RVS du Grand Barry

La Réserve de Vie Sauvage du Grand Barry ® (Drôme)

À travers son Conservatoire privé et grâce à la confiance et à la générosité de ses adhérents et de deux fondations privées (Fondation pour une Terre Humaine, Fondation Bourdon),  l’ASPAS a fait l’acquisition de 105 hectares de bois et de landes sur la commune de Véronne (Drôme), le 17 septembre 2012. La propriété se situe au cœur d’un vaste massif boisé à la biodiversité exceptionnelle : le massif du Grand Barry.

Depuis cette première belle acquisition l’ASPAS continue son action en homogénéisant et en élargissant ce territoire protégé. Ainsi, des parcelles voisines totalisant 25 hectares, ont depuis été achetées et sont venues étoffer cette aire.

Cette Réserve de Vie Sauvage ® a été intégralement rendue à la nature. Toute activité humaine néfaste ou pouvant déranger la quiétude  de la fauneet le développement de la flore y est interdite (chasse, coupe de bois, engins motorisés…). Seule la balade à pied y est autorisée.

L’inventaire spécifique de ses richesses naturelles a débuté au printemps 2013. En 2 ans les populations d’ongulés sont plus présentes, de nombreux indices de présence en attestent et des portées ont été observées.

Voici une synthèse des études et inventaires disponibles concernant l’ensemble du massif.

Ce vaste massif forestier, relativement homogène, d’un millier d’hectares, sans route asphaltée est pratiquement dépourvu d’habitat permanent. Il est placé au centre de la Drôme, dans le district du Diois, au pied sud du Parc naturel régional du Vercors. Il s’étend sur cinq communes : Véronne, Vercheny, Espenel, Saillans et Pontaix. En continuité avec le massif du Vercors, au nord, le massif du Grand Barry est bordé, à l’ouest par le Rieussec (petite rivière à régime torrentiel et riche en écrevisses) et au sud et à l’est par la rivière Drôme.

RVS.Grand.Barry-R.Collange

En forme de pyramide, ce massif domine la rivière Drôme de plus de 800 m. Il est formé d’amples versants qui convergent vers les trois lignes de crête qui se rejoignent au sommet de Gaudichart (1 112 m).

Le relief est souligné par de formidables barres de falaises calcaires qui forment un « Y » presque parfait, centré au cœur du massif (crête du Grand Barry, falaises de Vercheny-Pontaix et crête de Vercheny-Espenel ). Entre ces crêtes se développent de vastes combes qui remontent toutes en direction de Gaudichart.

Flore (aperçu) : Plus d’une vingtaine d’espèces d’orchidées recensées sur le massif et l’inventaire ne prétend pas être exhaustif. Trois espèces remarquables des milieux rocailleux identifiées : la bufonie paniculée, la joubarbe du calcaire et le millepertuis à feuille d’hysope.

Invertébrés : Présence avérée ou probable d’espèces patrimoniales rares et/ou protégées  (proserpine, le damier de la succise, six espèces de zygènes, trois espèces d’ascalaphes, trois espèces de cigales … ).

Reptiles  : Lézard vert et lézard des murailles, couleuvre verte et jaune, couleuvre vipérine et vipère aspic, présence avérée ou probable de la coronelle girondine et de la couleuvre d’esculape. Lézard ocellé régulièrement noté  à proximité de la Réserve de Vie Sauvage du Grand Barry.

Mammifères : Cerf, chamois, chevreuil, sanglier, renard, blaireau, martre, fouine, belette, hermine… Présence confirmée du loup et du lynx à proximité de la Réserve de Vie Sauvage du Grand Barry.

Télécharger le dépliant sur la première Réserve de Vie Sauvage ®
créée dans le cadre du conservatoire ESPACE :
 

 La réserve du Grand Barry

Avec le soutien de la Fondation pour une Terre Humaine et la Fondation Bourdon
LOGO-FTH-high

La galerie de l’inauguration avec Jacques Perrin

Voir le communiqué de presse de l’inauguration

La galerie de la Réserve de Vie Sauvage du Grand Barry ®

 Cliquer sur les visuels pour agrandir l’image