melle agit pour les renards !

Grâce en partie au précieux travail de médiation entrepris par la délégation ASPAS des Deux-Sèvres, la ville de Melle, 6200 habitants, a émis le souhait de retirer le renard de la liste des « nuisibles ». Une petite pierre de plus pour la réhabilitation du goupil !     Le 1er juin dernier, le conseil municipal de Melle, petite […]

13.11.2022

Des podcasts immersifs sur le quotidien des animaux sauvages

Depuis quelques années, le secteur des podcasts a le vent en poupe. Moins coûteux et polluant à diffuser qu’une vidéo, ce format éveille l’imaginaire et prend le contrepied de la mode du zapping et du “ toujours plus vite ”.  C’est pour cela que l’ASPAS s’est associée avec le jeune média Mu’ethik pour une série de podcasts […]

09.11.2022

Dominique, éleveur de moutons : “Que vivent les renards !”

Installé dans le Limousin, Dominique gère un élevage* d’une centaine de moutons d’Ouessant, race française la plus primitive et dite la plus petite du monde. Pour ce passionné d’animaux, son terrain placé en refuge ASPAS, protéger son troupeau des prédateurs relève du simple bon sens et de fait, en 26 ans d’activité, il n’a eu aucun souci avec le renard. Oui vous avez bien lu […]

04.11.2022

“GOUPIL” n°151, le magazine trimestriel de l’ASPAS

Succès de la pétition pour les blaireaux au Sénat, victoires en justice pour les loups,  actualité de l’ASPAS dans les territoires, gros dossier sur les corvidés… L’édition n°151 du magazine trimestriel de l’ASPAS est paru !  Sommaire du “Goupil” n°151 – automne 2022 :   L’actualité des actions de l’ASPAS dans les régions Stop à la […]

31.10.2022

Un nouvel épisode dramatique dans le feuilleton des bouquetins du Bargy 

Le triste feuilleton des bouquetins du Bargy continue. En juillet dernier, l’ASPAS vous invitait à participer à une consultation publique concernant un projet d’arrêté déposé par le préfet de Haute-Savoie pour autoriser l’abattage indiscriminé de 75 bouquetins dans le désormais tristement connu massif du Bargy.   Et bien, en dépit de cette consultation publique qui […]