Pour Willy Schraen, les parcs de chasse sont des centres de formation pour tueurs de sangliers !

Pour Willy Schraen, les parcs de chasse sont des centres de formation pour tueurs de sangliers !

Les parcs de chasse ? « Je suis passé par là » dit Willy Schraen, dans une interview sur Facebook accordée à l’association « Les amis des chemins de Sologne » le 3 mars 2021.

Selon le patron des chasseurs de France, ces lieux ont une « vraie fonction de formation », surtout pour un « jeune chasseur de petit gibier du Pas-de-Calais qui n’a jamais vu un sanglier courir de sa vie »

Autrement dit : c’est super d’élever des sangliers pour les relâcher dans ces lieux fermés, car cela permet de comprendre comment manier des armes et s’entraîner à mieux les tuer !

Quant aux enclos de chasse commerciaux (qui se distinguent des parcs en ce que la chasse y est possible toute l’année) qui proposent aux clients, en plus du choix des trophées, le gîte et le couvert, Willy Schraen les défend avec la même poigne : « s’il y a des gens qui veulent tuer un sanglier d’élevage dans une chasse commerciale, partir avec un morceau de sanglier à la maison pour le manger, ça ne me pose aucun problème ». 

C’est donc cela, la réponse tant attendue par l’ASPAS à sa lettre envoyée au président de la Fédération Nationale des Chasseurs le 28 janvier dernier, pour l’exhorter à prendre position sur ces pratiques cruelles et contraires à toute éthique ?…

Plutôt que de répondre à une association de protection de la nature, Willy Schraen a préféré répondre à une association qui vise indirectement à terme, à travers sa lutte contre l’engrillagement des grandes propriétés solognotes, à redonner aux chasseurs de nouveaux territoires de chasse et de nouveaux animaux à tuer.

Le « en même temps » spécial Willy

Willy Schraen est contre l’engrillagement, en invoquant les problèmes de « continuum écologique » et de « brassage génétique des animaux », mais en même temps il met en garde contre des propositions de loi qui commencent à voir le jour et qui visent à interdire tous les parcs et enclos de chasse de France !

En réalité, ce dont a peur Willy, c’est sans doute de se voir infliger une nouvelle défaite cynégétique : après la suspension de la chasse à la glu, l’interdiction de la chasse aux oies migratrices en mars, la scission survenue entre chasseurs pendant le confinement d’automne, l’interdiction de ces safaris de la mort serait pour le patron des chasseurs de France une avancée pour le bien-être animal difficile à avaler, lui qui a visiblement quelques ambitions politiques à l’approche de 2022…

Carnage derrière le grillage : STOP à la chasse en enclos ! 

En septembre 2019, l’ASPAS a dévoilé une enquête exclusive avec des images tournées en caméra-cachée dans un parc de chasse à sangliers en Nouvelle-Aquitaine : les pratiques des chasseurs sont insupportables. Plus de 53 000 citoyens ont déjà signé la pétition en ligne pour demander l’interdiction de la chasse sur des animaux en captivité.

Méconnue, cette pratique n’est pas anecdotique puisqu’elle concerne environ 1 300 parcs et enclos qui détiennent au total 50 000 à 100 000 animaux : cerfs, chevreuils, mouflons, daims, etc.

> Notre enquête complète en infiltration
> Le dépliant de sensibilisation (PDF) à diffuser massivement
> Toutes nos vidéos sur la chasse en enclos
> La lettre de l’ASPAS à Willy Schraen

Dernières actualités

11.06.2024

« Goupil score » : déclare ton massacre de renards à la FDC 87 !

Après la « brigade d’action contre les corvidés » (BACC 87) en partenariat avec la FNSEA, le défilé « Au bonheur des veneurs1 » à Limoges pour défendre la passion barbare du déterrage, la Fédération des chasseurs de la Haute-Vienne innove encore un peu plus dans le genre massacre ludique d’animaux sauvages : via sa plateforme baptisée « Goupil score », lancée […]

07.06.2024

Elections européennes : votez pour la nature !!

Chasse aux loups, recul sur les pesticides, destruction des habitats naturels… Contre les graves risques de régressions actuelles, votre vote pour la nature est essentiel ce 9 juin ! Voici quelques pistes pour vous aider dans votre choix… Fidèle à sa volonté de conserver toute son indépendance politique et sa liberté d’action, l’ASPAS se gardera bien […]

06.06.2024

Crise agricole et biodiversité : non à la loi qui facilitera la destruction d’espèces protégées !

L’ASPAS est co-signataire de la pétition interassociative initiée par Animal Cross pour demander au gouvernement de revoir l’article 13 du projet de loi sur l’orientation agricole : en l’état, le texte prévoit une dépénalisation de l’atteinte aux espèces protégées, ce qui constituerait une atteinte gravissime à la protection de la nature avec un retour en […]

29.05.2024

Agissons contre la chasse d’été !

Comme si la chasse en automne et en hiver ne suffisait pas, une majorité de préfectures autorise aussi la chasse d’été, et ce à partir du 1er juin ! Les animaux à subir ces nouveaux assauts sont principalement les sangliers, les chevreuils (surtout les mâles qui font de beaux trophées), et les renards… Les renards […]

29.05.2024

L’Ardèche déclare la guerre aux loups !

“La place du loup c’est à Peaugres” (un zoo…), affirme Olivier Amrane*, le président du département de l’Ardèche, qui vient de lancer une campagne d’affichage ouvertement hostile au grand prédateur en partenariat avec la Fédé de chasse 07 et la Chambre d’agriculture… Même Sophie Elizéon, la préfète de l’Ardèche prend position contre le grand canidé, en […]