fenetre-chaton

Non aux pièges tuants !

Non aux pièges tuants !

Parmi tous les pièges autorisés en France, certains sont conçus pour tuer les animaux. Théoriquement destinés aux espèces classées « nuisibles», ils éliminent avec la même radicalité des espèces protégées et des animaux domestiques.
L’ASPAS dénonce ces pièges non sélectifs et barbares, et demande l’interdiction définitive de leur utilisation.

Des pièges tuants à appâts (végétal ou carné) peuvent être installés partout en France. Par définition, les pièges utilisant des appâts ne sont pas sélectifs dès lors que l’espèce visée partage le même régime alimentaire que d’autres espèces. Les appâts carnés sont en effet susceptibles d’attirer tous les carnivores, protégés ou non, « nuisibles », et bien sûr domestiques.

Indépendamment des appâts, les similitudes morphologiques impliquent également des prises accidentelles inévitables. Les bilans de captures par piégeage en témoignent. Ainsi, de nombreuses espèces non « nuisibles », voire protégées, y apparaissent : genettes, chats forestiers, blaireaux, hérissons ou encore castors d’Europe ; espèces dont les niveaux de conservation sont extrêmement faibles (notamment à cause de leur piégeage intensif, autrefois légal).

Enfin, outre la faune sauvage protégée, les chats et chiens domestiques sont potentiellement victimes de captures accidentelles. Ainsi, le piège à œuf attire de nombreux chats qui, vérifiant leur proie avec leur patte antérieure avant d’approcher leur museau, se font capturer par la patte.

Avec le soutien de la Fondation Brigitte Bardot

L’ASPAS en action :

Luttant depuis plus de 30 ans pour la protection des animaux sauvages, l’ASPAS : 

✓ attaque en justice les actes de braconnage et la destruction/mutilation des espèces protégées
✓ dénonce la barbarie et la non sélectivité des pièges tuants et en informe l’opinion publique à travers des actions de communication et des communiqués de presse
✓ réclame l’interdiction des pièges tuants au ministère de l’Écologie.

Agissez !

  • Chaton piégéDemandez et diffusez autour de vous notre plaquette :  Non aux pièges tuants !
  • Imprimez le courrier type à envoyer au ministère de l’Écologie : en format word ou pdf
    Puis retournez la carte pour nous informer de votre participation afin de mieux évaluer l’impact de la campagne : carte participation
    Ou informez nous de votre participation par mail à actions@aspas-nature.org

  • Signez et diffusez la pétition « Non aux pièges tuants ! »
    bouton-petitions
    Téléchargez  la version papier et signez la pétition pour l’interdiction des pièges tuants : Pétition « Non aux pièges tuants ! »
    Si vous n’avez pas d’imprimante, adressez-vous à l’ASPAS pour la recevoir contre un timbre.
  •  Diffusez nos idées autour de vous, car certains médias n’hésitent pas à encenser le piégeage et à le présenter comme une action de « régulation » indispensable. 
     
  •  Adressez-nous des articles de presse relatifs aux incidents avec des pièges avec la date et le nom du journal à : ASPAS – BP505 – 26400 CREST Cedex.