Déterrage du blaireau : le préfet du Loir-et-Cher cède à la pression des associations !

Déterrage du blaireau : le préfet du Loir-et-Cher cède à la pression des associations !

Après l’adoption le 8 juillet dernier par la préfecture du Loir-et-Cher de l’arrêté autorisant l’exercice de la vénerie sous terre du blaireau pour une période complémentaire (jusqu’au 15 septembre 2019 et du 15 mai 2020 au 30 juin 2020), l’ASPAS

s’est rangée aux côtés des associations locales Sologne Nature Environnement et Perche Nature pour tenter un recours devant le Tribunal administratif d’Orléans. Une initiative également soutenue par Catherine Le Troquier, maire de Valaire, élue particulièrement engagée pour la cause des animaux sauvages sur le territoire de sa commune.


Cette action commune n’a pas tardé à porter ses fruits, puisque moins d’un mois plus tard (le 5 août), le préfet du Loir-et-Cher a pris la décision de l’abroger ! Ayant pris connaissance de notre action en justice, la préfecture a reconnu une « carence d’expression de motivation » (entendez, en gros : « oui vous avez raison, rien ne justifie en fait de prendre un tel arrêté »…) et a préféré renoncer à défendre son texte devant le Tribunal.


Cette belle surprise arrive dans la foulée de la victoire remportée le 9 juillet dernier par l’association voisine Indre Nature, qui a réussi à faire annuler a posteriori l’arrêté autorisant le déterrage de blaireaux dans l’Indre pour une période complémentaire, en 2016.


Même si la Fédération de chasse du Loir-et-Cher peut tenter un éventuel recours contre cet arrêté d’abrogation, cette décision préfectorale est de bon augure pour la suite, en ce que la jurisprudence en faveur des blaireaux est à nouveau renforcée ! En clair, cela veut dire que les préfectures hésiteront à deux fois avant d’adopter des arrêtés qui ne sont pas justifiés sur le fond.

Dernières actualités

04.04.2024

Consultations publiques : dites NON au déterrage des blaireaux dès le 15 mai !

À partir du 15 mai, dans plusieurs départements de France, les chasseurs ressortent leurs pelles, pioches et autres instruments de torture pour s’adonner à leur funeste passion : le déterrage de familles entières de blaireaux, directement au terrier. Interdite chez la plupart de nos voisins, la chasse sous terre fait de la résistance en France, […]

03.04.2024

L’Etat doit faire plus pour les ours en France ! 

Si le dernier bilan démographique publié par l’Office Français de la biodiversité (OFB) révèle une légère progression de la population des ours dans les Pyrénées en 2023, le brassage génétique est toujours préoccupant et on est encore loin du seuil minimal de viabilité de l’espèce. Redonnons sa place à l’ours dans les grands massifs de […]

27.03.2024

Le col de Lizarrieta, zone Natura 2000 plombée par la chasse !  

Une étude publiée par l’association CPAL* alerte sur les taux anormalement élevés de plomb contenu dans le sol et les organismes vivants du col de Lizarrieta, un site très prisé par les chasseurs d’oiseaux migrateurs…  Véritable hot-spot de la migration, le col de Lizarrieta situé sur la commune de Sare (64) est tristement célèbre pour […]

26.03.2024

La préfète du Rhône veut autoriser le déterrage de blaireaux dès le 15 mai !

Sous la pression des chasseurs du département du Rhône, la préfecture entend autoriser une période complémentaire de vénerie sous terre des blaireaux la saison prochaine, du 15 mai au 15 août 2025… Soyons nombreux à dire NON à ce projet d’arrêté en participant à la consultation publique jusqu’au 4 avril !  Le projet d’arrêté est […]

21.03.2024

Oui aux ours dans les grands massifs de France !

Ce samedi 23 mars, c’est la Journée mondiale des ours ! L’occasion pour l’ASPAS de faire un focus sur l’ours brun et de rappeler nos actions en faveur du grand plantigrade en France. Détruit à outrance jusqu’à la moitié du 20e siècle, l’ours brun a bien failli complètement disparaître de France, à l‘instar du loup […]