Animal blessé, abandonné

Attention : la détention et le transport des animaux sauvages, qu’ils soient chassables ou protégés, vivants ou morts, sont interdits sans autorisation préfectorale. Vous n’avez donc pas le droit de recueillir un animal, même pour le soigner ! Cependant, une tolérance permet aux particuliers qui secourent un animal blessé de le transporter dans les meilleurs délais vers un centre de sauvegarde de la faune sauvage.

Ces établissements, soumis à autorisations administratives du préfet, sont seuls habilités à héberger, soigner et entretenir les animaux sauvages en vue de leur réinsertion dans le milieu naturel.
Si vous trouvez un animal blessé, très affaibli, ou si vous avez un doute concernant un jeune, il convient donc de contacter immédiatement le centre de sauvegarde pour la faune sauvage le plus proche : www.secours-faunesauvage.eu

Ces spécialistes vous conseilleront sur la nécessité de le recueillir temporairement, sur les précautions à prendre pour le manipuler en sécurité, pour vous et pour lui, sur la manière de le contenir, de le transporter et, éventuellement, sur les premiers soins à prodiguer.

Que faire avec un animal blessé ?

Placez-le dans un carton bien fermé, au calme et au chaud (gare aux serres des rapaces et au bec des hérons et des cigognes). En période de forte chaleur percer de petits trous afin de faciliter l’aération.

Ne lui donnez ni à boire, ni à manger. Ne tentez pas de le soigner non plus.

Mais prenez contact immédiatement avec un centre de sauvegarde, pour organiser la suite des choses.

Que faire avec un oisillon ou un jeune mammifère ?

Attention, ils n’ont pas tous besoin d’être secourus…

Chez beaucoup d’espèces d’oiseaux, les oisillons quittent le nid avant de savoir véritablement voler. Les parents continuent de les nourrir pendant cette période d’apprentissage.

Si l’oisillon est trouvé à terre et déjà emplumé, remettez-le simplement en hauteur à l’abri des prédateurs. Ses parents le protègent et le nourrissent.

De même, pour un jeune mammifère, il ne faut surtout pas le toucher. Sa mère n’est pas bien loin ! Si vous avez un doute sur son état, contactez un centre de soins si possible avant de l’attraper ! Quelques photos aideront à appréhender la situation…

Cas particulier : Les martinets volent en permanence ; ils ne se trouvent au sol que par accident et ne peuvent reprendre leur envol seul. Une intervention est nécessaire dans tous les cas !