• Goupil 147 – Automne 2021

    Retrouvez toute l’actualité de l’ASPAS dans Goupil, le magazine trimestriel réservé aux adhérents de l’association. Au sommaire du numéro 14 : Dossier : La vérité sur les cochongliers, Une victoire porteuse d’espoir pour les blaireaux, Bienvenue à Maître Renard, l’avocat du monde sauvage, etc.Lire la suite

  • Une victoire porteuse d’espoir pour les blaireaux

    Grâce à l’ASPAS et l’association AVES, brillamment représentées par le cabinet Géo Avocats, les blaireaux de la Vienne vont connaître un peu de répit ! En effet, par arrêté du 25 mai 2021, le préfet de ce département autorisait des périodes complémentaires de vénerie sous terre des blaireaux dès le 1er juillet 2021 et dès le 15 mai 2022, soit la possibilité d’aller déterrer des familles de blaireaux avant l’ouverture générale de la chasse.Lire la suite

  • Soutenez l’ASPAS pour créer de nouvelles Réserves de Vie Sauvage® !

    Pour protéger les espèces animales et végétales, il faut leur garantir des espaces préservés de toute exploitation et pollution. C’est ce qu’a entrepris l’ASPAS en achetant des terrains où elle laisse la vie sauvage s’exprimer en toute liberté. Et ça marche !Lire la suite

Non aux battues de chasse dans les zones à ours !

Une semaine après qu’un chasseur a tué une ourse, près de Seix en Ariège, une information judiciaire contre X a été ouverte le 26 novembre pour destruction d’une espèce protégée et chasse illégale dans une réserve de chasse et de faune sauvage. L’ASPAS se portera naturellement partie civile si l’infraction est avérée, et demande dès maintenant la fin de toute battue en zone à ours !Lire la suite

Victoire contre le déterrage de blaireaux en Deux-Sèvres !

L’ASPAS avait attaqué en justice l’arrêté préfectoral du 19 juin 2020 s’appliquant aux Deux-Sèvres en ce qu’il autorisait une période complémentaire de vénerie sous terre du blaireau. Le 18 novembre dernier, la décision du Tribunal administratif de Poitiers nous a donné raison : aucune donnée ne justifiait d’autoriser cette chasse, de surcroît à une saison où des blaireautins sont susceptibles d’être présents dans les terriers !Lire la suite