Maire de Valaire, elle prend un arrêté contre le déterrage des blaireaux

Maire de Valaire, elle prend un arrêté contre le déterrage des blaireaux

Ce n’est une goutte d’eau enlevée à un océan de cruauté, mais une décision courageuse d’une élue qui, à l’instar de Daniel Cueff, ce maire breton qui a interdit les pesticides sur sa commune, pourrait bien faire des émules dans les rangs des élus locaux engagés dans la protection de la biodiversité.

Catherine Le Troquier, adhérente ASPAS, est maire du village de Valaire, qui compte moins de 100 habitants. Le 13 septembre 2019, elle a publié un arrêté interdisant la pratique de la vénerie sous terre du blaireau sur tout le territoire de sa commune.

 

Valaire est situé en Loir-et-Cher, aux portes de la Sologne, un territoire tristement célèbre pour ses grands domaines de chasse privés ; la décision de Mme le Maire est donc d’autant plus forte sur le plan symbolique, en ce qu’elle offre à ces mustélidés méconnus et mal-menés un oasis de tranquillité.

Contrairement aux chasseurs, qui n’ont fourni aucune sérieuse argumentation pour justifier leur pratique du déterrage de blaireaux dans ce département – au point que la préfecture a préféré retirer son arrêté autorisant une période complémentaire de déterrage pour la saison 2019-2020, cédant à la pression de nos associations qui se tenaient prêtes à l’attaquer en justice (lire ici) – , l’élue de Valaire a reçu le soutien d’un avocat spécialisé pour blinder son arrêté avec un argumentaire long de 6 pages !

La préfecture du Loir-et-Cher a certes la possibilité d’engager un recours pour faire annuler cette décision locale (dans les 2 mois après son entrée en vigueur), mais l’ASPAS soutient à 100% cette initiative salutaire de Catherine Le Troquier, pleinement engagée pour la biodiversité sur les quelques 7 km2 que compte la commune de Valaire. Elle permet à l’espèce blaireau de sortir de l’ombre des sous-bois pour le devant de la scène médiatique, et être ainsi mieux acceptée par des citoyens de mieux en mieux informés sur le caractère discret et inoffensif de cet animal aux mœurs nocturnes. Mais qui subit pourtant toujours la barbarie du déterrage, 8 mois sur 12, dans la grande majorité des départements de France.

Avis aux maires de France !

Vous êtes maire en France, et vous souhaitez vous aussi faire interdire la pratique barbare du déterrage sur votre commune ?

N’hésitez pas à contacter l’ASPAS qui vous accompagnera dans cette démarche. Nous tenons notamment à votre disposition un dossier d’expert qui  fait un point sur cette pratique, et qui surtout donne de solides arguments pour demander son interdiction.

#STOPdéterrage !

Les Français sont à une très grande majorité favorables à l’interdiction du déterrage, et 73% n’imaginaient pas que la vénerie sous terre existait encore, selon un sondage IPSOS de 2018 !

> Des outils pour dire STOP à cette chasse barbare !

Demandez aux côtés de l’ASPAS l’interdiction du déterrage du blaireau, une pratique de chasse barbare et incompatible avec la reconnaissance des animaux comme êtres sensibles.

JE SIGNE LA PETITION

Dernières actualités

28.06.2022

NON aux tirs de loups dans l’Hérault ! 

Le 24 juin, le préfet de l’Hérault a donné son feu vert pour des “tirs renforcés” contre des loups qui seraient responsables d’attaques de brebis dans une zone décrétée comme “difficilement protégeable”, dans le nord-est du département. L’ASPAS dénonce une fois de plus la manie de l’État de miser sur l’abattage plutôt que l’anticipation et […]

14.06.2022

La ville de Melle agit pour les renards !

Grâce en partie au précieux travail de médiation entrepris par la délégation ASPAS des Deux-Sèvres, la ville de Melle, 6200 habitants, a émis le souhait de retirer le renard de la liste des « nuisibles ». Une petite pierre de plus pour la réhabilitation du goupil !     Le 1er juin dernier, le conseil municipal de Melle, petite […]

01.06.2022

Pas de déterrage pour les blaireaux de l’Ardèche le printemps prochain !

L’ASPAS et AVES avaient adressé fin 2021 une lettre à la préfecture pour l’inciter à ne plus autoriser de période complémentaire de vénerie sous terre dans son département : une initiative qui semble avoir porté ses fruits, puisque l’interdiction est en effet mentionnée dans le projet d’arrêté encadrant la saison de chasse 2022-2023 ! Saluons cette […]

31.05.2022

KARMA, un moteur de recherche dédié à la protection du Vivant

Lancé le 22 mai 2022 à l’occasion de la Journée mondiale de la biodiversité, KARMA est le tout premier moteur de recherche 100% engagé pour le bien-être animal et la protection de la nature. L’ASPAS est partenaire de l’initiative : utiliser KARMA pour vos recherches sur le web est une manière rapide et facile de soutenir […]

31.05.2022

Journée Mondiale des Blaireaux : une 1re édition réussie !

Dans notre inlassable combat pour mettre fin au déterrage, chasse cruelle toujours autorisée en France, on leur devait bien ça, à nos petits pandas des bois et des forêts : une journée tout à leur effigie, où le grand public se familiariserait avec leurs mœurs, leur place dans la nature, et s’indignerait à nos côtés du […]