verite2

Vérité sur la chasse en France 2/10 : Chasser bourré, c’est légal !

08/09/2016

Un fusil, c’est largement aussi dangereux qu’une voiture. Pourtant, à ce jour, aucune loi n’existe pour contrôler le taux d’alcoolémie d’un chasseur en action, ni aucune sanction, comme c’est le cas pour les automobilistes !

Les chasseurs ne sont par ailleurs tenus à aucun examen médical, ni leurs armes à aucun contrôle. En France, chasser bourré, avec des troubles de la vue, une parkinson et une vieille pétoire, c’est possible !
verite2
Aussi, l’ASPAS demande :

  • la mise en place d’un seuil légal de concentration d’alcool dans le sang et dans l’air expiré au-delà duquel la chasse est interdite, et la mise en place de l’infraction qui en découle.
  • la mise en place de contrôles inopinés de l’alcoolémie, sur des terrains privés et publics, par les agents compétents en matière de police de l’environnement.
  • de considérer l’état alcoolique comme circonstance aggravante pour certaines infractions graves.
  • d’uniformiser les sanctions, pour qu’elles soient équivalentes à celles de la conduite en état d’ivresse (1).
  • des contrôles réguliers de l’état de santé des pratiquants pour obtenir le renouvellement du permis.
  • des contrôles réguliers des armes utilisées, ainsi que des tests de maniement.

(1) retrait du permis de chasser, amende pouvant aller jusqu’à 4 500 euros, immobilisation des armes et de tout instrument, moyen ou engin utilisé à la chasse, obligation de suivre un stage de sensibilisation à la sécurité aux frais du contrevenant, peine de prison pouvant aller jusqu’à 2 ans.

ACTION ASPAS :

Signer la pétition pour l’arrêt de la chasse le dimanche

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer