Cavités Pièges

Les poteaux ouverts au sommet sont des pièges mortels pour de nombreuses espèces animales. La plupart de nos aménagements, jardins et bâtiments recèlent quantité de cavités. Supprimer ces pièges est à notre portée !

Les raisons de notre combat

Poteau de clôture, support de barrières métalliques, ou d’aménagements pour des plantations agricoles, armatures pour hangars, support de boîtes à lettres collectives, tubage de cheminée, de gouttière, poteau de fils à linge, manchon de protection pour les plantations, vide sanitaire, piscine, fosses diverses, plots de circulation : elles sont si banales dans notre environnement, que nous en avons peut-être chez nous sans le savoir. 

Ces cavités sont utilisées par de nombreux animaux. Pour se protéger des prédateurs, certaines espèces cherchent en effet toutes sortes de recoins pour y trouver refuge ou se reproduire. Mais ceci peut se révéler fatal : l’animal entré dans ce type de cavité ne peut en sortir et, piégé, meurt de faim et d’épuisement.

Les actions de l’ASPAS

L’ASPAS et la LPO sensibilisent le grand public à ce problème national depuis de nombreuses années à travers leurs supports de communication et leurs communiqués de presse. Ensemble elles ont édité un guide gratuit où se trouvent de nombreux conseils pour supprimer ces pièges mortels. Ce document donne des solutions immédiates, des solutions pérennes, des conseils pratiques pour anticiper le problème.

 

Grâce à ces actions de sensibilisation, la loi relative à la conquête de la biodiversité de 2016 a interdit « La pose de poteaux téléphoniques et de poteaux de filets paravalanches et anti-éboulement creux et non bouchés. » Mais la vigilance reste de mise car ces pièges sont encore nombreux ! 

Agir à nos côtés

Déceler ces cavités piège et les rendre définitivement inoffensives pour la vie sauvage

Informer le propriétaire, l’entreprise ou la collectivité concernés par les poteaux ou autre cavités problématiques

S’inspirer du courrier type afin de signaler dans les cas où les cavités-pièges repérées appartiennent à un tiers

L’ASPAS sensibilise l’opinion publique à l’utilité de chaque espèce animale à travers ses brochures, ses campagnes et son magazine Goupil.