Home » Conservatoire de l’ASPAS » Présentation

Présentation

Le Conservatoire ESPACE

Aujourd’hui, la chasse est autorisée dans plus de 70 % des Réserves Naturelles d’État existantes et dans 100 % des nouvelles Réserves de France. De même l’exploitation forestière peut se pratiquer dans tout ou partie de ces espaces dits « protégés » (comme, par exemple, dans tous les Parcs Nationaux). Cela ampute des pans entiers de diversité biologique liée au bois mort, mais cela nuit aussi à toutes les espèces sensibles au dérangement. L’ASPAS a réagi en créant son conservatoire ESPACE pour se doter du meilleur des outils de protection des milieux naturel : l’acquisition foncière.

Dans le cadre de ses statuts et conformément à ses objectifs fondamentaux de défense de la faune sauvage et plus généralement du patrimoine naturel, l’ASPAS a créé et déposé le label  « Réserves de Vie Sauvage® ». Les Réserves de Vie Sauvage® mettent en pratique le concept de libre évolution et de naturalité comme modalité de gestion. Leur niveau de protection correspond à la catégorie 1, b du classement de l’Union Internationale pour la Conservation de la Nature (UICN).

Pourquoi un conservatoire ESPACE au sein de l’ASPAS ?Orchis sureau - R.Collange

✔ parce que la protection efficace de la nature passe par la maîtrise foncière
✔ parce que trop de dérogations et de tolérances (comme la chasse) sont maintenues dans les espaces prétendument protégés (réserves naturelles, parcs nationaux etc.)
✔ parce que l’urbanisation galopante menace certaines zones sauvages
✔ parce que de plus en plus de grands espaces étant utilisés pour des chasses privées, les animaux ont de moins en moins de refuges
✔ parce que « nos enfants jugeront peut-être notre civilisation, non pas à ce qu’elle a pris à la nature, mais à ce qu’elle lui a laissé » (Robert HAINARD)

Quels terrains pour ce conservatoire ? 
Des terrains sauvages de toutes sortes, de préférence d’un fort intérêt ou d’un fort potentiel biologique tels que zones humides, forêts, falaises, landes, cols migratoires, etc. Chaque acquisition sera précédée d’une étude de terrain.

Quelle gestion pour ces terrains ?
La gestion conservatoire recommande la non-intervention. Ces zones naturelles ne recevront dans la mesure du possible aucune intervention humaine. Elles seront laissées en libre évolution. La chasse y sera bien sûr interdite ainsi que la pénétration motorisée. Sauf exception, les espaces seront ouverts au public dans un cadre réglementé. L’objectif est de reconstituer des îlots de nature intacte, des zones de quiétude pour la faune et de naturalité pour la végétation.

Comment obtenir la maîtrise foncière ?
Vercors - R.Collange✔ par l’acquisition de terrains. A cet effet, une recherche active est actuellement menée. Si vous avez connaissance de terrains abritant une nature riche en vente dans votre entourage, vous pouvez nous prévenir. L’ASPAS a ouvert une ligne budgétaire spécifi que pour le fi nancement de ce projet. Des appels à dons pourront également être lancés lorsque des opportunités se présenteront.
✔ Par les donations et les legs. La récente reconnaissance d’utilité publique de l’ASPAS facilite ce mode d’acquisition puisqu’elle permet désormais une exonération totale des droits de mutation (contre 60 % jusqu’à présent). Transmettre ainsi vos terrains naturels à l’ASPAS vous donnera la certitude qu’ils demeureront préservés dans le temps.

  • Téléchargez le dépliant sur la première Réserve de Vie Sauvage créée dans le cadre du conservatoire ESPACE :
      La réserve du Grand Barry

Pour toutes questions n’hésitez pas à nous contacter.

Terrains acquis dans le cadre du Conservatoire ESPACE
Cliquez sur les visuels pour agrandir les images