Vigiloup : Protégez les loups en vous promenant !

Error404-2Mis à jour le 16/12/2016

En France on tire sur des espèces protégées. 49 loups sont morts la saison dernière, 38 le sont déjà cette saison, qui n’a débuté que le 1er juillet ! Voir le décompte macabre sur le site du collectif Cap loup dont l’ASPAS est membre.

Cette page recense les zones où des  « tirs de prélèvement » et « tirs de défense renforcée » de loups sont autorisés.

Voir les explications sur les tirs, définitions et gradation

Toute information sur ces secteurs nous intéresse : présence de tireurs, de la brigade « anti-loup », présence ou absence de troupeaux, niveau de protection des troupeaux…


Depuis le 19 novembre 2016, le seuil de 32 loups légalement abattus a été atteint. Les tirs de prélèvement sont désormais interdits. Les 4 derniers loups ne peuvent être tués que par des tirs de défense simple ou renforcée.


Envoyez vos informations à vigiloup@aspas-nature.org

Votre seule présence pacifique sur les lieux peut aussi être utile ! Présence prudente (vis à vis des tirs en cours et des chiens de protection des troupeaux) et dans le respect des propriétés privées.

Nota : les « tirs de défense » simples ne sont pas recensés ici car ordonnés sur la plupart des communes où le loup est présent (763 la saison dernière !).

Vosges- Meurthe et Moselle

carte881 « tir de prélèvement » du 1 décembre 2016, applicable jusqu’au 1 janvier 2017 (1 mois) ordonne l’abattage d’un 4 loup sur 60 communes des département des Vosges et de Meurthe-et-Moselle Suspendu par le Tribunal administratif de Nancy le 16/12/16.
 Télécharger l’arrêté préfectoral
Télécharger l’ordonnance

9 « tirs de défense renforcée »
concernant 33 communes.
 Télécharger les arrêtés préfectoraux

Bouches-du-Rhône

carte131 « tir de défense renforcée » concernant 3 communes :

– Puyloubier, Saint-Marc-jaumegarde, Vauvenargues
 Télécharger l’arrêté préfectoral

Isère

carte38

Cliquer sur la carte pour l’agrandir

1 « tir de prélèvement renforcé», 3 loups à abattre sur 9 communes :
– Arrêté préfectoral du 19 août 2016, applicable jusqu’au 22 février 2017 (6 mois) ordonne l’abattage de 3 loups sur les communes de Chichilianne, Gresse-en-Vercors, Saint Andéol, Saint-Guillaume, Château-Bernard, Saint-Maurice-en-Trièves, Lalley, Clelles et Le Percy. Les 3 loups ont été abattus les 3 septembre et 15 octobre 2016. Cet arrêté est donc caduc.
 Télécharger l’arrêté préfectoral

5 « tirs de défense renforcée », concernant 2 communes
Télécharger les arrêtés préfectoraux

Alpes de Haute Provence

carte04

Cliquer sur la carte pour l’agrandir

4 « tirs de prélèvement renforcé», 9 loups restant à abattre sur 41 communes. Plus applicables depuis le 19/11/16 (32 loups abattus).
– Arrêté préfectoral du 23 août 2016, applicable jusqu’au 22 février 2017 (6 mois) ordonne l’abattage de 4 loups sur les communes de Authon, Barles, Bayons, Beaulieu, Le Brisquet, Le Castellard-Mélan, Digne-les-Bains, Les Hautes-Duyes, La Javie, Marcoux, La Robine-sur-Galabre, Thoard et Verdaches. 1 loup abattu le 29/10/16 à Bayons.
– Arrêté préfectoral du 30 septembre 2016, applicable jusqu’au 28 février 2017 (5 mois) ordonne l’abattage de 2 loups sur les communes de Saint-Paul-Sur-Ubaye, Val d’Oronaye, Jausiers, La Condamine-Chatelard, Faucon-de-Barcelonnette, Enchastrayes, Saint-Pons, Barcelonnette, Uvernet-Fours, Meolans-Revel, Le Lauzet-Ubaye, Les Thuiles.
– Arrêté préfectoral du 26 octobre 2016, applicable jusqu’au 28 février 2017 (4 mois) ordonne l’abattage de 2 loups sur les communes de Allos, Beauvezer, Colmars, Prads-Haute-Bleone, Thorame-Basse, Thorame-Haute et Villars-Colmars.
– Arrêté préfectoral du 15 novembre 2016, applicable jusqu’au 28 février 2017 (3 mois 1/2) ordonne l’abattage de 2 loups sur les communes de Allons, Angles, Castellane, Morlez, La Mure-Argens, St-Andre-les-Alpes, St-Julien-du-Verdon, Vergons.
 Télécharger les arrêtés préfectoraux

31 « tirs de défense renforcée », concernant 41 communes
Télécharger les arrêtés préfectoraux

