Pour un renforcement des populations de lynx dans les Vosges !

Pour un renforcement des populations de lynx dans les Vosges !

Collisions routières, braconnage… Le lynx est en danger critique d’extinction dans les Vosges, ce qui lui vaut de figurer sur la liste rouge des mammifères menacés de France métropolitaine.

Une situation qui s’est encore empirée depuis l’abattage illégal d’un individu sur la commune de Fellering (Haut-Rhin) à la mi-janvier 2020.

Si l’on s’en tient aux études menées par l’Observatoire des Carnivores Sauvages (OCS) organisme effectuant le suivi de terrain du lynx sur le massif vosgien, toutes les conditions écologiques sont réunies pour accueillir dans les Vosges une population de lynx prospère. Malheureusement, la diversité génétique de la population vosgienne réintroduite est la plus faible d’Europe (Bull et al. 2016, Conservation Genetics) et affecte donc fortement sa viabilité à court terme.

Les scientifiques s’accordent pour dire que seule une politique active de réintroductions de lynx dans le massif des Vosges permettra à l’espèce de prospérer. Or, pour des raisons politiques, partisanes et arbitraires, ce champ d’action est totalement absent des quelque 259 pages du Plan régional d’actions Lynx du massif des Vosges (PRA), qui est actuellement soumis à consultation publique.

Jusqu’au 11 février 2020, vous pouvez réagir à ce Plan en envoyant vos commentaires à consultation-publique-especes.dreal-grand-est@developpement-durable.gouv.fr

Attention : bien veiller à indiquer dans l’objet du mail “PRA Lynx”pour qu’il soit bien pris en compte !

L’ASPAS rejoint la position de l’OCS, qui préconise, d’une part, le remplacement au double de chaque lynx détruit illégalement (idéalement 2 femelles dans le cas présent), et d’autre part le renforcement rapide de la population résiduelle des Vosges par le lâcher de quelques individus femelles. 

Il est impératif que ces deux actions soient explicitement mentionnées dans le PRA Lynx, ce qui n’est pas le cas actuellement.

Merci d’avance à toutes et à tous pour votre participation !

A lire aussi

 

Dernières actualités

04.04.2024

Consultations publiques : dites NON au déterrage des blaireaux dès le 15 mai !

À partir du 15 mai, dans plusieurs départements de France, les chasseurs ressortent leurs pelles, pioches et autres instruments de torture pour s’adonner à leur funeste passion : le déterrage de familles entières de blaireaux, directement au terrier. Interdite chez la plupart de nos voisins, la chasse sous terre fait de la résistance en France, […]

03.04.2024

L’Etat doit faire plus pour les ours en France ! 

Si le dernier bilan démographique publié par l’Office Français de la biodiversité (OFB) révèle une légère progression de la population des ours dans les Pyrénées en 2023, le brassage génétique est toujours préoccupant et on est encore loin du seuil minimal de viabilité de l’espèce. Redonnons sa place à l’ours dans les grands massifs de […]

27.03.2024

Le col de Lizarrieta, zone Natura 2000 plombée par la chasse !  

Une étude publiée par l’association CPAL* alerte sur les taux anormalement élevés de plomb contenu dans le sol et les organismes vivants du col de Lizarrieta, un site très prisé par les chasseurs d’oiseaux migrateurs…  Véritable hot-spot de la migration, le col de Lizarrieta situé sur la commune de Sare (64) est tristement célèbre pour […]

26.03.2024

La préfète du Rhône veut autoriser le déterrage de blaireaux dès le 15 mai !

Sous la pression des chasseurs du département du Rhône, la préfecture entend autoriser une période complémentaire de vénerie sous terre des blaireaux la saison prochaine, du 15 mai au 15 août 2025… Soyons nombreux à dire NON à ce projet d’arrêté en participant à la consultation publique jusqu’au 4 avril !  Le projet d’arrêté est […]

21.03.2024

Oui aux ours dans les grands massifs de France !

Ce samedi 23 mars, c’est la Journée mondiale des ours ! L’occasion pour l’ASPAS de faire un focus sur l’ours brun et de rappeler nos actions en faveur du grand plantigrade en France. Détruit à outrance jusqu’à la moitié du 20e siècle, l’ours brun a bien failli complètement disparaître de France, à l‘instar du loup […]