Manifeste AnimalPolitique : 30 propositions pour mettre la condition animale au cœur des enjeux politiques

22/11/2016

Rassemblées au sein du collectif AnimalPolitique, 26 organisations de protection animale, dont l’ASPAS, ont présenté aujourd’hui à la presse les 30 propositions de leur « Manifeste ». L’objectif est clair : imposer la condition animale au cœur des préoccupations des politiques français à travers des propositions concrètes, réalistes et immédiatement applicables.

Une initiative soutenue par le célèbre moine bouddhiste Matthieu Ricard, ardent défenseur du bien-être des animaux, et soutenue également par Nicolas Hulot, Yann Arthus Bertrand et de nombreuses autres personnalités préoccupées par la condition animale. Cette première a suscité un vif intérêt de la part des médias.

manifesteL’idée de s’unir a été initiée et facilitée par les députées Laurence Abeille et Geneviève Gaillard, membres du groupe d’études sur la protection des animaux à l’Assemblée nationale. Le collectif AnimalPolitique a été fondé en janvier 2016 et réuni 26 organisations de protection animale de tous horizons et de spécialités différentes mais bien complémentaires, pour répondre au décalage entre la préoccupation croissante des citoyens pour les animaux et l’engagement insuffisant des politiques.

Ces derniers mois, nos 26 organisations ont travaillé ensemble, mutualisant ainsi et de manière totalement inédite dans leur histoire, leurs expertises et leurs expériences. Efficaces, nous avons déjà organisé un colloque le 2 juin dernier, réunissant plus de 300 personnes.

Notre manifeste formule 30 propositions concrètes, sur 6 thématiques majeures de la protection animale : les animaux d’élevage, d’expérimentation, de divertissement et de spectacle, de compagnie, de la faune sauvage, et la place des animaux dans notre  société. Elles sont destinées aux candidats à l’élection présidentielle et aux élections législatives pour qu’ils prennent position publiquement, et démontrent ainsi leur implication et leur intérêt pour une question qui ne doit plus rester le parent pauvre du débat citoyen. Le Collectif AnimalPolitique se mobilisera dans les semaines à venir pour que la cause animale soit incontournable dans le débat présidentiel.

De l’engagement des politiques français dépend le sort de plusieurs milliards d’animaux utilisés pour leur chair, leur peau, leur pelage, leur plumage, pour l’expérimentation scientifique, l’enseignement, le divertissement, ou encore leur compagnie. La qualité du lien entre l’humain et l’animal est un des enjeux majeurs de nos sociétés et de notre pays. La tradition humaniste de notre pays doit s’étendre au respect de la vie animale.

Il est aujourd’hui du devoir de chaque acteur de la vie politique de s’engager
pour améliorer rapidement et durablement les conditions d’existence des animaux.

www.animalpolitique.com

Les organisations membres du collectif AnimalPolitique :
Alliance Anticorrida, Antidote Europe, ASPAS (Association pour la protection des animaux sauvages), Association Stéphane Lamart, C’est Assez !, CIWF France (Compassion In World Farming), CNSPA (Confédération Nationale des SPA de France – Défense de l’Animal), Code animal, CRAC Europe (Comité Radicalement Anti Corrida), FLAC (Fédération des Luttes pour l’Abolition des Corridas), Fondation Assistance aux Animaux, LFDA (La Fondation Droit Animal, éthique et sciences), Fondation Brigitte Bardot, Fondation 30 millions d’amis, FUDA, IFAW France (Fonds international pour la protection des animaux), L214, OABA (OEuvre d’Assistance aux Bêtes d’Abattoirs), One Voice, PETA France (People for the Ethical Treatment of Animals), Pro Anima, Sea Shepherd, SNDA (Société Nationale pour la Défense des Animaux), la SPA (la Société Protectrice des Animaux), 269 Life France, WELFARM.