Hautes-Alpes

carte05

Cliquer sur la carte pour l’agrandir

5 « tirs de prélèvement renforcés », 10 loups restant à abattre sur 41 communes. Plus applicables depuis le 19/11/16 (32 loups abattus).
– Arrêté préfectoral du 19 juillet 2016, applicable jusqu’au 20 octobre 2016 ordonne l’abattage de 2 loups sur les communes de Aspres-les-Corps, Aspres-sur-Buech, Devoluy, La Beaume, La faurie, La Haute-Beaume, Le Glaizil, Montbrand, St-Firmin, St-Julien-en-Beauchene, Veynes. Modifié par l’arrêté du 14 octobre 2016, qui prolonge son application jusqu’au 19 janvier 2017.
– Arrêté préfectoral du 22 juillet 2016, applicable jusqu’au 20 octobre 2016 ordonne l’abattage de 2 loups sur les communes de La Salle les Alpes, Le Monetier les Bains, Nevache, Villar d’Arene. Modifié par l’arrêté du 17 octobre 2016, qui prolonge son application jusqu’au 22 janvier 2017.
– Arrêté préfectoral du 10 août 2016, applicable jusqu’au 10 novembre 2016, ordonne l’abattage de 2 loups sur les communes de Baratier, Crevoux, Crots, Les Orres, Saint-André-d’Embrun et Saint-Sauveur. Modifié par l’arrêté du 3 novembre 2016, qui prolonge son application jusqu’au 10 février 2017.
– Arrêté préfectoral du 24 août 2016, applicable jusqu’au 24 novembre 2016, ordonne l’abattage de 2 loups sur les communes d’Arvieux, Cervières, Eygaliers, La Roche-de-Rame, Saint-Crépin. Modifié par l’arrêté du 13 septembre 2016, qui porte à 3 le nombre de loups pouvant être abattus, et rajoute dans le périmètre de tir les communes d’Abries, Aiguilles, Ceillac, Chateau-Ville-Vieille, Guillestre, Molines-en-Queyras, Ristolas, Saint-Veran et Villar-Saint-Pancrace. Modifié par l’arrêté du 3 novembre 2016, qui prolonge son application jusqu’au 24 février 2017. 1 loup abattu le 31/10/16 à Abriès.
– Arrêté préfectoral du 4 octobre 2016, applicable jusqu’au 31 janvier 2017, ordonne l’abattage de 2 loups sur les communes de Champoleon, La Motte-en-Champsaur, Orcières, Saint-Bonnet-en-Champsaur, Saint-Jean-Saint-Nicolas, Saint-Michel-de-Chaillol.
Télécharger les arrêtés préfectoraux

6 « tirs de défense renforcée », concernant 6 communes
Télécharger les arrêtés préfectoraux

Alpes-Maritimes

Cliquer sur la carte pour l'agrandir

Cliquer sur la carte pour l’agrandir

6 « tirs de prélèvement renforcés », 14 loups restant à abattre sur 41 communes. Plus applicables depuis le 19/11/16 (32 loups abattus).
– Arrêté préfectoral du 8 septembre 2016, applicable jusqu’au 28 février 2017, ordonne l’abattage de 3 loups sur les communes de Beuil, Ilonse, Pierlas, Roubion et Roure.
– Arrêté préfectoral du 8 septembre 2016, applicable jusqu’au 28 février 2017, ordonne l’abattage de 3 loups sur les communes de Belvedere, La Bollene-Vesubie, Lantosque, Luceram, Moulinet, Roquebilliere, St-Martin-Vesubie, Utelle.
– Arrêté préfectoral du 8 septembre 2016, applicable jusqu’au 28 février 2017,  ordonne l’abattage de 3 loups sur les communes de Breil-sur-Roya, La Brigue, Fontan, Saorge, Sospel, Tende. 1 loup abattu le 29/10/16 à Tende.
Arrêté préfectoral du 8 septembre 2016, applicable jusqu’au 28 février 2017, ordonne l’abattage de 3 loups sur les communes de Andon, Bezaudin-les-Alpes, Caussols, Cipières, Courmes, Coursegoules, Escragnoles, Gourdon, Greolières, St-Jannet, St-Vallier-de-Thiey. 2 loups abattus les 23/10/16 et 12 novembre à Andon. Abrogé par l’arrêté du 16 novembre 2016 qui ordonne à nouveau le tir de 3 loups supplémentaires jusqu’au 28/02/17 et rajoute les communes de Caille, Le Bar-sur-Loup, Séranon et Valderoure ! 2 loups abattus à Coursegoules le 19 novembre 2016.
– Arrêté préfectoral du 8 septembre 2016, applicable jusqu’au 28 février 2017, ordonne l’abattage de 3 loups sur les communes de St-Dalmas-le-Selvage, St-Etienne-de-Tinée, Isola. 2 loups abattus le 22/10/16 à St-Etienne-de-Tinée.
– Arrêté préfectoral du 8 septembre 2016, applicable jusqu’au 28 février 2017, ordonne l’abattage de 3 loups sur les communes de Daluis, Chateauneuf-d’Entraunes, Entraunes, Guillaumes, Péone, Saint-Martin-d’Entraunes, Sauze, Villeneuve d’Entraunes.
Télécharger les arrêtés préfectoraux

