Les nichoirs en plastique des chasseurs financés avec l’éco-contribution…

Les nichoirs en plastique des chasseurs financés avec l’éco-contribution…

Pour aider à lutter contre l’invasion des chenilles processionnaires dans les Hauts-de-France, la Fédération régionale des chasseurs distribue gratuitement 20 000 nichoirs pour mésanges. Une initiative louable, au premier abord… Sauf qu’en y regardant d’un plus près, on déchante vite : les nichoirs sont en partie financés par le contribuable (via le dispositif opaque de léco-contribution créé par la loi du 24 juillet 2019), ils sont noirs (bonjour la chaleur !), et surtout, ils sont fabriqués en plastique léger (super les futurs déchets !)  

C’est Médiacités qui révèle l’envers du décor peu reluisant de ceux qui se revendiquent être “les 1ers écolos de France” : selon le site d’investigation, ces nichoirs ont été achetés 2,80 euros pièce auprès dArdenn’Pac, une entreprise basée dans l’Aisne spécialisée dans le polypropylène alvéolaire, un plastique recyclable.  

La Région présidée par Xavier Bertrand, connu pour avoir sucré des subventions aux associations écolos et pour avoir offert un radar ornithologique inutile pour les chasseursaurait financé la moitié du projet, et l’Office Français de la Biodiversité un tiers (via la fameuse éco-contribution un fonds annuel d’environ 13 millions d’euros d’argent public censé financer des projets de protection de la biodiversité menés par les chasseurs)   

Interrogé par Médiacités, le directeur régional de l’OFB confirme avoir validé ce projet, tout en précisant qu’on lui a demandé de “parapher un document global sans précision technique. Sans suivi, ni contrôle...  

Cette opacité du dispositif de l’éco-contribution, c’est précisément ce que l’ASPAS, la LPO et OPIE ont dénoncé dans leur recours en justice (en attente de jugement). C’est aussi ce que la Cour des Comptes a pointé du doigt dans son audit de la Fédération Nationale des Chasseurs publié en juillet 2023 ; s‘agissant de l’utilisation du Fonds biodiversité, elle signale un sérieux “manque d’information dans les dossiers rendant l’évaluation difficile, que ce soit du point de vue de leur pertinence, de leur qualité scientifique et technique, que de leur faisabilité”. Les Sages appellent ainsi le Gouvernement à procéder à “une évaluation approfondie des projets financés par le Fonds biodiversité en amont de l’échéance en 2026″.

Lâchers de lapins pour la chasse dans le Vaucluse, forêts zigouillées pour permettre aux 4×4 des chasseurs d’accéder à de nouvelles zones en Ariègeversants de montagnes bousillés à la pelle araignée pour les futures parties de chasse aux tétras lyres dans les Hautes-Alpes Dans de bien nombreux cas qui ont été portés à notre connaissance, ce que les chasseurs qualifient “d’actions concrètes en faveur de la biodiversité” relèvent plutôt d’un scandaleux greenwashing cynégétique financé par l’argent du contribuable, dont l’objectif semble bien de satisfaire l’intérêt des chasseurs avant celui de la nature…

Pour aller plus loin :

> Enquête de “Charlie Hebdo” (juillet 2023) : “Éco-contribution” : 10 millions d’euros par an pour flinguer la nature (charliehebdo.fr)

> Enquête de Radio France (novembre 2023) : Initiation au couteau, nichoirs en plastique… Comment les fédérations de chasse utilisent l’argent public

> Enquête de “Capital” (novembre 2023) : “Chasseurs : comment ils ont mis la main sur des millions de subventions dédiés à la biodiversité”

> Article de 30 millions d’Amis : “5 révélations troublantes sur les subventions allouées aux chasseurs”

Dernières actualités

23.02.2024

“Vivre avec les loups” censuré dans la vallée de la Roya !

Dans la vallée de Roya (Alpes-Maritimes), le dernier film de Jean-Michel Bertrand a été scandaleusement déprogrammé sur décision municipale dans deux communes : Breil-sur-Roya, le 13 février, et Fontan, le 17 février… Le film devait être projeté dans les salles municipales de ces deux villages. Les élus qui ont pris cette décision expliquent à la presse […]

22.02.2024

“Vivre avec les loups”, un film en partenariat avec l’ASPAS

Après La Vallée des Loups et Marche avec les loups, Jean-Michel Bertrand revient avec le 3e opus de sa trilogie consacré à la coexistence avec le grand prédateur, toujours en partenariat avec l’ASPAS. Plusieurs avant-premières de Vivre avec les loups sont organisées un peu partout en France courant décembre et janvier, avant sa sortie officielle […]

21.02.2024

Oui aux ours dans les grands massifs de France !

Détruit à outrance jusqu’à la moitié du 20e siècle, l’ours brun a bien failli complètement disparaître de France, à l‘instar du loup gris. Éliminé des Alpes, seule une petite population a péniblement subsisté dans les Pyrénées. Mais grâce au dévouement de quelques passionnés, d’associations de protection de la nature et d’opérations de réintroduction, le pire […]

19.02.2024

Réguler les lynx, le Doubs rêve des chasseurs !

Dans une lettre* adressée à la Fédération départementale de chasse du Doubs, le 16 février dernier, l’association intercommunale de chasse de Fournets-Luisans-Fuans exprime sa volonté de pouvoir réguler les lynx, espèce pourtant strictement protégée et menacée d’extinction en France… Motif ? Sans régulation, les grands félins feraient disparaître tous les chevreuils et les chamois ! […]

13.02.2024

Pas nuisibles  : les renards épargnés dans 10 communes de l’Hérault 

Dans l’Hérault, grâce notamment à une mobilisation de bénévoles ASPAS, LPO et Goupil connexion, les renards échappent au nouveau classement ESOD 2023-2026 dans plusieurs communes du département. Le rôle des prédateurs dans la régulation naturelle des lapins a été l’un des arguments mis en avant pour convaincre la préfecture.   Des dégâts de lapins chez les arboriculteurs, […]