Stop aux animaux d'élevage de la chasse

La pétition, quoi que l’on en dise, reste un outil indispensable pour rendre visible le caractère massif et collectif d’une demande, et être ainsi écoutés par les autorités. En signant une pétition, vous rejoignez une mobilisation et faites valoir votre droit citoyen d’expression.

L’élevage des animaux pour le loisir de la chasse est une pratique ancienne, mais le nombre d’animaux élevés était extrême, et faible en comparaison de ce qui s’est produit à partir des années 1950, époque où l’élevage et l’importation pour la chasse furent organisés à grande échelle en France.

Au cours de cette récente histoire, on peut estimer à environ un milliard le nombre d’animaux élevés et lâchés pour la chasse en France. L’élevage du « gibier » est aujourd’hui une activité de haute importance : le secteur représente une « production » annuelle de 30 millions d’animaux.

Enquête : "Cocotte d'élevage" des chasseurs : de la cage au carnage

19 millions de faisans et de perdrix sont élevés chaque année en France pour être lâchés pour la chasse, destinés à satisfaire les envies de tirs faciles.
Tantôt élevés en cage minuscule sur sol grillagé, tantôt en grande concentration dans des volières, tantôt dans le noir continu, tantôt dans la lumière continue, appareillés d’ustensiles parfois mutilants, sans parents pour les poussins, victimes de collisions et d’étouffements, confinés, stressés jusqu’à en mourir : ces millions d’animaux souffrent inévitablement. Si les tirs des fusils n’ont pas raison d’eux, c’est leur inadaptation à la vie sauvage qui entraînera leur mort. Une courte vie de souffrance, pour le seul loisir de la chasse.

 

Pour dire stop aux animaux d’élevage pour la chasse, signez la pétition !

L’ASPAS est une association 100% indépendante qui a fait le choix de ne recevoir aucune subvention publique. Si vous souhaitez soutenir nos actions, vous pouvez adhérer et/ou faire un don. Merci !

L’ASPAS est une association 100% indépendante qui a fait le choix de ne recevoir aucune subvention publique. Si vous souhaitez soutenir nos actions, vous pouvez adhérer et/ou faire un don. Merci !