• Victoire pour les renards, une de plus !

    Le tribunal administratif de Nancy vient, une nouvelle fois, de sanctionner l’arrêté du préfet de la Meurthe-et-Moselle qui autorisait le tir de nuit du renard dans ce département ! L’arrêté était en cours d’exécution et devait encore s’appliquer jusqu’au 31 décembre 2018. Grâce à l’ASPAS et ses partenaires (FLORE 54, le GEML et One Voice), les renards ont gagné un mois de répit.Lire la suite

  • Soutenez le projet Vercors Vie Sauvage

    Le site retenu pour le projet Vercors Vie Sauvage est isolé au fond d’un vallon dans le massif du Vercors, sans agriculture intensive à proximité. Par sa taille, il constitue un véritable havre de paix pour notre biodiversité épuisée : 490 hectares de forêt ancienne très diversifiée avec de nombreuses essences d’arbres et d’arbustes typiques de l’étage montagnard, dont plusieurs arbres remarquables.Lire la suite

  • Enquête : « cocottes d’élevage » des chasseurs : de la cage au carnage

    14 millions de faisans et 5 millions de perdrix sont élevés chaque année en France pour être lâchés pour la chasse.Tantôt élevés en cage individuelle minuscule sur sol grillagé, tantôt en grande concentration dans des volières, tantôt dans le noir continu, tantôt dans la lumière continue, appareillés d’ustensiles parfois mutilants, sans parents pour les poussins, victimes de collisions et d’étouffements, confinés, stressés jusqu’à en mourir : ces millions d’animaux souffrent inévitablement. Lire la suite

Oies sauvages : arrêtons le massacre !

Le Ministère de la Transition Écologique et Solidaire demande l’avis des citoyens sur un arrêté prévoyant d’autoriser la chasse de trois espèces d’oies grises (Oie cendrée, rieuse et des moissons) pendant le mois de février, période de migration prénuptiale de ces oiseaux. Leur chasse pendant cette période cruciale est pourtant formellement interdite par la Directive européenne dite « Oiseaux ».Lire la suite

Victoire pour les renards, une de plus !

Le tribunal administratif de Nancy vient, une nouvelle fois, de sanctionner l’arrêté du préfet de la Meurthe-et-Moselle qui autorisait le tir de nuit du renard dans ce département ! L’arrêté était en cours d’exécution et devait encore s’appliquer jusqu’au 31 décembre 2018. Grâce à l’ASPAS et ses partenaires (FLORE 54, le GEML et One Voice), les renards ont gagné un mois de répit.Lire la suite