36 « tirs de défense renforcée » , concernant 55 communes
Télécharger les arrêtés préfectoraux

Aude

Cliquer sur la carte pour l'agrandir

Cliquer sur la carte pour l’agrandir

 

1 « tir de défense renforcé » à St-Gauderric
Télécharger l’arrêté

Drôme

Cliquer sur la carte pour l'agrandir

Cliquer sur la carte pour l’agrandir

 

1 « tir de prélèvement » 1 loup à abattre sur 5 communes :
– Arrêté préfectoral du 20 septembre 2016, applicable jusqu’au 26 octobre 2016, ordonne l’abattage d’un loup sur les communes d’Ombleze, Saint-Julien-en-Quint, Marignac-en-Diois, Bouvante, Vassieux-en-Vercors. Caduc
Arrêté préfectoral du 14 septembre 2016, applicable jusqu’au 19 octobre 2016, ordonne l’abattage d’un loup sur les communes de Chalacon, Jonchères, Volvent, Brette et Aucelon. Caduc
Arrêté préfectoral du 7 juillet 2016, applicable jusqu’au 13 août 2016 ordonne l’abattage d’un loup sur les communes de Lus la Croix Haute, Glandage, Treschenu-Creyers. Caduc

1 « tir de prélèvement renforcé»,
2 loups restants à abattre sur 1 commune :
Arrêté préfectoral du 16 septembre 2016, applicable jusqu’au 28 février 2017, ordonne l’abattage de 2 loups sur les communes de Chalacon, Jonchères, Volvent, Brette et Aucelon. Les 2 loups ont été abattus le 20 octobre 2016. Cet arrêté est donc caduc.
– Arrêté préfectoral du 11 octobre 2016, applicable jusqu’au 28 février 2017, ordonne l’abattage de 2 loups sur la commune de Lus-la-Croix-Haute.
Télécharger les arrêtés préfectoraux

7 « tirs de défense renforcée » concernant 9 communes
Télécharger les arrêtés préfectoraux

Lozère

Cliquer sur la carte pour l'agrandir

Cliquer sur la carte pour l’agrandir

1 « tir de prélèvement renforcé », 1 loup à abattre sur 6 communes :
– Arrêté préfectoral du 22 juillet 2016, applicable jusqu’au 22 janvier 2017 ordonne l’abattage d’un loup sur les communes de Montbrun, Mas-st-Chély, La Malène, Les Vignes, St-Pierre-des-Tripiers, Hures-la-Parade.
Télécharger l’arrêté préfectoral
Arrêté suspendu par le Tribunal administratif de Nîmes le 9 août 2016 ! Voir le communiqué de presse

12 « tirs de défense renforcée » concernant 5 communes
Télécharger les arrêtés préfectoraux

Savoie

Cliquer sur la carte pour l'agrandir

Cliquer sur la carte pour l’agrandir

2 « tirs de prélèvement renforcé », 4 loups restants à abattre sur 13 communes. Plus applicables depuis le 19/11/16 (32 loups abattus).
Arrêté préfectoral du 8 septembre 2016 applicable jusqu’au 12 mars 2017 ordonnant l’abattage de 2 loups sur les communes de St-Colomban des Villards, St-Alban des Villards, Jarrier, St- Pancrace, Font-Couverte-La-Toussuire, Villarembert, St-Sorlin d’Arves, St-Jean d’Arves, St-Etienne de Cuisnes, St Rémy de Maurienne, Orelle, Valmeinier et Valoire. Les 2 loups ont été abattus le 29/10/16 à St-Colomban des Villars et le 1/11/16 à Valmeinier. Cet arrêté est donc caduc.
– Arrêté préfectoral du 8 septembre 2016 applicable jusqu’au 12 mars 2017 ordonnant l’abattage de 2 loups sur les communes de Bonneval, Montsapey, Argentine et La Léchère.
– Arrêté préfectoral du 8 septembre 2016 applicable jusqu’au 12 mars 2017 ordonnant l’abattage de 2 loups sur les communes d’Aussois, Arvieux, Bramans, Fourneaux, Modane, St-André, Sollières-Sardières, Termignon et Villarodin-Bourget.
 Télécharger les arrêtés préfectoraux

20 « tirs de défense renforcée » concernant 17 communes
Télécharger les arrêtés préfectoraux

Var

Cliquer sur la carte pour l'agrandir

Cliquer sur la carte pour l’agrandir

1 « tirs de prélèvement renforcé», 2 loups à abattre sur 10 communes : Plus applicable depuis le 19/11/16 (32 loups abattus).
Arrêté préfectoral du 20 octobre 2016 ordonnant l’abattage de 2 loups sur les communes Aiguines, Ampus, Bargème, Chateaudouble, Comps-sur-Artuby, La Roque-Esclapon, Mons, Montferrat, Seillans et Verignon. 1 loup abattu le 13/11/16 à Chateaudouble.
Télécharger l’arrêté préfectoral

7 « tirs de défense renforcée », concernant 12 communes
Télécharger les arrêtés préfectoraux