Recensement des collisions d’animaux sur les autoroutes

Une menace permanente

La destruction et la fragmentation des habitats sont les principales causes de disparition des espèces sauvages. Cette création de discontinuités entre les milieux et le risque de collisions routières, amenuisent considérablement des populations. Si la quasi totalité des espèces animales est concernée, les plus touchés sont les grands mammifères sauvages (84% des collisions routières ont concerné les chevreuils, sangliers, cerfs en 2008*).

chevreuil-route-R.CollangeLes autoroutes, qui constituent des ouvrages publics, sont soumises à des obligations spéciales d’entretien destinées à assurer la sécurité des usagers. Malgré cela, des collisions avec la faune sauvage (et domestique) se produisent tous les jours. Elles mettent en danger tant les usagers que les animaux en quête de nourriture, d’un partenaire, d’un lieu de reproduction…

La proximité récurrente des barrières de services près des zones de choc, laisse penser sérieusement que celles-ci ne sont pas adaptées pour bloquer efficacement la faune sauvage.

Agissez !

C’est pour permettre une meilleure appréhension du problème, que l’ASPAS lance une campagne nationale de recensement public des animaux sauvages victimes du réseau autoroutier.

Ce recensement concerne les axes autoroutiers comportant des clôtures, des entrées de service et dont la vitesse autorisée est supérieure à 90 km/h.

blaireau-mort-A.SavarySi vous apercevez un animal sur une voie d’autoroute de cet ordre, merci de nous le signaler par mail sur actions@aspas-nature.org. Précisez-nous :

  • La date d’observation ;
  • Le nom de l’autoroute ;
  • À hauteur de quelle ville ;
  • Le type d’animal accidenté : mammifère, oiseau (si possible préciser l’espèce sinon la taille) ;
  • Vivant / mort.

 

Des recensements existent déjà, mais l’accès y est souvent très restreint ou les données datent de plusieurs années. Notre volonté est d’actualiser et d’enrichir cette base de données. Cette enquête réunira des informations ciblées sur les barrières de service des autoroutes, pour qu’elles soient mutualisées dans la mesure du possible avec d’autres études.

Le réseau autoroutier est vaste, la tâche énorme : ensemble, luttons contre ces collisions mortelles !

* « Des passages à faune », Autoroutes Paris Rhin Rhône (APRR), page 6.