Tende (06) : un nouveau témoignage édifiant sur les évènements du 02 août…

Tende (06) : un nouveau témoignage édifiant sur les évènements du 02 août…

Dimanche 2 août, une projection du film Marche avec les loups (dont l’ASPAS est partenaire) a été perturbée à Tende (06) par des anti-loup particulièrement haineux et agressifs, soutenus par le maire même du village, Jean-Pierre Vassallo. Malgré l’arrivée des Gendarmes et la présence d’agents du parc du Mercantour, les fauteurs de trouble (visiblement ivres pour certains) sont parvenus à faire annuler la séance, proférant menaces et insultes xénophobes (« Enculés de touristes ! »).

Après le premier témoignage d’une personne présente que nous avions diffusé le 12 août dernier, les langues se délient…

Nouveau témoignage de Thierry Barra, sur sa page Facebook :

Aprés plusieurs jours de réflexion, je me décide à prendre la parole et à m’exprimer suite aux événements inqualifiables qui se sont déroulés lors de la diffusion du film de Jean Michel Bertrand ainsi que la bande annonce du fim de Rémy Masséglia. En effet je me suis retrouvé témoin et acteur bien involontaire devant une horde (et le mot est faible !)d’individus surexités, non représentatifs d’une profession ô combien honorable, qui ont donnés une image d’eux correspondant à la caricature classique et non justifiée pour la majorité d’entre eux, de l’individu décérébré et alcoolique. De plus, ce ne fut que injures, insultes, menaces envers les personnes présentes dans la salle, dont de nombreux touristes. Le sommum fut atteint lors de l’intervention de leur “mâle dominant” que je qualifierai plutôt de pantin aux allures de mafieux, qui se présentant en tant que maire de Tende, au lieu d’apaiser le climat plus que tendu et d’essayer de ramener un peu d’ordre comme son rôle et son autorité l’y oblige, prit faits et cause pour ces énérgumènes, les valorisants et excitants encore plus. Pathétique….
Messieurs, pour qui vous prenez vous pour osez attaquer, insulter, calomnier, huer mes amis, ma famille !!!! Vous avez fait pleurer des enfants, des femmes, même des hommes, traumatiser, indigner par votre intervention. Belle manière de vous mettre en avant…. Les paroles, les insultes et les “blagues” à 2 balles lancés par vous et certains de vos “amis” chasseurs (eux aussi non représentatifs de leur corporation) et qui rigolaient eux mêmes de leurs propres idioties, n’ont fait que vous donner une image complétement négative. Incapables d’aligner 2 mots censés et répétant toujours les mêmes phrases et insultes, vous n’avez fais que dévaloriser et humilier votre belle profession. Je n’ai rien contre vous, je connais beaucoup d’entre vous, mais vous vous êtes comportés pire que ces animaux que vous haîssez tant. Réunis en bande, vous vous êtes sentis forts avec votre chef de bande. Tout faux !! Vous étiez juste ridicules et pas crédibles…. Je me suis senti moi aussi attaqué et je n’ai pas voulu répondre à vos provocations pour éviter la surenchére dans cette ambiance violente et agressive. Vous avez insulté et hué la bande annonce d’un film consacré, non pas, au loup, mais à la relation privilégiée d’une petite fille (ma filleule) innocente qui grandit au contact de la nature, sans aucun préjugé sur les animaux (tous les animaux) qui y vivent. A méditer…. Qui sommes nous, qui êtes vous, pour décider de la pérénité et de la survie de tel ou tel être vivant. Je comprend vos problêmes. Vous parlez tout le temps du loup, animal diabolisé depuis bien longtemps (peut être parce qu’il est plus intelligent que beaucoup d’entre nous). N’oublions pas qu’il a été le premier compagnon des premiers hommes et que nous lui devons peut être une partie de notre survie. Mais quand ai t’il d’autres animaux moins médiatisés et bien aimés de nos “amis” les chasseurs. Cerfs, biches, chevreuils (et ne parlons pas des sangliers) , d’ailleurs largement réintroduits par l’homme, qui ont envahis nos forêts et nos espaces naturels. On en parle des dégats causés à la nature et aux cultures. Des biotopes entiers peuvent être transformés en détriments d’autres espèces endémiques qui elles vont disparaitre. Le loup n’as t’il pas un rôle à jouer en tant que prédateur, régulateur. Simple question. Je ne suis pas scientifique, ni biologiste. Simplement observateur. Sans parler de la pseudo régulation officielle du loup, qui, gérée par des incapables et bureaucrates pour la plupart ne fai qu’aggraver la situation !! Je veux simplement dire qu’à tut problême il y a une solution, sans pour celà passé automatiquement par la case destruction !!! Quand au parc national du Mercantour, largement représenté lors de cette soirée, je leur laisse le soin de se défendre et de s’exprimer malgré la pression économique et politique qui les muséle fortement….. N’oubliez pas que si le parc n’existait pas, vos paturages et vos zones de chasse auraient peut être été remplacés par des stations de ski et des grands ensembles touristiques, ou autres aménagements humains rendant “vos” terres stériles ou réduites à peau de chagrin et vous ne seriez peut être plus là pour la plupart. Simple hypothése…. Alors, essayez, essayons d’avoir une conversation et une concertation censée !!! Ca ne doit pas être bien dur…. J’ai vraiment été choqué et abasourdi par cette violence et cette haine. Alors quand j’entend dire : on es chez nous, foutez le camps de chez nous ! Je pense que beaucoup d’entre vous ne sont pas natifs de la vallée, chose que moi je peux revendiqué. J’aime ma vallée, alors si quelqu’un doit partir, ce n’es surement pas moi !!! La terre appartient à tout le monde. A nous d’en faire bon usage !!! Je ne prône ni la violence, ni la provocation, alors remettons les compteurs à zéro, et renouez le dialogue avec les personnes et les autorités concernés dans le calme et le respect mutuel et que chacun prépare ses discours, ses doléances, ses solutions, dans un débat constructif, sincére, intelligent. Votre comportement n’ait pas allé en votre faveur, et finalement nous a donné un formidable coup de pub, alors truvez l’erreur….. Jean Michel Bertrand et son film méritait t’il vraiment l’accueil que vous lui avez réservé ?? Réfléchissez, relativisez et vous verrez que tous le onde peux vivre en harmonie, hommes et animaux !!!!! Utopique ou pas, la balle es dans le camp de chacun d’entre nous……

Thierry BARRA

Crédit photo : Thierry Barra

Dernières actualités

21.11.2022

La ville de Melle agit pour les renards !

Grâce en partie au précieux travail de médiation entrepris par la délégation ASPAS des Deux-Sèvres, la ville de Melle, 6200 habitants, a émis le souhait de retirer le renard de la liste des « nuisibles ». Une petite pierre de plus pour la réhabilitation du goupil !     Le 1er juin dernier, le conseil municipal de Melle, petite […]

13.11.2022

Des podcasts immersifs sur le quotidien des animaux sauvages

Depuis quelques années, le secteur des podcasts a le vent en poupe. Moins coûteux et polluant à diffuser qu’une vidéo, ce format éveille l’imaginaire et prend le contrepied de la mode du zapping et du “ toujours plus vite ”.  C’est pour cela que l’ASPAS s’est associée avec le jeune média Mu’ethik pour une série de podcasts […]

09.11.2022

Dominique, éleveur de moutons : “Que vivent les renards !”

Installé dans le Limousin, Dominique gère un élevage* d’une centaine de moutons d’Ouessant, race française la plus primitive et dite la plus petite du monde. Pour ce passionné d’animaux, son terrain placé en refuge ASPAS, protéger son troupeau des prédateurs relève du simple bon sens et de fait, en 26 ans d’activité, il n’a eu aucun souci avec le renard. Oui vous avez bien lu […]

04.11.2022

“GOUPIL” n°151, le magazine trimestriel de l’ASPAS

Succès de la pétition pour les blaireaux au Sénat, victoires en justice pour les loups,  actualité de l’ASPAS dans les territoires, gros dossier sur les corvidés… L’édition n°151 du magazine trimestriel de l’ASPAS est paru !  Sommaire du “Goupil” n°151 – automne 2022 :   L’actualité des actions de l’ASPAS dans les régions Stop à la […]

31.10.2022

Un nouvel épisode dramatique dans le feuilleton des bouquetins du Bargy 

Le triste feuilleton des bouquetins du Bargy continue. En juillet dernier, l’ASPAS vous invitait à participer à une consultation publique concernant un projet d’arrêté déposé par le préfet de Haute-Savoie pour autoriser l’abattage indiscriminé de 75 bouquetins dans le désormais tristement connu massif du Bargy.   Et bien, en dépit de cette consultation publique qui […]